EEI d’Azazga : Une commission d’enquête sera mise sur pied et le PDG rendra le tablier avant la fin de l’année en cours

25

ECONOMIE (Tamurt) – EEI d’Azazga Une commission d’enquête sera mise sur pied et le PDG rendra le tablier avant la fin de l’année en cours.

Dans l’affaire de l’EEI d’Azazga, les Enfants de Chouhada avaient raison de se montrer tenaces dans leurs revendications, puisqu’ils viennent d’obtenir gain de cause. En effet, les hauts responsables concernés par cette affaire ont retenu le principe de mettre sur pied une commission d’enquête.

Comme son nom l’indique, cette commission devant agir au nom du gouvernement aura pour mission d’éplucher tous les dossiers de l’EEI pour relever toutes les anomalies de gestion. Par ailleurs, selon nos sources, le PDG de l’entreprise, M. Akli Younsi en l’occurrence, rendra, et ce, conformément à la décision de tutelle, le tablier avant la fin de l’année en cours. Probablement au cours du mois de décembre prochain.

L’autre point à inscrire à l’actif des manifestants est l’annulation pure et simple de la sanction ordonnée contre l’un des leurs, à savoir M. Lounès Massout. Celui-ci a pu rejoindre ce matin son poste de travail. Ceci fait partie, avons-nous appris, des premières décisions arrêtées par le Conseil d’Administration tenu la semaine dernière à Alger. Aussi, suite à ces résultats indiscutablement positifs, les Enfants de Chouhada, après deux semaines de piquet ont décidé de rentrer chez eux.

Toutefois, concernant les affaires internes de l’entreprise, ce n’est qu’un épisode du long feuilleton qui vient d’être terminé. Le plus long et, surtout, le plus dur reste à venir. Plus exactement, les enquêteurs auront du pain sur la planche dès lors que le préjudice porté à l’EEI d’Azazga est beaucoup plus important que certains l’ont soupçonné jusqu’à présent. Entre autres irrégularités signalées, notamment en ce qui concerne des contrats douteux, figure la convention médicale signée entre l’EEI d’Azazga et la clinique Slimana de Tizi-Ouzou. Selon des indiscrétions, dans le cadre de cette convention médicale, des femmes se sont fait avorter au niveau de la clinique Slimana. Ce dossier semble causer des sueurs froides à plus d’un et les langues ne se délient pas facilement. Aussi, les enquêteurs qui seront bientôt sur cette affaire auront à répondre surtout aux questions que voici :

– Combien de femmes exactement se seraient faites avorter au niveau de cette clinique ?

– Est-ce que ces femmes sont toutes des employées de l’EEI d’Azazga ?

– Quels sont leurs partenaires sexuels ? Sont-ils tous de la famille de l’EEI d’Azazga ou certains sont-ils des éléments extrérieurs à l’entreprise ?

– Dans quel cadre exactement ces relations sexuelles ont eu lieu ? Est-ce suite au consentement de ces femmes ou ont-elles été forcées à avoir des relations sexuelles ?

– Est-ce que ces femmes ont été payées par l’EEI d’Azazga pour ces services d’ordre charnel ?

– Comment ces opérations d’avortement ont été officiellement enregistrées, aussi bien par la Clinique Slimana que l’EEI d’Azazga ?

– Combien ont été elles facturées ?

Si ces informations venaient à être avérées, l’affaire relèverait dès lors d’un cas extrêmement gravissime. Tout d’abord du côté de la clinique Slimana, d’aucuns n’ignorent que l’avortement en Algérie est réprimé par la loi. Il n’est toléré et permis que dans certains cas exceptionnels. En effet, le médecin traitant peut procéder à l’opération d’avortement que dans le cas où il est question de sauver la mère d’un danger. Dans certains cas, les femmes ne peuvent pas garder le fœtus. Donc, dans ce choix douloureux, on préfère sacrifier le fœtus pour sauver la mère. Toutefois, le médecin devant s’occuper de cette opération ou tout simplement l’institution hospitalière ayant pris en charge la patiente est tenue d’informer les autorités administratives et judiciaires.

En clair, la transparence et la légalité doivent être de rigueur. Cela ne semble pas être le cas dansle cas que nous traitons. Une convention médicale entre une entreprise quelconque et une structure sanitaire, publique ou privée, doit exclusivement porter sur des cas de maladies ayant un lien direct avec l’activité professionnelle de l’ouvrier au sein de l’entreprise l’employant. Et par conséquent, la relation sexuelle, acte pouvant conduire une femme à se retrouver enceinte, ne peut nullement figurer à un quelconque article figurant sur la convention en question.

Et jusqu’à preuve du contraire, l’EEI d’Azazga n’est pas un studio pornographique où quelqu’un puisse prétendre que son activité professionnelle est à l’origine de quelque maladie sexuelle ou dans lequel une femme puisse prétendre tout bonnement à un droit d’avortement. Cependant, au-delà de ces assertions que personne n’a le droit de prendre pour vraies tant que l’enquête n’est pas encore déclenchée et, surtout, finalisée, il y a lieu de s’interroger comment l’EEI d’Azaga aurait pu couvrir ces opérations d’avortements. Aurait-on changé d’intitulé à l’opération médicale pour justifier les frais médicaux auprès de la clinique concernée par le contrat ? Ou tout simplement, ces opérations d’avortements n’ont été identifiées sous aucune indication maladive ? Dans ce cas, le règlement de la facture aurait été fait en espèces et l’argent en question aurait été puisé dans la caisse noire.

Mystère… Quoi qu’il en soit, cette convention médicale entre l’EEI d’Azazga et la clinique Slimana de Tizi-Ouzou ne doit représenter qu’une goutte dans l’océan. Car le préjudice financier et moral causé à cette entreprise étatique semble être très important. Une chose est sûre cependant : l’avenir nous éclairera sur ce qui semble être aujourd’hui une zone d’ombre.

25 COMMENTAIRES

  1. On attend toujours cette commission d’enquette, les recrutements, un dossier trés sensible pourquoi certains ont droit à travailler et d’autres non, il faut etre proche de cette misérable dame ou etre son voisin pour avoir droit à travailler c malheureux elle sanctionne ceux qu’elle veut, sous le regard désespéré des cadres, elle fait tous pour casser les compétences, en résumé elle fait la pluis et le beau temps sans que personne ne peut intervenir. beaucoup sont pret à témoigner mais il faut des garanties car ils veulent pas se retrouver au chomage aprés.

  2. la commission d’enquete vient de rendre son premier rapport,elle a effectivement confirmée l’existence d’opérations d’avortements seulement ce n’est pas a la clinique slimana mais dans une maison a tizi-bouchene et la premiére femme concernée c’est votre journaliste qui n’arrete pas de se prostituer aux abords de l’ENEL,seulement cette fois ci elle vient d’accoucher d’un vrai BATARD dénommé « Tamurt.info ».

  3. moi en ma qualité emploie en sein de cette entreprise depuis 20ans je suis très heureux d’entendre qu’une commission vient d’inspecté et qu’elle constate la réalité du terrain parce que a mon avis il se passe beaucoup de chose de moment que y’a de l’argent ,maintenant j’ai une question a vous posé est ce que le secrétaire général de la section syndical est élu pour ne pas travaillé et l’abandon total de son poste et de rester devant le bloc administratif chaque matin pour intimider et dire des mots vulgaire devant les travailleurs qui passent et que ne partagent pas son avis qui sont là uniquement pour travaille ni plus ni moins mais pas pour faire la politique ,mais tout cela avec la complicité de mme akli qu’elle est là uniquement pour le sabotage et le favoritisme d’ailleurs la commission va constaté ce qu’ elle fait en matière de recrutement et des anomalies flagrante ligne en matière de gestion de drh …ect je vous cite a titre d’exemple que son conjoint il touche le plus grand salaire au niveau de la boite

    • oui vous etes des kabichos en sens propre de mot des coyotes animaux malins mais pas inteligents c tout ce que j’ai a dire adieu les kabyles.

      • la commission d’enquete vient de rendre son premier rapport,elle a effectivement confirmée l’existence d’opérations d’avortements seulement ce n’est pas a la clinique slimana mais dans une maison a tizi-bouchene et la premiére femme concernée c’est votre journaliste qui n’arrete pas de se prostituer aux abords de l’ENEL,seulement cette fois ci elle vient d’accoucher d’un vrai BATARD dénommé « Tamurt.info ».

      • bjr, moi j’ai seulement envi de dire ce que mes amis de tamurt.info ne disent pas et que tous le monde pense tout bas, il ya deux enegumenes qui sont a l’origine de nos problemes c’est SADI HADDAD MOURAD et BENAMEUR HADJ. ils doivent etre licenciés par le PDG.

      • On ne cache pas le soleil avec le tamis cher ami……Qui es-tu pour prendre les kabyles de kabichos ??
        Montres-toi pour que les gens te découvrent adin oukavach

  4. NOUS les kabyles on aiment pas la politique des sauveurs d’une familles ou d’une autres , je voie pas sur qu’ils principent que les enfants de chouhadas s’isolent on exploitant le nom CHouhada on dirait que les parents des autres AZAZAGAS sont mort sans CHahada (premier pilier de l’islame)que dire les fils des non musulmans des harkis ou tout simplement les fils d’azagas . ou bien cette révolussion apartiens à une famille on ecartant tout les autres et portant la POULE de la kabylie a participerr à cette salle guerre . CE QUE JAI COMPRIS DANS TOUT CA C’EST LA CONTINUITE DE L’ARABISATION et L’ISLAMISATION DE LA KABYLIE , c’est grave le reste MOUSSA et MOUSSA el-hadj le responsable de cette unité de production est F.L.N ioste ou R.N.Distes , des bordeles partout et des femmes kabyles partout et la prostitutions est partout c’est la culture arabo-musulmans . la corruptions est généralisé les vrais combattant pour la justice et la corruption à tizi on les décend avec balle comme il est le cas du président de l »assemblé de tiziouzou, LES kabyles ne son pas dupes on est déjà divisé et cette division son fruit est la disparition de notre culture , le pouvoir en place si il veut écarter quelqu’un il utulise les mécanismes arabique musulmanique comme ce jaurre de truc séparatistes chahid , moudjahid .tannemert

    • c toujours la faute des autres, vous n’êtes responsable de rien.
      soyez un homme et assumez.

      Au passage votre français est très très médiocre, écrivez plutôt en kabyle!!!!!.

      • c’est vrais , je suis médiocre , et puis dans tout les domaines sauf dans ma qualité de berger , je m’appelle amakssa ( berger) qui donne son avis c’est tout , et toi docteur muet où est ton avis , c’est ridicule de votre part d’avoire ce complexe de supérieurité envers nous si les gens comme vous qui dever proposer et crétiquer pour avancer les débats contradictoires, et de batir un espace commun son objectif est l’union de toutes les forces, du bergers , des médiocres, aux docteurs intellects et femmes même puttes ,au lieu de tomber dans le jeu du pouvoir qui divise les kabyles en miètes , je trouve que c’est dommage que nos intellect dort encore sur les metalas du système ferme là ! ne parle pas !, vous fermez les portes à la majorité de citoiyens pour une simple raison qu’ils facinent pas bien la langue de moulière , certe je suis nul en orthographe et en grammaire française mais j’ attribue selon ma vision des choses et mon niveau d’instruction pour construire une démocratie chez nous , j’ai rien contre les familles politiques et associatifes kabyles du djoundi jusque aux harkis , et quand je voie un commentaire comme celui là courageux et constructif pour notre kabylie boyccottez par des intellect comme vous et alors qui va nous éclairsir d’avantage sur des sujets qui infectes la kabylie comme la prostitutions et la corruptions il faut investir un peut pour rétablir notre identité nous avons besoin de gens instruis comme vous monsieur où lieu de me mettre dans un complexe d’inférieurité arabo-musulmane ,dont le berger kabyle ne fait pas de procuration à sa voie, et il sède jamais à ses complexe résolus dans le monde naturelle comme le notre, je vous demande pardons monsieur intellect , le berger est libre et heureux il na rien à perdre ni poste ni promention ni ni VIVE la liberté pour tous. tannemert

        • La commission est une excellente chose. Elle découvrira beaucoup d’irrégularités dans la gestion de l’entreprise, pots de vin, enrichissements illicites des syndicalistes à travers les œuvres sociales qui a beaucoup d’argent , dilapidation des deniers publiques, contrat illégal de logement pour son fils et pour lui- même ,remboursement de frais de mission indûment alors qu’il partait assister à des CA d’autre entreprise ou il est Administrateur et non pour le compte de sa propre entreprise et j’en passe.Les enquêteurs verront tout ça. Comme il est de mêche avec le syndicat, les enquêteurs devrait aussi s’intéresser aux activités de ces syndicalistes entre autre les achats de cadeaux et les passations de conventions d’achat avec les privés. Par ce commentaire je veux éclairer l’opnion par ces dessous de cette affaire que les fils de chahid ont eu le courage de mettre à nu.

          • arrêtez cette offense contre electro-industrie ,les travailleurs et toute la kabylie.elle ne sert aucun intéret ,sauf celui de diviser encore d’avantage la region,qui a vraiment mal à cause de certaines gens qui ne voient que leurs interets.l’état doit déligenter une enquête.l’entreprise est prète d’acceuillir les organismes habilités pour mener ce travail.les travailleurs on soif de connaître les vérités qui concerne la gestion de leur entreprise et tout les algeriens aussi.pour les fils de chahid,pourquoi vous n’avez paz réagi aux grand scandales qu’avait connu notre pays entre autre celui de la sonatrach.krim belkacem disait à pierre joks que vous n’allez pas nous prendre le sahara qui est arrosé avec le sang de nos martyrs.
            je tiens à rappeler l’opinion publique que electro-industries se porte très bien.

          • L’essentiel n’est pas dans le langage mais de se faire comprendre et d’avoir une opinion. Revenant à la commission d ‘enquête, elle sera la bienvenue pour décortiquer les comptes et trouver toutes les malversations , entre autres dilapidation des deniers publique et détournement de l’argent de l’entreprise, location de logements alors que ce PDG a bénéficié dune villa que l’entreprise lui a donné, frais de mission indûs alors qu »il assistait à des réunions de CA d’autres entreprises. Comme il aimait beaucoup l’argent, il est cupide, il est dans 4 ou 5 entreprises comme Administrateur et il ne restait pas beaucoup à consacrer à l’entreprise. Il a donné le plein pouvoir au syndicat et au DRH qui a aussi des comptes à régler avec l’entreprise. Ce DRH ne consacre que peu de temps puisque il est aussi Directeur de l’école privé IRIS. Il profite au maximum des privilèges que lui confère le poste. Il a recruté à tout de champs et tous les recrutements du syndicat. Le PDG ne gère rien et qu »il n’y a que l’argent qui l’intéresse et profiter au max de la bonne santé financière de l’entreprise. Meziani syndicaliste, qui gifle un employé et s’est bagarré avec ce travailleur sans être inquiété par la direction. Au contraire on a sanctionné le travailleur. La direction les a même aidé à être réélu. Pour preuve les élections ont été truquées et on tout fait pour que les anciens reviennent. Méziani est arrivé 4e lors de ces élections puis il a placé 2e pour rester le bras droit et continuer la terreur auprès des travailleurs et tout ça sous le regard de ce PDG, incapable de gérer parce que il a peur d’eux. Il n’y a pas que le PDG qui doit partir mais aussi ces syndicalistes véreux et irrespectueux. Vivement cette commission qui dévoilera beaucoup de choses. Vive les association de fils de chouhada.

            • la commission d’enquete vient de rendre son premier rapport,elle a effectivement confirmée l’existence d’opérations d’avortements seulement ce n’est pas a la clinique slimana mais dans une maison a tizi-bouchene et la premiére femme concernée c’est votre journaliste qui n’arrete pas de se prostituer aux abords de l’ENEL,seulement cette fois ci elle vient d’accoucher d’un vrai BATARD dénommé « Tamurt.info ».

        • Salut,
          Je crois que vous maitrisez bien le français, personne ne peut vous juger sur quoi que ce soit. Et puis, il ne faut jamais vous rabaissez ! Si le médecin vous corrige, je crois que ce n’est pas de cette façon. il a tord…..

      • Et dire que tu nous a bien cacher ton talent Mr Victor Hugo (rym) et d analyste aussi . Tu est d une petitesse a l image de ton petit paragraphe . Tu es la médiocrité en personne. Nous les kabyles nous avons toujours pris nos responsabilités , celle qui a fait de nous des hommes libres , refusant l abdication devant les arabes et autre colonisateur . On t emmerde complexé de bas étage . Pour le fond du sujet ; tous ce qui pu en Kabylie est le seul fait de vous canalisation . Faites attention, on vous a a l oeil notre patience a des limite

      • Azul fellawen akk-it !

        @ rym agi id-yekkaten degwen d arav-awal. Ur tettafidh d acu i yebgha ar ghurnegh haca kan ikkat amek ara yezraa ccwal negh lfiraq. Ahya ay izukar ula d ismawen d ttakem am kunwi; am akken tugadem a wen-fiqen iqvayliyen. Ma d iaarav i tellidh, fk-d isem s tutlt-ik. Ma segnegh, daghen yiwet-is. Iziker dima ad taaqlem deg awal acku ccuren d ikerkas ak d tixeddait .

    • vous etes touts des fils de puttes je vous parle les vrais fils de chouhada dit pas que ne somme des fils de chouhada parceque nous ancles on donnè leure vie pour lalgerie vous etes que des fils de pute moi je suis le fils de la rèvolution plus que vous les fils de pute qui mange le sants des homme vous parents sents des harki paraport a mes parents les fils des chiennes

    • vous les kabyles moi aussi je suis kabyle musulmants plus que vous devants le dieus alah akbar achehadou ana la ilaha ila elah ou achehadou ana mohamada rasoule alah salame alikoume

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici