La Kabylie fière de sa championne : Soraya Haddad, un exemple à suivre

0

KABYLIE (Tamurt) – Évoluant en moins de 48 kg, la catégorie des poids super-légers, Soraya Haddad enlève une médaille de bronze aux championnats d’Afrique seniors quelques temps après une participation sans succès aux championnats du monde juniors. En 2003, elle participe pour la première fois aux championnats du monde organisés à Osaka (Japon) et où la jeune judoka passe deux tours avant de se faire battre par la future médaillée d’argent Frédérique Jossinet. Deuxième du tournoi de coupe du monde de Hambourg en 2004, elle participe aux Jeux olympiques d’été de 2004 mais se fait éliminer par la championne olympique en titre, la Japonaise Ryoko Tani. Repêchée grâce à cette dernière, elle est définitivement écartée de la course au podium après une seconde défaite.

En 2005, Soraya Haddad s’illustre au niveau international en remportant la médaille d’or aux championnats d’Afrique, aux Jeux méditerranéens disputés à Almeria et une première médaille mondiale lors des championnats du monde de 2005 organisés en Égypte. Passée dans la catégorie des poids supérieurs, c’est-à-dire des -52 kg, la judoka algérienne décide d’arrêter sa carrière sportive de haut niveau à la fin 2006. Elle explique alors ce choix par l’impossibilité de mener de front sa carrière sportive et ses études. L’athlète exprime cette amertume en adressant une lettre ouverte au Ministre algérien des sports de l’époque, une lettre où elle souligne l’absence de moyens financiers. Après avoir été reçue par le Ministre, elle revient sur sa décision quelques semaines plus tard. En 2008, la judoka se qualifie une nouvelle fois pour les seconds Jeux olympiques au profit notamment d’une nouvelle consécration continentale.

En effet, Aux Jeux olympiques de Pékin, Soraya Haddad remporte la première médaille de la délégation Algérienne en terminant troisième en moins de 52 kg. C’est également la première médaille olympique remportée en judo par un sportif algérien. Après avoir remporté trois victoires, Haddad se fait sortir en finale de tableau par la Chinoise Xian Dongmei, championne olympique en titre. Elle est cependant repêchée pour disputer le combat pour la médaille de bronze, combat qu’elle remporte contre la Kazakhe Sholpan Kaliyeva.

Aujourd’hui, Soraya Haddad, entraîneuse en Judo à El Kseur, semble conquérir les cœurs des amoureux de ce sport et beaucoup aimeraient voir d’autres exemples, et surtout d’autres Soraya Haddad émerger.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici