Journée d’études du MAK sur l’autodétermination – L’universitaire Belkacem Boukherrouf affirme : « le peuple kabyle ouvre de plein droit à l’autodétermination ».

11
Belkacem Boukhrouf
Belkacem Boukhrouf

Invité par la famille militante et patriotique du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK), l’universitaire, M. Belkacem Boukherrouf, a affirmé vendredi dernier à l’issue de la communication qu’il a faite autour du thème « Autodétermination » que celle-ci est permise par le droit international.

Faisant l’historique des peuples pour leur autodétermination vis-à-vis de leurs occupants étrangers, le conférencier a précisé qu’à partir du début des années I960, il n’y avait plus de colonisation. S’agissant du droit à l’indépendance, l’universitaire Belkacem Boukherrouf a affirmé que les Nations-Unies sont obligées de faire appliquer aux autres ce qu’elles avaient appliqué pour l’Allemagne.

Cependant, l’autodétermination dite « interne » a fait son apparition juste au milieu de la décennie I96O, soit au moment où la décolonisation prit fin. Le conférencier a souligné que c’est surtout en Amérique latine que le phénomène d’autodétermination se signala. Sous la revendication et la pression des peuples dits « autochtones », les spécialistes du droit international furent obligés de mettre en avant un arsenal juridique devant appuyer les demandes de ces peuples autochtones.

A la question kabyle, véhiculée par le MAK, le conférencier dira qu’elle n’est pas du tout en contradiction avec le droit international. Cependant, l’universitaire Boukherrouf a insisté que la définition du mot « peuple ». « Celle-ci, explique l’auteur de la communication, ne doit souffrir d’aucune ambiguïté ».

Enfin, l’invité du MAK a lu toute une panoplie de textes et articles se référant à l’autodétermination. En somme, le peuple kabyle ouvre de plein droit à l’autodétermination interne qui n’est autre que le synonyme de jouissance d’un statut d’autonomie.

Said Tissegouine

11 COMMENTAIRES

  1. Pour moi le mot « autodétermination » veut dire qu’il y a plusieurs choix possibles : autonomie comme le préconise le MAK, l’indépendance comme certains Kabyles (dont je fais partie) préconisent. Il n’y a que les KDS et les Kabyles algérianistes qui préconisent le statut quo actuel.

    Saga des Gémeaux

  2. « Et tout de suite, je me suis rappelé une phrase que m’avait dite un très proche ami -qui se dit et se croit arabe- de la région de Meknès, la plus fertile du Maroc, dans un de nos débats sur l’amazighité du Maroc. En me parlant de son père qui était un ouvrier dans une grande ferme d’un des colons français. A la fin de la période coloniale, lorsque le colon fut obligé de quitter le Maroc, il a vendu la ferme à son ouvrier ‘arabe’ marocain pour un dirham symbolique, juste pour officialiser la vente et avoir un papier justificatif qui allait servir un jour, qui sait !

    Mais il lui a dit : « Je te donne cette ferme en guise de récompense pour les quarante années de bons et loyaux services chez nous, mais je te donne aussi un conseil : attention les Berbères vont revenir un jour pour récupérer leurs terres, car elles sont bien les leurs. Moi je pars vers mon pays la France, je te laisse et je te souhaite bonne chance».

    Mon ami m’a aussi fait savoir que, depuis ce temps, son père ne rate jamais l’occasion de répéter le conseil du colon à ses enfants, chaque fois qu’un sujet de débat sur les Berbères est déclenché par un programme à la télé ou en famille. . . . »

    [source->http://www.amazighworld.org/news/index_show.php?id=2763]

  3. azul fellawen merra

    je pense que nous devons nous mettre tous d’accord en tant que kabyle,d’arreter de proclamer un Etat regional kabyle puisque nous ne sommes pas arrivés a proclamer un Etat national kabyle (par manque de courage ou de maturité polique). ce terme regional est l’heritage de cette Etat d’alger narco-arabo-islamo-terroriste,nous devons l’effacer dans notre conscient ,inconscient ,subconscient et subinconscient pour l’eternité .pour cette raison je pense que je peux etre a ignorer et nier cet Etat regional meme si je serais le seul à voir son coté negatif. Alors mettons nous tous d’accord sur l’ETAT KABYLE pour le moment.

    tenemirt

  4. Azul
    Qu’es ce quet’as At Mejqan? Ton lien qui nous envoie vers une musique arabe au lieu du Matoub? As tu fais expret ou tu veux jouer.

  5. Enfin nous abordons les vrais sujets et les vrais enjeux.

    Oui la seule issue à la sortie de la crise chronique dans laquelle vit la Kabylie et le peuple kabyle c’est bel et bien sont autodétermination et soyons encore plus précis sont indépendance.

    Le peuple kabyle a tout intéret a suivre cette voix plutot que de continuer a croire a la chimére algérianiste qui depuis 1962 ne lui apporté que mort et désolation.

    Croire que l’on peut constuire un état viable autonome alors que les brigants et corsaires frappe notre monnaie ou défendent notre sécurité, c’est comme demander à un renard ou à un loup de préparer les repas pour les poules…

    Le peuple kabyle a tous les atouts pour devenir un peuple puissant et respecté de la zone nord africaine si son élite a enfin le courage de le conduire vers cette voie.

    Ouvrez les yeux, regardez tous ces « petits » pays dont la réussite est insolente parce qu’ils ont misés et investie sur l’intelligence, la modernité et le travail (Suisse, Singapour, Taiwan, la Hollande, Israel…), des « petits états » mais qui sont des puissances économiques dont les peuples sont prospères, éduqués, enviés… et qui n’ont aucune envie d’entrer dans des machins qui ne mènent a rien…

    Tant que nous ne sortirons pas du giron, de la sphère moyennageuse du monde arabo islamiste pour nous affirmer en tant que peuple kabyle, nous resterons skotchés comme eux dans la misére et le sous développement.

    Le peuple kabyle n’a pas vocation à se sacrifier éternellement pour les autres, surtout quand on voit comment on nous a récompensé après avoir tant donné pour une algérie indépendance devenue notre cerceuil depuis 1962.

    Nos enfants ont le droit d’être enfin libres et fiers… ils doivent enfin exprimer leur compétence, leur intelligence, leur ingéniosité…

  6. Azul IMAZIGHEN,
    L’union fait la force, chaque jour nous voyons notre combat avancer pour TAMAZIGHT, pour la liberté de notre peuple AMAZIGH, la mise à jour de notre écriture millénaire TIFINAGH, la vrai histoire de nos ancétres d’AFRIQUE DU NORD et la fierté d’etre LIBRE et DIFFERENT de ces araboislamistes.
    Restons LIBRE, restons AMAZIGH.

  7. La Kabylie, en dehors des kabyles Algérianistes et KDS, n’accepte plus de faire couler le sang de ses enfants. Elle ne répondra pas à la provocation du pouvoir qui, lui, cherche une riposte minime que soit-elle pour la réprimer dans le sang. L’Algérie rayonne son visage auprès du monde arabo-musulman et ses alliés à l’international en ne se laissant pas faire devant les kabyles. La perspective de faire soulever les algériens à partir de la Kabylie pour renverser Bouteflika ne tient pas la route, car nous savons que la présidence algérienne n’ouvrira ses portes qu’aux partis islamistes à l’image de ce qui se passe en ce moment avec ces nord-africains qui ont mis certes fin à certaines dictatures, mais en légitimant le pire des pires systèmes pour gouverner : l’islamisme !

    Cela ne veut pas dire que les kabyles ne prendraient pas part avec les autres régions et peuples d’Algérie au changement profond du système, s’il y ait lieu, pour défendre leur droit légitime. Ils ne s’effaceront devant personne, parti ou front soit-il, armé ou civil, arabiste, islamiste et autres si jamais un embrasement verrait le jour. La Kabylie, via son porte-parole, M.Mehenni, aide les peuples opprimés à faire tomber leurs dictatures et despotismes, ne serait-ce par des soutiens, des condamnations, des interpellations, des appels…, et déclarations ; un historique et vérification peuvent être tirés à tout moment sur internet. M. Mehenni aide du peu qu’il le peut ces peuples, mais il aide surtout les autochtones Berbères à se défendre et à s’organiser pour leur survie. M.Mehenni est le seul homme debout en Kabylie depuis que Matoub nous a quittés en 1998. Si y a une petite fissure dans la digue qui protège le régime algérien dans le proche avenir, c’est que la kabylie politiquement a rendu ses coups notamment de l’étranger, hommages au GPK et de l’intérieur, grâce au MAK. Il est hors de question que les kabyles répondent par la violence à celui qui possède des chars, avions de guerre et kamikazes, et qui ne demande qu’à s’en servir pour montrer sa force, sa barbarie et de quel bois il se chauffe pour que d’autres, sur les quatre coins d’Algérie, ne franchissent plus ce seuil. D’autant plus que l’Algérie n’a pas levé un petit doigt pour soutenir les kabyles à travers leurs soulèvements contre le régime algérien, le dernier en date de 2001. Bouteflika est chargé à mort, -printemps noir à ses trousses-, et ce n’est pas une riposte de plus ou de moins qui persuaderait l’armé et les autres de ne pas renouveler les tueries. De plus, de son côté, le président algérien, et ce n’est pas en fin de carrière qu’il se retiendrait, vu son âge et sa santé qui le rapproche à grands pas de son bon dieu, croyez-vous qu’il hésiterait à ne pas donner l’ordre de tirer sur du mécréant kabyle pour que les portes du paradis ne s’ouvriraient pas à son arrivée ! Pour la gloire de dieu, il ne raterait pour rien au monde de confirmer sa haine du kabyle !

    S’immoler de la Kabylie par des kabyles pour une Algérie libre et heureuse, se le disait-on. De ce côté, aucune crainte, tous les kabyles sont vaccinés contre cette contagion Maghrebo-islamique. Le seul soulèvement qui attend les kabyles, c’est celui qui installe leur Etat indépendant. Il est mobilisateur, pacifique et pour bientôt qu’on le croit !

    Le pouvoir algérien, même divisé sur une multitude de sujets, et en éternelle guerre entre ses branches et clans, converge ses forces et trouve souvent union quand il s’agit de faire barrage à la Kabylie. Et ce barrage a toujours fini par faire couler du sang kabyle. Le président du GPK a raison d’évoquer ce racisme, cet antikabylisme du pouvoir algérien qui resserre ses rangs dès qu’une occasion se présente pour réprimer dans le sang la Kabylie. La preuve, aucune personne physique ni morale en dehors du MAK lui-même n’a condamné cet empêchement à la liberté de marcher à tiziouzou, – pour l’autonomie de la Kabylie entre autres-. N’en parlons pas des algériens qui ont l’habitude de rien dire pendant qu’on tue le kabyle, donc. Ni de ces partis satellitaires du pouvoir, ces pseudo-opposants démocratiques algériens car les Abassi-Benhadj et consorts, sont clairs dans leur positionnement. Mais les partis kabyles, pourquoi ce silence radio ? Apparemment, aux dernières nouvelles, ils préparent leur participation aux mascarades rien que pour désapprouver le MAK et le GPK. Mais par principe de réciprocité, les kabyles ne comptent plus sur ces partis politiques pour avancer dans leur combat, du moment que c’est l’argent abondamment de la députation qui motive les troupes de ces derniers, d’un côté, et de l’autre, la jalousie haineuse de leurs chefs de partis, ces politicards pro-islam, envers l’actuel président du GPK qui, lui, place la kabylité avant tout dans ses projets pour la Kabylie!

    Même des gens qui, se réclamaient du MAK mais contre Ferhat, sont en train de créer un congrès ouvert à tous y compris à ces partis qui couchent avec ce pouvoir en place, assassin sans retenue. Un congrès qui normalisera la Kabylie pour la faire rentrer une bonne fois pour toute dans les rangs Algérianistes. Cette mouvance autonomiste aux ordres n’a pas soufflé mot. C’est normal diriez-vous, ils ont l’aval du pouvoir pour lequel ils ont laissé tomber Ferhat. Et maintenant ils le combattent ouvertement au côté de cet ennemi juré de la Kabylie. Prochainement, un CNK basé sur un sermon raciste (par l’honneur de ma race ?) de ses membres verra le jour pour installer un Etat régional kabyle du 21e siècle ! Quelle supercherie ! La Kabylie, toute entière, celle de Bessaoud Mohand Arab à Aït-Chebib Bouaziz en passant par celle de Matoub Lounès, n’est pas raciste et fait confiance à son leader Ferhat Mehenni pour la rassembler et l’emmener pacifiquement, encore une fois, vers la liberté. Cette Kabylie solidaire et fraternelle d’abord, elle est mienne ! Elle est multiconfessionnelle. Mais par-dessus tout, et avant tout, elle est incroyante dans sa majorité. Elle est laïque parce que la liberté de culte est garantie pour tous. Ce n’est pas pour séparer uniquement l’islam pour son bien-être des autres pouvoirs qu’il faut agir ainsi mais pour, plutôt, le bien exclusif de la Kabylie car la Kabylie n’est pas musulmane, comme le laisse entendre les kabylo-musulmans !

    Le système kabylo-musulman en remplacement de l’arabo-musulman qui, va sur son déclin, en enfantant l’amazigho-musulman en Afrique du nord, sur le modèle Turco-musulman ou du Perso-musulman, n’est pas le bienvenu en Kabylie. Aucune religion ni secte religieuse ne prendra le pouvoir en Kabylie. La Kabylie des zaouïas et des mosquées, la Kabylie pour un Maghreb islamique des peuples, la Kabylie évangélique, la Kabylie Algérianiste, la Kabylie pour une Algérie libre et heureuse,…, la Kabylie islamiste et terroriste ; à tous ces adeptes de la déstabilisation, la Kabylie prendra le pouvoir chez elle uniquement pour sa kabylité. Ni l’arabité, ni l’islamité, ni la francité, ni la chrétienté, ni la juiveté et ni l’algérianité, si elle existe, ne passeront devant la kabylité.

    En ce mois anniversaire de la naissance de MATOUB Lounès, écoutons une à une ces chansons pour la liberté de la Kabylie, http://player.dzmusique.com/streaming:Ad-twaligh

    M. At Mejkan

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici