Inscription immense en arabe du nom du barrage de Taksebt, le colonialisme arabo-baathiste dans toute sa laideur

22
Barrage de Tasekbt
Barrage de Tasekbt

KABYLIE (Tamurt) – Les pays de la rive nord de la méditerranée attirés par un mercantilisme outrancier n’ont cure de la survie d’un peuple aussi méditerranéen que le peuple espagnol, italien ou français (Midi de la France ou corse). Même le gouvernement allemand , dont le pays fût divisé pendant 40 ans, se conforme à la politique pro-arabiste de la France. La presse allemande est beaucoup plus sensible à crier à pleins poumons sur la protection d’une espèce animale menacée de disparition. Ceci est naturellement louable, car c’est pour le bien de l’ humanité toute entière. Mais sauver un peuple des griffes d’un système prompte à se servir de ses armes à travers son armée, sa gendarmerie et sa police, n’est-il pas aussi légitime? Ces trois forces armées du système d’Alger, se comportent en Kabylie comme des forces d’occupation colonialiste.

Le peuple kabyle ne trouve aucune différence entre le colonialisme français et le colonialisme arabo-baathiste au pouvoir à Alger. Tous les ingrédients employés par l’administration coloniale française se retrouvent usités actuellement par le gouvernement central d’Alger. Ce ne sont plus les Caids, les Baschagas et autres subalternes nommés pendant l’occupation française par le système colonial, mais des Walis, des représentants d’Alger plus nommés qu’élus (les élections étant toujours truquées) et des juges de tribunaux qui ne parlent dans leur grande majorité même pas la langue du pays, le kabyle. Celle-ci étant nationale et non officielle, se voit mise à l’écart afin d’arabiser toute la Kabylie, dernier grand bastion d’un peuple amazigh (Berbère) ne voulant pas disparaître. La langue arabe se propage en Kabylie très rapidement. Nous assistons de plus en plus à une agression et une humiliation d’un peuple qui a pourtant tout donné pour renvoyer le colonialisme français. Le peuple kabyle, n’ayant jamais été soumis par une force étrangère que celle de la France, risque d’ être exterminé doucement mais sûrement par des forces qui n’ont d’algérien que le nom.

Un des exemples le plus sordide est l’inscription immense en arabe du nom du barrage de Taksebt en plein pays kabyle. Cette inscription montre le but inavoué du pouvoir central d’Alger: faire plier la Kabylie ! La Chefferie d‘Alger et leurs HARKIS locaux veulent finalement toucher au Nif Kabyle. Ne pas réagir c‘est leur donner raison et nous passerons dans l‘Histoire que liront nos enfants comme des lâches.

Hsen Ammour

22 COMMENTAIRES

  1. azul
    Si la langue arabe est celle de de toute des algeriens comme vous le dites c’est parceque elle
    est « imposée  » a tous les algeriens en plus la langue arabe est loin d’etre une langue scientifique ou du savoir car en algérie c’est le francais ou bien l’anglais qui sont les langues scientifiques …pour le berbère c’est une langue pas un dialècte car tamazirt est une langue ancestrale la première langue en afrique du nord est elle est tres riches de par son alphabet et elle comporte plusiers variante tel que le kabyle , chaoui , targui , chalhi …etc . elle a aussi son écriture qui est « tifina » . On algerie on veux a tout prix faire disparaitre cette langue et cela ce traduit a travers la provocation et la manipulation de la seul région berbère qui résiste en algérie à savoir la kabylie

    la seule solution pour sauvgarder et promouvoir cette langue berbère est de l’officialisé et l’introduire dans les écoles et cela permet sa transmission et son développemt aiNsi on pourra renouer avec notre patrimoine culturelle et l’algerie retrouvera peut etre son équilibre car  » si on sait pas d’ou on vient on saura jamais ou on ira.
    tanmirth

    tanmirthe

  2. Le malheur des kabyles est de croire que leur bonheur viendrait de l’occident. La kabylie et l’afrique du nord en général ont eu à souffrir plus de l’occident que de l’orient. Et ça continue à ce jour .
    Les kabyles étaient très forts quand ils ne rejetaient pas les cultures et les langues étrangères. Ils étaient encore fort quant ils ont maitrisé l’arabe et l’islam : les kabyles ont pu envahir l’Europe et chasser le colonialisme Français.
    Aujourd’hui, ils sont sensibles à la moindre provocation. Ils n’arrivent pas à cerner l’essentiel de l’accessoire. Ils n’arrivent plus à produire une élite capable de gérer les villages, devenus des poubelles. Ils n’arrivent plus à respecter l’intelligence. El fahem iqul ar dafir, nounef i ubhim ad izwir.
    La langue arabe est une langue riche. Ce n’est pas parce que le pouvoir central oppressif l’utilise qu’il faut la rejeter. D’ailleurs, sa maitrise devrait être un moyen de lutte. Aussi, il faut élever le niveau en respectant toutes les langues, la variantes et les dialectes puisque nous connaissons ce que veut dire le déni d’une langue.
    La kabylie était une force lorsque les règles de la société étaient respectées. Le savoir, sans distinction de la langue, était respecté. La nature était respectée. La terre était travaillée et respectée.
    Je suis convaincu que la kabylie dispose d’un potentiel extraordinaire mais nous ne faisons rien pour le développer.
    C’est juste une réflexion que je voudrais partager. Je voudrais que nous apprenions à réfléchir posément et agir calmement.
    salutations

  3. Il faut se débarasser de ce barrage les frères.
    Nous les kabyles, les vraix, on a jamais vécu avec les barrages. C’est une invention du satan arabe.
    On doit retourner à notre mode de vie ancestral, dans les grottes.
    Ifri, c’est d’ailleurs de là que vient le mot afrique.

  4. Cachez-moi cette horreur que je ne saurais voir

    taεrabt ur telli d tutlayt-nneγ

    tamaziγ tella si zik, tettili ass-a, ad tili azekka

    bγan neγ ur bγin.

  5. Les âRaven – équivalent kabyle du mot grec « varvaros » ou barbares et du mot ancien égyptien « hébreu » – viennent damer le pion aux Civils, aux Kabyles sur leurs propres terres, les narguer dans leur propre pays. C’est voulu, le nomade hilalien ne rate pas l’occasion de cracher sur le kabyle. Que faire alors ?

    1. Interdire la langue arabe en Kabylie. Rapidement, car la dégradation continue et le peuple kabyle risque de ne plus s’en remettre.

    2. Lancer une pétition pour enlever cette inscription en langue hilalienne. Qu’ils enlèvent ces charabias gentiment avant que la situation ne se dégrade.

    3. Si la pétition n’aboutit pas et que les hilaliens n’ôtent pas cette inscription honteuse et insultante à la Nature méditerranéenne et à la Kabylie, c’est aux kabyles de faire une quête pour lever des fonds que l’on utilisera pour financer l’Effacement de ces charabias en langue hilalienne en terre Kabyle: un appel d’offres sera lancé sur le Net pour effacer cette connerie chamelière en terre Kabyle par tous les moyens; il se trouvera des volontaires que l’on pourrait rémunérer pour remplir cette tâche.

    4. Le 20 avril serait une bonne occasion pour se rassembler devant ce barrage et exiger d’enlever ces insultes à la Kabylie et à la Nature. Le cas contraire le barrage de Taksebt devrait fermer complètement car c’est la propriété de la Kabylie et des Kabyles.

    Vive la Kabylie ! Les « barbares » – dehors, leurs charabias aussi!

  6. {{Cette inscription est une agresion-provocation contre l’identité du peuple kabyle.Innas-yas: » A vava weten-agh » irra-yas: « A mmi àqeln-agh! ».Le pouvoir central anti-kabyle est dans son role de dépersonnaliser les kabyles.Mais qu’est-ce qui empèchent les kabyles (entrepreneurs,commerçants,artisans,transporteurs,etc…) à utiliser la langue kabyle pour les enseignes de leurs établissements ?Rien si ce n’est ce complexe et cette aliénation débile qui fait que les kabyles n’osent mème pas écrire « Tahànut » « Lqahwa » au lieu d' »épicerie » ou « café ».Acugher nèhqar iman-nnegh ? Ar melmi ?La kabylisation de notre environnement est logiquement notre affaire et cela ne nécessite pas de grands moyens,mais une réelle prise de conscience que beaucoup de kabyles n’ont pas,hélàs!}}

  7. Azul. cette inscription unique en arabe c’est faire outrage a la Kabylie ,a ses citoyens et a sa culture.c’est une provocation direct à la face de la Kabylie et ses enfants.D’un coté çà ne fera que renforcer et bouster encore plus notre determination a la conquette de notre autonomie , dans un avenir proche on effacera ce qui est ecrit et sera remplacer par notre propre langue.

  8. Si c’était écrit en Français, je suis sûr que personne n’aurait polémiqué à ce sujet.
    Le colonialisme est dans les esprits.
    Je ne défends aucunement le pouvoir central que je qualifie de dictateur au même titre que tous les présidents et rois fantoches que nous a légué le colonialisme.
    Mais rendons à César ce qui appartient à César: la langue arabe, au même titre que le Français ou Amazigh est un leg qui nous caractérise et qu’il faut accepter car c’est une richesse immense, que ne comprennent pas toujours les faibles d’esprit qui nous gouvernent mais malheureusement aussi les gouvernés qui sont manipulés comme une plume au vent. (Ansi di ka watho yaboui than)

  9. {{ {“ »…Cette inscription montre le but inavoué du pouvoir central d’Alger… »”} }}

    Mais aussi l’incapacite’ du Peuple Kabyle, helas.

  10. Si je suis journaliste ou un intellectuel , je ferais tout pour dire des virité sur les kabyles de services , c’est eux les causes qui ont conduit les kabyles à posé les armes .
    ils sont nombreux connus de tous ,mais c’est des grands respectueux , la kabylie tiens à un seul Homme Ferhat Mehanni.
    Notre souhait c’est d’avoir un débat profont sur ce sujet , sans celà jai …..rien à ajouté et merci

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici