Mauvaise gestion de la maison de la culture de Tuβiret. Limogeage ou simple démission du directeur ?

0

Selon les mêmes sources qui ont indiqué la nouvelle du départ de M. Omar Reghal, la tutelle avait procédé à son remplacement, 48 heures plus tard, par M. Mourad Nacer, qui occupait le poste du directeur de la maison de la culture de Bougie auparavant. Selon plusieurs observateurs de la scène culturelle de Tuβiret, des questions se posent toujours sur les causes de ce départ : s’agit-il d’une démission de l’intéressé ou bien d’un limogeage ?

Le remplacement de l’ex-directeur de la culture de Tuβiret, dans une durée de 48 heures, est une indication que cette décision a été planifiée. Il ne restait donc qu’à choisir la date de l’exécution de cette décision et l’annonce de son successeur, nous déclare, un fonctionnaire départemental de la maison de la culture « Ali Zamoum ».

Dans les cercles culturels de Tuβiret, on évoquait depuis quelques jours la présence d’une commission d’enquête ministérielle, qui séjourne depuis le début du mois de février en cours. Cette commission, apprend-on, est chargée de mener une investigation approfondie sur le secteur de la culture, ainsi que de réviser tous les marchés publics, que l’ex-directeur de la culture aurait conclus depuis son arrivée à la tête de l’institution, il y a deux ans et demi.

Les autres informations, qu’on a pu recueillir, mettent le doigt sur des anomalies, notamment dans la gestion du budget de la maison de la culture, ainsi que sur la gestion financière du projet des bibliothèques communales dans toutes les régions et communes de la wilaya de Tuβiret. Il n’est pas à écarter donc, que le départ de l’ex-directeur de la culture de la wilaya de Tuβiret est directement lié à des affaires de mauvaise gestion et de dilapidation des biens publics.

Selon nos interlocuteurs, l’enquête ministérielle qui se poursuit actuellement, malgré le départ de l’ex-directeur de la culture, pourrait atteindre d’autres responsables, toujours en poste à la maison de la culture de Tuβiret, ainsi que de hauts fonctionnaires du secteur des marchés publics.

Rappelons que la direction de la culture de Tuβiret avait animé plusieurs activités, manifestations artistiques et culturelles, durant le mois de Ramadhan dernier où de nombreux artistes célèbres sur la scène nationale ont été invités, pour animer des soirées et galas artistiques. Ces manifestations ont été largement critiquées, en raison des dépenses jugées excessives.

Contrairement aux déclarations rendues publiques par des responsables de la direction de la culture, faisant état d’un simple remaniement administratif, le départ de l’ex-directeur de la culture semble lié directement aux affaires de mauvaise gestion du secteur.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici