Mali : 47 morts dans les combats entre rebelles touareg et armée

9

Les combats qui ont eu lieu entre rebelles touareg et armée malienne ont fait 47 morts – 45 rebelles et deux soldats – dans deux des trois villes du nord du Mali attaquées par la rébellion, selon un communiqué diffusé jeudi par le ministère malien de la Défense.

« Les assaillants ont subi des pertes lourdes », selon le ministère, 35 morts dans leurs rangs à Aguelhoc, dix à Tessalit, tendis que deux soldats ont été tués dans ces deux localités, affirme le communiqué qui parle également de « nombreux blessés » chez les rebelles et de 10 (bien 10) soldats blessés (sept à Aguelhoc, trois à Tessalit).

« Des véhicules ont été détruits », ajoute le ministère qui ne donne pas dans ce communiqué de bilan des victimes dans la première ville attaquée mardi, Ménaka. Le gouvernement avait indiqué mardi que « plusieurs » rebelles touareg et un soldat avaient été tués dans cette ville.

Le communiqué de jeudi affirme que Ménaka est « sous contrôle de l’armée », ce qui a été confirmé par une source indépendante contactée par l »AFP.
Cette même source a affirmé que les villes d’Aguelhoc et de Tessalit étaient également contrôlées par l’armée malienne.

Des rebelles touareg maliens ont attaqué mercredi Aguelhoc et Tessalit, près de la frontière algérienne, après un assaut la veille sur Ménaka, autre ville du nord-est. Ils ont affirmé vouloir s’en prendre à d’autres villes.

Il s’agit des premières actions de ce type depuis un accord ayant mis fin à la rébellion en 2009 et depuis le retour de Libye de centaines d’hommes lourdement armés – essentiellement des Touareg – qui avaient combattu dans les forces soutenant le leader libyen déchu Mouammar Kadhafi, tué l’an dernier.

Les rebelles sont présentés par le gouvernement malien comme des combattants rentrés récemment de Libye et des membres du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

Le MNLA, mis en cause par Bamako, est un mouvement politico-militaire né fin 2011 de la fusion de groupes rebelles, dont le Mouvement touareg du Nord-Mali (MTNM) d’Ibrahim Ag Bahanga, mort officiellement l’an dernier dans un accident de la route.

9 COMMENTAIRES

  1. Scramble eggs et les pétés des medias algerianistes ( du quotidien lematin et autres journals ) pour contredire l´Africom et s´appuyer sur le texte d´ingérance ( les anti neo liberalistes ) voila le texte du journal :
    Le célèbre journal arabe Al Quds al-Arabi, influent quotidien publié à Londres, a titré la Une de son éditoriale du mercredi 18 janvier 2012 : « Les forces américaines sont-elles sur le point d’entrer en Libye ?
    Al Quds affirme que pas moins de 12 000 soldats seraient partis secrètement de Malte en direction de la Libye avec pour mission : prendre le contrôle des champs de pétrole. Info ou intox ? Décryptage

    Les pétés et les alibi trompeuse des arabophones .
    Ur tanmirth

  2. N’oublions pas que le regime tyrannique arabo-islamo-terroriste d’Alger fera tout pour aider son homologue gouvernement colonial antiamazigh du Mali pour perpetuer l’imperialisme pillard et terroriste arabo-islamo-genocidaire en Azawad.

    Vive le peuple Touareg! Vive l’autodetermination de l’Azawad!

    Vive Tamazgha libre! Vive tous les peuples amazighs libres!

  3. les l’aqmi c’est le pouvoir algeriens et maliens et l’oeil ferméer de la france , l’orsque les KABYLES ET LES TOUAREGS DISENT quand boufent en sandwists les l’aqmis et tous ses merdes de ses musulmans armées dès notre autonomie en 03mois , alors à mon avis les terrorisyes c’est les boutefs et les…………………………si non dit le nous svp qui c’est ?

  4. -au moins eux ils sont courageux,ils ont pris des arms,par ce que ils acceptent pas le mepris,pas comme nous depuis 30ans on prend que les bandrole,j ai jamais vu un peuple dans etats mafieu a arracher ces drtoits avec les bandroles,le bandrole te donnerai rien a l KABICHOU,la kabylie est entouree par des caserne militaire qui sont l arierre base des TERRORISTES,et malgre ils tuent,ils kidnappent,ils…,mais toujour on compte sur les bandroles,quel honte,ce pacifisme va nous amener enver rien,et on est devenu des troupeaux de….

  5. il faut que un appel des amazighens urgent et sos ( Appel à l´Africom pour faire face aux génocides des Touaregs , similaire à celui du Darfour ou Soudan du Sud ) A P P E L à l ´A F R I C O M , installer temporairement en Allemagne , avant tards , n´ayant pas confiance à Fafa parcequ´il ya un jeu d´Areva sur le territoire Touareg du niger .
    Ur tanmirth

  6. Pour cela les pays du maghreb arabes et en tête a Kahboune lezhyer refusent l´ingérance étrangère soit disant aqmi ( laissez nous de les exterminer avec leur propre mains plein de sang ) , interdisant à l´Africom de s´installer sur le territoire Tamazgha .

  7. Azul
    D’un coté, ils laissent prospérer AQMI à proximité des casernes de l’armée malienne; d’un autre coté, ils empêchent les touaregs de nettoyer leur pays de cette plaie.
    Par ailleurs, le gouvernement malien qui transgressent les accords et traités refuse une solution satisafaisante pour tous : l’autonomie du pays touareg. Et maintenant, il use de la force armée contre les touareg.
    Aujourd’hui, la situation du peuple de l’Azawad constitue un cas de conscience à la communauté internationale. Pris en étau entre un gouvernement central méprisant, ses amis d’AQMI et les complicités actives de gouvernements de la région.

  8. Soyons solidaires avec nos frères touaregs!
    Les kabyles et tous les amazighs doivent êtres aux cotés des touaregs qui sont un maillon essentiel de notre identité millénaire.
    Les touaregs affrontent en ce moment 2 armées, l’armée malienne et l’armée algérienne en plus de l’aqmi. L’armée algérienne est venue renforcer l’armée malienne contre les touaregs, tout en faisant croire qu’ils soutiennent les touaregs, une opération médiatique de brouillage pour discréditer les touaregs et les faire passer pour des perturbateurs à la solde de l’Algérie et complices de l’aqmi…
    Il y a une véritable conspiration contre les touaregs pour les diaboliser et les exterminer avec l’approbation de tous les Etats, qu’ils soient soi-disant démocratique, théocratique ou pseudo démocratiques et populaires

    HALTE au massacre des touaregs

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici