Barbacha : Après la coupure de la RN75, dimanche passé – La coordination des associations d’Amaârat a fermé hier les sièges de l’APC et de la daïra

3

BOUGIE (Tamurt) – « Nous avons le regret d’informer les autorités……ainsi que les usagers de la RN 75 que cette dernière sera coupée au niveau de notre village, Amaârat, le dimanche 18/12/2011 à partir de minuit, et ce pour une durée indéterminée. Il n’est pas passé inaperçu que l’action du dimanche 04/12/2011 est le reflet d’un grand marasme qui accable notre population au bout de désespoir, en quête de réponses concrètes à ses divers appels pourtant lancés à maintes reprise », lit-on dans la déclaration affichée une semaine avant le passage à l’action.

Les habitants ont effectivement coupé la nationale 75 à deux endroits différents; à Amaârat-centre et Tala Imedra. Ils ont procédé ainsi pour couper toute infiltration vu la distance qui sépare les deux villages (trois kilomètres). Hier, lundi, 19/12/2011, se doutant que leurs doléances allaient être renvoyées aux calendes grecques par les autorités locales, les cinq associations, Thaymat, Assirem, Soleil levant, Tikti et Chachnak, se sont rassemblées dans une seule coordination pour faciliter le passage à l’action. Ainsi, hier matin, la coordination a procédé à la fermeture des sièges APC et Daira de Barbacha, tout en maintenant les routes coupées aux mêmes endroits.

Suite à cela une réunion a eu lieu hier, lundi, à partir de 13 h, entre une délégation choisie du mouvement de contestation et les directeurs des services concernés. Parmi ces services, il y avait l’hydraulique, les travaux publics et la directions de la santé.

Cette réunion a duré plus de six heures. Les présents sont sortis par un P.V qui comporte tous les points revendiqués dans la plate-forme du 10/05/2011. Celle-ci comportait entre autres doléances, l’aménagement de la route nationale 75 qui relie Amaârat et Tala Imedra, le problème d’eau potable, un médecin pour le centre de santé d’Amaârat ainsi que l’assainissement.

Nous y reviendrons.

3 COMMENTAIRES

  1. Protester, revendiquer et demander ces droits est ce qui distingue, un citoyen d’un tube digestif, mais continuer à couper les routes est une dérive et une atteinte aux droits des autres personnes !! Il faut en finir, une bonne fois pour toutes avec des actions pareilles ! Qu’ils occupent les sièges des APC, des dairas jusqu’à ce que les administrateurs donnent des garantis !

  2. Azul
    Je pense qu’il sera infiniment plus efficace de mutualiser les actions au niveau de tous les villages de Kabylie pour peser réellement sur la balance. Les villages de Kabylie vivent tous le même ostracisme, le même déni, le même mépris, les mêmes mises à l’écart. Alors à quand une coordination des assemblées des sages des villages de Kabylie ?

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici