Levée officielle de l’état d’urgence en Algérie

11

ALGERIE (Tamurt) – La levée de l’état d’urgence a été adoptée lors d’un conseil des ministres algériens, tenu le mardi 22 février dernier. Il a fallu, cependant, la signature du décret par le président de la République.

Ce décret présidentiel a été signé par le chef de l’État algérien, Abdelaziz Bouteflika, hier le mercredi 23 février et publié aujourd’hui, le 24 février, dans le journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, ce qui officialise la levée de l’état d’urgence en vigueur depuis plus de 18 ans, sous prétexte de la lutte antiterroriste. Ainsi, c’est donc la fin d’une situation maintes fois dénoncée par des acteurs politiques algériens, qui jugeaient son maintien comme un instrument d’atteinte à la pratique politique en Algérie, ainsi qu’aux libertés individuelles et collectives.

Par ailleurs, le décret présidentiel qui porte abrogation du décret législatif n° 93-02 du 6 février 1993, portant prorogation de la durée de l’état d’urgence et instaurée par le décret présidentiel n° 92-44 du 09 février 1992, ne mentionne pas si la levée de l’état d’urgence en Algérie, sera suivie par d’autres mesures en faveur de l’ouverture politique dans le pays, ainsi que la levée des procédures bureaucratiques qui font face à la liberté d’expression, la liberté de réunion, de création des partis politiques et des associations. Ce qui laisse plusieurs points d’interrogation sur l’ouverture du champ politique après cette décision de la levée de l’état d’urgence en Algérie.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici