Création tous azimut de partis politiques pour « casser » le MAK et « chasser » les islamistes du Parlement Algérien

16

KABYLIE (Tamurt) – Menacé de mise à mort, d’un côté, par le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) et, de l’autre, par l’islamisme, le régime Algérien a décidé, dans un ultime geste de désespoir, de jouer la « carte » des législatives en décidant à cet effet la création tout azimut de partis politiques pour appuyer « les organisations de masse » déjà existantes comme le Front de Libération Nationale (FLN), le Rassemblement National Démocratique (RND), le Parti National pour la Solidarité et le Développement (PNSD) etc.…

Jusqu’à présent, environ dix-sept partis politiques existent légalement et environ une dizaine d’autres auront leurs agréments d’ici fin avril de l’année en cours. Même les dossiers de demandes d’agréments, mis sous les boisseaux depuis plus de cinq ans, le régime dictatorial d’Alger a décidé subitement de les remettre à la surface.

Pour la journée de ce jeudi, c’est le parti dénommé Hizb El Moustakbel A Dimokraâti (Parti de l’avenir et Démocratique) qui a fait parler à Tizi-Ouzou. En effet, dans le cadre de la préparation des assises nationales prévues pour la fin du mois en cours à Alger – qui se tiendront probablement, le 28 février – sous la présidence de M. El Hachemi Lahlali, s’est tenu à la maison de la culture Mouloud Mammeri une réunion des adhérents et militants de ce nouveau parti à l’effet de choisir les participants à cette future rencontre constitutive. Et par cette même occasion, M. Lahlali et ses camarades de la tribune ont essayé de convaincre l’assistance sur les raisons de la création de leur parti et ses objectifs. C’est dans ce sens que l’orateur a critiqué directement le régime en place et indirectement les partis politiques démocrates déjà existants depuis longtemps pour « leur échec » ainsi que l’islamisme. A propos de celui-ci, M. Lahlali a déclaré que « dès lors que l’islam est la religion de l’Etat et la langue arabe est officielle, il y a pas lieu de continuer à seriner là-dessus ».

M. El Hachemi Lahlali est très jeune. Aussi, son inexpérience politique est flagrante. Sans vouloir le frustrer ou le dénigrer, le chef de file de la wilaya de Tizi-Ouzou pour le compte de Hizb El Moustakbel A Dimokrati, a commis des bourdes dans son discours.

Tout d’abord, il a commencé par énoncer que son parti veillera à l’unité nationale et l’intégrité territoriale et, au même temps, il a versé carrément dans l’insulte à l’endroit des Américains. Ceux-ci, l’orateur les qualifiés tout bonnement de « terroristes ». Pour appuyer « sa thèse », le représentant de Hizb El Moustakbel à Tizi-Ouzou a cité candidement l’intervention militaire américaine en Afghanistan et certaines pénétrations dans l’espace aérien du Pakistan.

Pour l’unité nationale et l’intégrité nationale « menacées », M. Lahlali a voulu désigner du doigt la famille militante et patriotique du MAK. Etant un néophyte de la politique, le jeune orateur a tout simplement révélé l’ordre de mission et la feuille de route que le Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS) a remis aux hauts responsables de Hizb El Moustakbal A Dimokrati dont El You El Badri le fondateur.

Ceci noté, nous devons relever que toujours dans le cadre de la création de ces partis à la dimension d’association de « petits maris battus par leurs épouses devant leurs amants », dimanche prochain, la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou regroupera dans son espace les adhérents de Djabhat El Moustakbal (Front de l’Avenir). C’est la course effrénée de ces petites gens en quête d’un sandwich gratuit.

Les simples citoyens, quant à eux, n’ont manifesté jusqu’à présent guère de surprise devant toute cette agitation. Mais en revanche, ils sont désagréablement surpris par l’attitude du Front des Forces Socialistes (FFS). Selon la rumeur, le président « incontesté » de ce parti, M. Hocine Aït-Ahmed, a négocié son quota de sièges pour le futur Parlement. Bien des avis compétents notent que non seulement le nombre de sièges exigés par Hocine Aït-Ahmed est d’au moins une soixantaine mais aussi exigé à ce que le FFS représente les 48 wilayas du pays au niveau de l’hémicycle Zirout Youcef ainsi que la présidence d’un certain nombre de commissions parlementaires. La grande énigme pour les observateurs de la scène politique algérienne est ce soudain changement d’attitude et de conduite de l’« indomptable » Hocine Aït-Ahmed. « Comment est-ce possible pour un homme qui, durant 70 ans de lutte et de combat politiques a jeté d’une simple chiquenaude toutes les propositions de sa corruption, a, au couchant de sa vie, décidé d’effectuer une manœuvre à 180° ? Bien sûr, les observateurs politiques écartent tout élément corruptif concernant ce choix de Hocine Aït-Ahmed. Qu’est-ce qui a poussé donc un homme de 86 ans qui a passé toute sa vie à défendre les principes de la démocratie universellement reconnus, à accepter la proposition du DRS, institution d’ailleurs qu’il a toujours accusée d’être responsable de tous les maux que connaît l’Algérie ?

Dès lors que le côté matériel est à écarter, que reste-t-il comme éléments qui pourraient motiver le leader du FFS ? Ou tout simplement, quels arguments a avancé le général Tewfik pour convaincre le président du FFS à « piétiner » pour une fois ses principes ? Serait-il que l’Algérie soit assise sur un volcan ? Jamais de mémoire d’homme, l’Algérie a vécu sereinement depuis son indépendance.

Voyons les choses autrement ; on sait que trois principales forces s’affrontent au sein des instances supérieures du pouvoir. La première : le clan pro-français. La deuxième : le clan pro-américain. Et le troisième : le clan Algéro-algérien, soit donc le courant qui milite pour l’indépendance totale de l’Algérie.

Paris, pour ses intérêts bien sûr, a toujours encouragé la dictature militaire en Algérie. La politique extérieure de Washington est variable selon les époques et les conjonctures. Vis-à-vis d’Alger, après avoir encouragé ses militaires, Washington encourage à présent l’islamisme. Or, d’après les nouvelles données, les islamistes sont à écarter coûte que coûte. D’ailleurs, comme toujours, ils seront encore les dindons de la farce lors des prochaines législatives. Serait-ce dans cette perspective alors que le leader du FFS a accepté la proposition du DRS ? En tout cas, il est difficile de croire que le FFS ait accepté d’agir contre la volonté du peuple kabyle. Serait-il permis de soupçonner la soudaine percée du clan Algéro-algérien pour, d’un côté, remettre Paris à sa place et, d’un autre, inviter les Américains à donner plus tôt du rose-beef aux Algériens que l’islamisme. Dans ce cas alors, il serait bon de savoir à quel point l’Algérie est indépendante de la France et jusqu’à qu’elle point la France a cédé du terrain algérien au profit des Américains. De toute façon, si une telle hypothèse est un tant soit peu défendable, l’élément de son existence ne doit pas remonter à loin. En effet, le Printemps dit « arabe » lequel a été déclenché comme chacun le sait par la CIA a épargné l’Algérie, et ce, contrairement au plan initial, à savoir le Grand-Moyen-Orient de démocratisation. Il semble fort bien que si les Américains ont fini par accepter d’épargner l’Algérie, c’était bel et bien sur l’insistance de la France. Bien sûr, nos responsables n’arrêtaient pas de seriner que l’Algérie a eu ses mouvements de révolte et, en revanche, les révoltes qui ont secoué certains pays arabes ne devaient pas concerner notre pays. Il fallait bien dire quelque chose pour la forme. En somme donc, il nous paraît dérisoire d’affirmer que l’Algérien est enfin prêt à se débrouiller sans les orientations du grand frère français. La question se pose alors de fait : pourquoi une telle effervescence d’Alger pour la tenue d’une mascarade électorale et, surtout, l’encouragement à la création de petits partis politiques dont le centre principal d’activité est la Kabylie ? Est-ce à croire qu’Alger est convaincu que si le FFS et le RCD n’ont pu empêcher l’émergence du MAK, des partis de « maris battus par leurs épouses devant leurs amants » réussiront ? Il se peut que la mafia politico-financière réussisse à écarter les islamistes sur la piste menant au pouvoir mais en aucun cas, elle ne pourra freiner le peuple kabyle à accéder à son autodétermination.

De toute façon, la Kabylie boycottera les législatives du mois de mai prochain. En effet, non seulement le premier représentant du peuple kabyle, en l’occurrence le MAK, a appelé à ignorer les urnes mais on croit savoir aussi que le RCD et la base militante du FFS iraient voir un classique de John Ford lors du jour du scrutin.

Said Tissegouine pour Tamurt


16 COMMENTAIRES

  1. Vous dites vraiment l’importe quoi, le FFS a négocie son quota, c’est de l’importe quoi, mais peut être que vous êtes mieux informe que nous car vous êtes ami du DRS vous venez de le confirme! merci, votre mission est claire la même que le RCD, UDR et tous les autre petit Partis, c’est détruire le FFS!
    ca c’est impossible car le FFS c’est le peuple, et sache une chose que Si El Houcine va mourir debout, pas comme vous, vous vous plier comme des PD.

  2. Apropos du New born du FLN C l’UDR de amara ben yunes le traitre , il est un element et serviteur du systeme , il a bien baiser les kabyles par ces agents de voyage : Soleil Tour ou Soleil Voyage , bien supporter par les lobby ath Yahia , ( Michlet ) , il va prendre et heriter le chemin tracer par d Ait Ahmed et FFS .des New borns partis , ils ont bien negocier avec le systeme et suivre le chemin satellitaire du regime , new gamer or new player with citiyens .

  3. Merci beaucoup pour la belle censure!
    Tamurt deveint de plus en plus lEl-moudjahid d’antan et s’éfélénise de plus en plus!
    Bravo!

  4. La présidence algérienne ouvrira ses portes aux islamistes comme par tout, du Maroc à l’Egypte et au-delà ! L’internationale islamiste intéresse l’Amérique d’Obama, au sens encouragement, vous avez raison.

    En ayant reçu à Alger les chefs islamistes du Nahda Tunisien et l’autre front cramé libyen, Bouteflika rassurait les islamistes algériens de leurs céder l’exécutif par, un tour de magie, une mascarade législative.

    La procédure marocaine dans le changement sans faire couler du sang séduit Bouteflika et ses défenseurs, d’autant plus, elle lui assure de conserver sa place « au royaume Algérie » comme guide suprême à l’image de M6, Emir des croyants. « Les islamistes marocains du Parti de la justice et du développement (PJD) qui viennent d’accéder au gouvernement au Maroc parient sur un scénario à l’identique en Algérie » : liberté-algérie. Othmani, un islamiste au pouvoir marocain, s’est entretenue avec les officiels algériens, de Bouteflika à Soltani en passant par Belkhadem. Il a été rappelé à l’ordre à son retour par Mme Clinton qui, tient absolument à ce que la presse marocaine arrête ses hostilités envers le pouvoir d’Alger.

    Ait Ahmed, dans ce jeu malsain, accepte de prendre la tête d’un pôle à pseudo-démocratique, en négociant comme vous dites «sur les quotas » et en ratissant large avec ces nouveaux partis et les autres PND, FLN, PT… contre les islamistes, mais sans le RCD pour donner à l’international l’image d’une urne démocratique. Car au final les sièges à l’assemblé seraient islamistes et ces partis, intégristes et modérés, ne trouveront aucun mal à se cohabiter ensemble.

    La Kabylie pérenne le système algérien, arabo-islamique, tantôt par l’un, tantôt par l’autre de ces partis algérianistes. Cette fois-ci, c’est au tour du FFS de participer pendant que le RCD boycotte ! S’il boycotte vraiment, il a qu’à se rapprocher du MAK pour un front commun, mais bon, ce n’est pas demain la veille !

    L’autonomie de la Kabylie dans la future Algérie islamiste du mois de mai prochain n’a pas de sens !

    L’autodétermination, que je salue, comme projet référendaire pour la Kabylie penchera plutôt pour l’indépendance que d’intégrer un Etat algérien islamique et c’est normal. Le statut politico-juridique, large autonomie de la Kabylie du MAK-GPK dans une algérie de cette dimension se casserait le visage un jour ou l’autre.

    Il faut qu’on pense vraiment à cette alternative, pour que l’autonomie au sens indépendance prenne effet le jour investiture islamiste à la présidence algérienne ! C’est le seul moyen qui fera reculer le pouvoir à ne pas céder les clés aux islamistes. C’est amplement justifié ! Prévenir c’est guérir ! Aussi, un homme averti en vaut deux. Voilà pourquoi la Kabylie qui, est dans son droit et dans son devoir, claquera la porte sans regret à partir du mois de mai-!

    Si les Amazigh de Lybie pataugent encore pour leur reconnaissance dans ce fameux CNT, c’est que quelque part, ils n’arrivaient pas à saisir le taureau par les cornes.

    Vous dites : « Or, d’après les nouvelles données, les islamistes sont à écarter coûte que coûte. D’ailleurs, comme toujours, ils seront encore les dindons de la farce lors des prochaines législatives. Serait-ce dans cette perspective alors que le leader du FFS a accepté la proposition du DRS ?

    C’est une analyse fausse voire à décoder à l’envers qu’avance le régime et qu’on propage « inconsciemment » pour mobiliser des électeurs et crédibiliser aux yeux des observateurs la tenue d’une élection libre avec moins d’abstention. La confiance se cultive ! On cherche à installer un climat « serein » qui fera avaler le résultat des mascarades par « une surprise islamiste ».

    Le ministre de l’intérieur affirmait dernièrement que la victoire des islamistes est écartée ! À moins d’un miracle, rajoute le premier ministre Ouyahia ! Et les islamistes ne disent rien pourquoi ? Parce qu’ils savent d’emblée que cette fois-ci, c’est la bonne. Et ces propos ne font que donner une énergie vive à tous les islamistes de toutes tendances à se souder les coudes.

    La motivation du FFS dans cette perspective, monsieur, c’est de rééditer en grand la victoire de 1991 annulée après le premier tour législatif, et prendre le pouvoir avec les islamistes. Les dindons de la farce ce ne sont pas ceux à qui vous pensez mais les kabyles ! Ils seront encore trahis. Les dindons, c’est aussi et encore les 200 000 algériens tués pour barrer la route à l’obscurantisme islamique.

    Les islamistes que vous pleurez, et qu’on veut chasser à tout prix d’après vous du parlement, ont les mains rouges de sang autant que le pouvoir en place. Cela n’excuse pas le régime de défendre ses positions et de surfer sur ses préférences et ses convenances, mais il excuse largement la Kabylie à ne pas prendre part dans ce qui est joué d’avance et contre elle.

    M. At Mejkan

  5. le vrais probleme pour la kabylie est sertenement le leader du ffs, il a ete dans son role durant des dexenies, il fait parti des elements d une comfrerie musulman qui ne peu etre qu une branche d un arbre qui forme la fron maconnerie, son role aujourdhuit est de deviser l ellon du mouvement pour l autonomie et l union des kabyles, comme le parti du ffs a de l estime meme chez les non kabyle il aura tout les moyen pour atirer ver luis une parti des kabyles naif et donner l espoire a des algerien, pourquoi ? parceque 80% des algerien trouve que de la haine a cet etat fron maconic dit algerien.
    presque tout le peuple cherche un moyen de destabiliser le system laiser par la france et tout le monde saient que les islamistes on t echouer et qu ils etes manupules et si s est arive la premiere foix rien ne dit que sa ne peut pas se produire! donc aujoudhuit les peuple d algerie reduit a des esclaves porte son regard d espoire sur une kabylie uni , les peuples d algerie profonde n ont pas peur du mouvement pour l autonomie parcontre ceux qui boufent du systhem des psycopath oui

  6. azul

    quand on lit cette article ,on commence a avoir la tête qui tourne. la france,les usa et les algero-algeriens  » comme si ça existe des algeriens que je considere comme une forme d’utopie ». le journaliste a sciemment oublié les russes et les chinois qui soutiennent les dictatures du monde.

    La partie est beaucoup plus entre les francais et les russes qu’entre les americains et les francais. la philosophie des generaux ,c’est de caché leurs protecteurs russes a tous (aux peuples d’algerie et aux interlocuteurs etrangers).

    L’ideologie narco-islamo-arabo-terroriste(baathisme) est inventée a la sorbonne france et actuellement protegée par les russes .la france defend ses interrets (grace a leurs heritiers)seul les anges savent qu’ils sont tres important et les americains veulent entrer dans une strategies globale pour sauvegarder leurs interrets colossaux aux moyens orient (l’afrique du nord ne les interresse pas).
    surtout quand ils ont entendus que leurs soi-disant cheval dire qu’il n’est pas clin est wood(ahmed ouyaya).
    Les algero-algeriens est un combat d’utopistes qui n’a ni queue ni tête.

    Notre devoir est de faire reussir l’autodetermination du peuple et de la nation kabyle et de bien choisir nos allies selon nos interrets.Le GPK est le numero de telephone du peuple kabyle et le MAK est la machine qui sert a atteindre l’objectif de librete pour la nation kabyle. le ffs,le rcd,le ffd,le ppa,le mtld,le pip le dprs ;le cccp,l’umps ne conserne pas L’Etat kabyle et le peuple kabyle. pour la plus part ils sont dans le systeme narco-islamo-arabo-terroriste.

  7. il est fort probable que hoho a marchandé sur la tete des kabyles comme il a l’habitude de le faire.rappelez vous que pour lui le MAK est une organisation terroriste.

    pendant longtemps c’etait ssaid sadi qui faisait des concession et compromission et monayait au pouvoir crapuleux les valeurs identitaires et les aspirations du peuple kabyle, maintenants nos bourreaux passent la main à dda hoho !!!

    ils seront jugé tous les deux par les tribunaux de l’histoire.

    bien venu à l’UDR de amara ben yunes le traitre du traitre qui ne ne vaut pas moins et pas plus qu’eux .

  8. À te lire Said tu me fais rappeler les longs et obscurs articles d’El-moudjahid des années 70. Je pense que pour l’interet de la kabylie et des kabyles tu dois arrêter de casser du kabyle. Des ennemis on en a tellement! Tu pars d’une rumeur sur Hocine Ait-ahmed et puis tu déblatère sans retenu sur tout ça tout au long de ton texte comme si tu étais là présent lors de cette fameuse négociation de sièges. Un peu d’honnêteté intelectuelle et de rigueur journalistique n’a jamais tué personne. On peut évoquer en quelques mots une rumeur dans un texte mais on ne construit pas un texte sur une rumeur.
    Les kabyles en ont ras le bol de ces attaques fratricides et gratuites. Les kabyles ont besoin d’entendre de nouvelles idées pour nous sortir du néocolonialisme.
    Franchement cet article est ridicule.

  9. Pour tyranniser durablement les peuples amazighs d’Algérie, le régime franco-arabo-islamo-terroriste d’Alger a mis en place une dictature coloniale capable de ravager tous les domaines de la vie de nos peuples amazighs, de Tamazgha. En effet, nous avons a faire a une colonisation culturelle, économique, religieuse, linguistique, psychologique, politique, et idéologique.

    A bas la tyrannie d’Allah imposée par des zombies mahométans barbares sur notre terre amazighe!

    Vive tous les peuples amazighs d’Algérie et d’Afrique du Nord libres!

    A bas la colonisation terroriste arabo-islamo-zombie !

    P.S. A bas les législatives tyrannisantes des zombies égorgeurs et pillards d’Allah sur notre terre ancestrale amazighe qui a toujours été et reste démocratique, laïque, et humaniste!

  10. Encore une fois , ils ont promis à Ait Ahmed d’être président de l’assemblée. On lui promet l’aide du FLN et du FIS; celle de la Kabylie étant acquise soit disant…

  11. Je n’ai pas compris l’apparition du RCD dans la conclusion de votre article! Vous parlez de la compromission du FFS avec le régime d’Alger et vers la fin vous rajouter le RCD comme un magicien avec sa baguette!!!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici