La mort annoncée de l’enseignement du kabyle à Rouen

7

CULTURE (Tamurt) – Pour rendre accessible à tous l’apprentissage de la langue de Mohia, il était convenu que le gouvernement algérien subventionne les intervenants qui sont des personnes dotées d’un diplôme délivré par une université algérienne.

Quel n’a pas été notre désappointement, pour ne pas dire plus, devant l’inertie de l’ELCO[[Enseignement des Langues et Cultures d’Origine]], et plus précisément de notre interlocuteur, Monsieur Azzédine Zalani, qui , depuis la rentrée 2010, s’emploie à bloquer la rémunération de l’enseignante, sous des prétextes qui ne sont même pas avoués et que l’on n’ose imaginer.

Tout travail mérite salaire, et surtout la parole donnée, les engagements pris par le passé au nom du gouvernement algérien, se doivent d’être tenus.

Ainsi, l’enseignante attitrée ne perçoit elle aucune rémunération depuis le mois d’octobre 2010, alors même qu’elle dispense régulièrement 6 heures de cours par semaine, ce que nous avons justifié, en vain, auprès de Monsieur Azzedine Zalani.

Si cette situation devait perdurer, ce que nous n’osons imaginer, l’enseignante se verrait contrainte de suspendre son enseignement à la rentrée prochaine, ce qui serait dommageable, non seulement pour TAFSUT – c’est le moindre mal – mais aussi pour toutes les personnes qui souhaitent découvrir cette belle langue kabyle et tous les lycéens qui souhaitent bénéficier d’une préparation à l’épreuve facultative de kabyle au bac. Le kabyle fait partie des « nouvelles langues de France ».

Cette attitude de « gribouille » revient à se (et à nous) tirer une balle dans le pied, en renvoyant les apprenants et candidats apprenants dans le giron des organisations évangélistes qui ne demandent pas mieux que d’enseigner (à leur façon) le kabyle à partir des textes bibliques…

C’est cela que veut le gouvernement algérien, ou du moins son représentant local?

Cela m’étonnerait.

Par Michel Molinier, adhérent de l’association kabylo-normande Tafsut.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici