Un cadre du MAK agressé à Tizi N’tletha, Tizi Wezzu

5

TIZI WEZZU (Tamurt) – L’intention d’agression a été réelle puisque Hacène Graïchi a été sérieusement blessé au couteau. Plus tard, soit après son évacuation à la polyclinique des Ouadhias par des secouristes, la victime se retrouvera avec six points de suture ; deux à la main droite et quatre au pied gauche.

Après avoir jugé que sa victime a eu son « compte », S.G a jugé utile de lui prendre son cartable dans lequel se trouvaient des documents. Toutefois, Hacène Graïchi n’a été dépossédé ni de son argent ni de son téléphone portable.

Étrange comportement ! Est-ce à soupçonner que cette agression repose sur des motivations politiques ? L’ex-président du Conseil Universitaire du MAK lui-même n’a pas caché sa perplexité dans ce qui lui arrive dans la mesure où il n’a jamais eu de différent quelconque avec son agresseur.

Il faut signaler aussi que l’agresseur et la victime sont du même patelin. Notons enfin que Hacène Graïchi a déposé une plainte contre S.G auprès de la sûreté de daïra des Ouadhias pour coups et blessures volontaires.

Le mis en cause a été arrêté le même jour par les services de sécurité. Toutefois, l’arrestation a eu lieu à la ville de Tizi-Ouzou. L’enquête de police et probablement le procès nous éclaireront sur les motivations du geste de S.G sur la personne du cadre du MAK.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici