Elections législatives algériennes du 10 mai : est-ce vraiment un 2ème Premier Novembre 1954 ?

22

ALGERIE (Tamurt) – Dans son discours du 24 février dernier tenu à Oran, le président de la république algérienne, M. Abdelaziz Bouteflika, a comparé le rendez-vous électoral du 10 mai prochain au Premier Novembre I954. Le détenteur du fauteuil d’El Mouradia, fort connu pour ses déclarations énigmatiques avec lesquelles il a toujours fait mordre la poussière à ses adversaires les plus farouches et les plus avertis, a donc, encore une fois, réussi à mettre une épine dans la gorge aussi bien de la classe politique que du simple observateur.

Toujours d’après M. Abdelaziz Bouteflika, l’urne programmée pour la fin de la première décade du mois de mai décidera si l’Algérie basculera dans le vide ou plutôt retrouvera la voie tracée par les femmes et les hommes de Novembre.

C’est principalement cette question qui a été débattue, avant hier soir, à l’occasion de l’émission Hiwar Essaâ (dialogue de l’heure) de Farida Belkassam par MM. Djamel Ben Abdelkader, président du Front Algérie Nouvelle (FAN), Abdelkader Merbah, président du Rassemblement National Républicain (RNR) et Abdelaziz Belaïd, président du Front d’Avenir (FA) ainsi que l’académicien Mohamed Taïeb en sa qualité d’observateur et critique.

Nous jugeons utile d’annoncer dès maintenant que la donne que constitue le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) est présente dans toutes les équations mises en avant aussi bien par les détenteurs réels du pouvoir politique que par les acteurs politiques publics. Toutefois, personne n’a osé jusqu’à maintenant prononcer le nom du MAK. Même Farida Belkassam n’a pas osé le faire. Il n’en demeure pas cependant que chacun y pense avec le plus grand sérieux. Ce qui permet donc de poser l’équation ainsi : Partis dits « islamistes » – partis démocrates – MAK : Comment sera l’Algérie d’après dix mai ?

En parfaite connaisseuse de son métier, et surtout, femme connaissant parfaitement les mœurs politiques algériennes, Farida Belkassam demande aux invités de son émission de faire part de leurs interprétations du dernier discours du président de la République. C’est le président du FAN qui en saisi le premier. M. Djamel Abdeslam, couvert d’un burnous kabyle, commence par révéler son identité idéologique avant de « positiver » le discours de M. Abdelaziz Bouteflika. Il dira effectivement comme le président de la république que le rendez-vous du dix mai prochain sera de la même dimension que le Premier Novembre I954. Avec une sérénité d’un chef d’un temple de moines, le premier responsable du FAN avoue qu’il représente aujourd’hui le courant islamique algérien tel que dessiné par feu Bachir Ibrahimi après avoir été d’abord conçu dans le moule des Frères Musulmans de Hassan El Banna. « J’ai longtemps, notamment dans le milieu universitaire, continue-t-il, œuvré dans le cadre de la pensée des Frères Musulmans avant de me soumettre à une nouvelle réflexion qui m’a poussé à prôner l’islam de nos aïeux ». M. Djamel Ben Abdeslam a estimé toutefois que la construction de l’Algérie ne peut se faire que « dans le cadre de la continuité de la ligne islamique tracée par nos parents et grands-parents ».

Pour sa part, le président du F A, peut-être plus subtil dans la phraséologie, mettra en avant l’échec de la politique algérienne mise en avant depuis l’indépendance à ce jour à travers des questions. Après 50 ans, qu’avons-nous réalisé en matière sociale telle que voulue et décidée par la révolution de Novembre I954 ? Qu’avons-nous réalisé en matière de démocratie depuis 50 ans telle que voulue et décidée par la révolution de Novembre I954 ? Qu’avons-nous réalisé en matière économique telle que voulue et décidée par la Révolution de Novembre I954 ? », fera remarquer M. Belaïd Abdelaziz ? Pour le premier responsable du F A, ça ne fait aucun doute : il est temps d’opérer un changement radical si n’est pas déjà trop tard. S’agissant enfin du président du RNR, tout ce qui a été fait depuis I962 à ce jour n’a été qu’une succession de supercheries. Du coup, il se transformera pour un moment en un panégyriste professionnel de M. Abdelaziz Bouteflika. En effet, M. Abdelkader Merbah affirmera : « M. le président de la république est en train de nous dire aujourd’hui : « finie à présent les quotas pour les sièges de l’APN. M. le président de la république est en train de nous dire aujourd’hui qu’il est temps de laisser la démocratie faire son chemin en laissant la volonté populaire s’exprime ». Le premier responsable du RNR ne ratera pas sa présence à l’émission Hiwar Essaâ pour « dénoncer » les pratiques du Front de Libération Nationale (FLN) en vigueur depuis l’indépendance à ce jour. M. Abdelkader Merbah affirmera également que c’est à cause d’absence de toute rationalité au sein du FLN qu’il a été contraint de le quitter. M. Belaïd Abdelaziz avait lui aussi forgé ses premières armes politiques au FLN. Toutefois, cet homme qui a réussi à voler de ses propres ailes n’est pas allé jusqu’à cracher dessus.

L’animatrice vedette de l’ENTV pose ensuite la terrible question, à savoir les impressions de chacun sur la visite en Algérie de la secrétaire d’Etat américaine, Mme Hillary Clinton, où elle l’a rappelé aux hauts responsables algériens les valeurs universelles auxquelles son pays (les USA) tiennent beaucoup dont un Etat juste, la démocratie et l’économie par laquelle se dégage la vraie valeur du travail.

M. Djamel Ben Abdeslam, conforme à son idéologie islamiste, dira haut et fort que l’Algérie n’a pas à faire, en aucune façon, adapter à ses enfants des règles qui sont valables et propres aux Etats-Unis. « D’ailleurs, ajoute-t-il, l’Algérie n’a pas à s’imprégner ni du modèle oriental ni du modèle occidental ».

Cet avis n’est partagé ni par le président du F A ni par le président du RNR et ni par l’académicien, M. Mohamed Taïbi. Pour ces trois hommes, les Américains, par la bouche de leur secrétaire d’Etat, n’ont fait que rappeler les réalités du monde. En sa qualité d’observateur, donc contraint à la neutralité, l’académicien Mohamed Taïbi ne fera quand même pas dans la dentelle. Avec des arguments scientifiques, il développera les questions portant sur le nouvel ordre mondial où la question d’ordre géopolitique a changé, la politique extérieure américaine qui suit l’évolution des temps et des mentalités ainsi que la prise en considération de l’espace géographique etc. En clair, l’académicien Mohamed Taïbi a prouvé qu’il n’y a pas lieu du tout de jeter la pierre sur les Américains mais c’est à l’Algérie de se débrouiller pour suivre l’évolution du monde et s’y adapter.

Encouragés par la grande brèche ouverte M. Mohamed Taïbi, les présidents des F A et du RNR se lancent dans « le procès contre le régime algérien » qui a poussé les jeunes algériens jusqu’à s’immoler faute de perspectives. M. Belaïd Abdelaziz ira jusqu’à révéler que le chômage a atteint 21% des jeunes universitaires. Il avouera également que pour bon nombre d’Algériens, une somme de 100, 00 DA vaut son pesant d’or car avec cette somme, il doit faire des calculs pour acheter quelque chose comme la pomme de terre etc. Pour M. Belaïd Abdelaziz, l’indigence matérielle d’une frange importante des Algériens a atteint un seuil de l’intolérable et, par conséquent, on ne peut exiger d’eux la dignité et l’amour pour la patrie.

Pour Farida Belkassam, son aisance dans son rôle est aussi vraie que la présence de son nez au milieu de la figure. Alors, elle pose sa question sur le politique et l’argent, surtout, l’argent en provenance de l’extérieur. Une question à double tranchants. C’est à travers les réponses de ses invités politiques que l’ombre du MAK planera sur le plateau. Le MAK a constitué une véritable arlésienne pour MM. Ben Abdeslam, Abdelaziz et Merbah. Naturellement, dans leurs discours respectifs, ils ont fermement condamné l’utilisation de l’argent sale et, au même temps, ont dévoilé leurs craintes de voir un taux d’abstention important au rendez-vous du 10 mai prochain.

Sans l’avouer ouvertement, en pensant à l’abstention, ils ont pensé au rejet des élections décidé par la famille militante et patriotique du MAK. Mais au lieu de parler du MAK, ils ont préféré suivre en aval le clin d’œil de l’animatrice, donc de continuer à parler d’un éventuel argent sale des politiques qui risque de décourager l’électorat d’aller voter. C’est aussi ce moment que choisira M. Djamel Ben Abdeslam pour tendre sa perche à l’important électorat de Kabylie en citant en kabyle un passage d’une chanson qu’il avouera de Lounis Aït-Menguellet.

D’aucuns vous diront qu’il n’y a jamais eu d’utilisation d’argent sale dans les élections algériennes. Pourquoi en parler alors maintenant ? Pourquoi comparer les élections législatives prochaines au Premier Novembre I954 ? Pourquoi crier sur tous les toits que le rendez-vous du 10 mai décidera si l’Algérie sera propulsée dans la sphère de la modernité ou la plongera dans les abysses de l’enfer ? Pourquoi de tels signaux d’alarme ? Pourquoi après l’avoir longtemps isolé et interdit d’antenne, le Front des Forces Socialistes (FFS) est aujourd’hui supplié de participer aux élections ? Pourquoi est-ce que les partis islamistes lesquels comptent sans la Kabylie se contentent seulement d’exiger la transparence dans les élections et le jet à la poubelle de la fraude ? Pourquoi crier aujourd’hui que le bonheur des Algériens dépend fondamentalement de la participation massive des électeurs le jour « J » si ce n’est une tentative désespérée de faire barrage au MAK ?

Selon des observateurs, ce n’est pas tant les islamistes qui font peur au pouvoir car la confiscation de leur victoire prochaine à l’urne sera aussi simple que se mouiller le gosier d’un verre d’eau fraîche mais la non participation de la Kabylie à cette élection qui signifiera, encore une fois, qu’elle lui échappe désormais d’où l’impossibilité de continuer à fermer les portes du dialogue sur l’autodétermination qu’elle revendique depuis juin 2001.

Said Tissegouine

22 COMMENTAIRES

  1. Dda-dda-k Ait Hoho est la pour sauver le régime colonial d’Alger sur ordre de la CIA et Zarqozi ! Tant que ce régime tient debout, les Kabyles et les autres citoyens amazighs d’Algerie continueront a devenir des Arabes et des zombies d’Allah et a vivre en esclaves sur leur terre ancestral amazighe ! Ait Hoho est devenu D Adhebal de la tyrannie coloniale mafio-arabe d’Alger. N’allez pas a votre fête funèbre !

    L’islamisme est une arme du régime colonial anegerien et des puissances qui le soutiennent pour exploiter et détruire tout ce pays amazighe qui lutte de toutes ses forces pour ne pas devenir arabe ! Car pour un pays amazigh, devenir arabe ou islamique c’est mourir !

    Vive la Kabylie indépendante !

  2. La guerre ? Le pays n`a jamais connu la stabilité, les armes font toujours la loi, le MAK ne devait pas devenir le client de ce regime qui cherche de vendre une élection contre faite. Le 10 mai sera une bonne auccasion à ne pas raté pour la kabylie, c´est le moment à jamais de reaffirmé fortement par le rejet massive de cette soit disant élections leur l´attachement au projet autonomiste de notre cher région, car notre coeur bat pour elle et pas pour la vermine du regime boutflikienne!

  3. Les élections de mai sont pipées et piégées d’avance: les fraudes, les menaces, les pressions et entorses diverses seront au rendez-vous : des pratiques « inhérentes au système militaro-mafieux», des us et coutume du Régime militaire depuis 1962.
    Y participer, revient à voter non pas pour le changement radical dont le pays a urgemment besoin, mais plutôt, en faveur du statu quo, c’est-à-dire de la stagnation, du blocage, de l’asphyxie qui prévalent depuis cinq décennies. Le boycott est une exigence du bon sens, du patriotisme, de l’attachement au véritable changement …

    Le Régime militaro-mafieux continue de leurrer, tromper et induire en erreur. Le but est de reporter et repousser à jamais la «fronde révolutionnaire» qui doit s’amarrer au mouvement en cours chez nos voisins…Le Pouvoir illégitime est en quête désespérée pour un minimum de crédibilité sur la scène internationale, il trouvera dans la participation de l’Opposition aux prochaines mascarades électorales une planche de salut inespérée. Quelque soient les pressions internationales, vu l’état de désillusion de la majorité de la population, l’Opposition commettra une erreur monumentale si elle participe à cette énième supercherie. Ce Régime criminel est installé par la violence (force), pratique la violence, manipule la violence, vit avec la violence, ne dépérira que par la force de la révolution populaire, comme en Tunisie, Égypte, et prochainement la Syrie…

    « Faut pas rêver » : rien n’est possible tant que le Régime militaire est là. Il suffit de suivre ce qui se passe Egypte ces derniers jours, ce pays où le Commandement/la Junte militaire persiste absolument à demeurer au pouvoir absolu, « inféodé(e) » aux États-Unis impérialistes et l’État d’Israël colonialiste…En Algérie, comme en Égypte, nous avons affaire à des Régimes autoritaires qui reposent sur un trépied : la Police politique, le Commandement militaire et les Clans rivaux/unis contre le peuple, et qui ne cèderont que par un « rapport de force politique » puissant, un rapport de force qui provoquera leur « défaite politique » (et non militaire) induite par une « pression intérieure accrue » (révolution) conjugué à une « pression extérieure accrue » (diaspora, communauté internationale)….
    Les dirigeants de l’Opposition ne doivent pas nous décevoir, ils doivent dire clairement leur refus de verser dans l’opprobre et la honte,éviter la chute finale. Car s’ils persistent dans la « stratégie participationniste », ce serait leur fin, la dernière des dernières…

    La communication de certains dirigeants de l’Opposition est ambigue, obscure, illisible. Ils donnent l’impression de pencher vers la participation de certains p artis aux prochaines mascardes électorales; Ce serait grave et pour l’Opposition, et pour ce qui reste de l’Opposition oppositionnelle, et pour le pays tout entier…
    L’Opposition doit boycotter, c’est de son intérêt! Si elle participera à la prochaine mascarade, ce serait fini, une fois pour toutes! L’Opposition oppositionnelle doit sommer les dirigeants de ces partis, les avertir, les mettre en garde sèvèrement, fermement…
    Ces dirigeants doivent renouer avec une attitude d’Opposition oppositionnelle! Un positionnement radical, direct et frontal contre le Régime militaro-mafieux et ses alliés «les extrémistes de tous bords»…Sinon, ce sera sa fin !

    Une « Lettre ouverte » doit être adressée aux DirectionS de ceS partis, il doiVent être sommés, mis en garde, avertis. Car ce serait grave pour le pays, pour l’Opposition, pour ces partis…..

    C’est le Régime criminel et ses alliés objectifs» qui gagneraient par cette éventuelle caution d’une partie de l’Oppositiont… On aura alors le «tous pourris» intégralement. Et c’est la voie ouverte vers l’extrémisme, l’absolutisme, et la catastrophe totale….

    La dernière chance pour l’Opposition, c’est le boycott, le refus ferme et catégorique des prochanes mascarades et supercheries électorales. Il doit s’approcher des mouvements del’Opposition oppositionnelle pour une »action commune, unitaire, unioniste », et développer une ligne plus ferme, radicale, directe. Produire un discours offensif contre le Pouvoir dictatoial millitaire…qui coninue à leurrer, tromper, réprimer, liquider ce qui reste ! Effrité, ou quasiment neutralisé par ces micro-partis crées par le Pouvoir militaire, mais aussi par son option «participationniste» (aux échéances municipales et législatives), et d’autres erreurs majeures…

    Les militants sincères ont le devoir et sont en droit d’émettre de sévères mises en gardes, ou même des «sommations» à l’adresse des dirigeants de ce parti, qui sont entrain d’adopter un profil bas, un langage mou et doux, une critique maigre, quelques petits mots sur « les modalités de fonctionnement du Régime », et non une remise en cause du Pouvoir militaire en général et en particulier, globalement et dans le détail, où la nature militaire du pouvoir est escamotée, sa structure clanique non dite, ses pratiques meurtrières, assassines, criminelles tues. On est en droit de douter, d’émettre des soupçons sur d’éventuels « accords secrets » ou autres conciliabules!

    Ah ! ces temps obscures du «désengagement militant», du renoncement, du défaitisme, du fatalisme, de l’individualisme effréné, des syndicats effrités, d es partis décimés, l’opposition neutralisée, la société abattue… par le Pouvoir militaro-mafieux, les faux-opposants, les pseudo-démocrates, les arrivistes, les carriéristes, les opportunistes…. le pays délabré, le lien national délité, la division totale, la dispersion générale, l’écartement des positions vers les extrêmes, l’avenir hypothéqué pour des millions de jeunes, le désespoir et la haraga, la drogue comme refuge, le proxénétisme et la prostitution partout, les suicides et les meurtres, la terreur d’Etat, la torture comme méthode de pouvoir, la machine de mort toujours en fonction, l’omniprésence et l’omnipotence de la Gestapo locale, les assassinats politiques, les massacres de masse, la répression permanente…intrinsèque et inhérente à la nature militaire dictatoriale du Pouvoir en place depuis 1962….

  4. {{Azul

    C simple pour notre communauté kabyle et meme aux Algeriens et Algerienne .

    le 1er Novembre 1954 , veut me libérer du colonialisme et de la couche de l´indégineat .
    le 2eme Novembre 1954 ( 10 Mai 2012 ) C l´enterrement totale du mon dernier de souffle humaine .

    Donc Je ne vote pas pour ceux qu´ils ont votés à main lever au parlement , ceux qu´ils ont vérouillé et
    confisqué mes libertés ( économique , mouvement , expression , culte , ……………ect ) et mes droits de revivre sur sol avec une dignitée humaine .
    Pas de Vote pour ceux qu´ils ont asphéxie mon Algérianité et kabylieté ! Pas de vote à ceux qu´ils ont vendu le pays , interdisant l´aide socio-économique du monde tiers ( ingérance étrangère ) .
    Pas de vote pour ceux qu´ils ont privés les droits socio-économique pour les pauvres .
    Pas de vote pour ceux que j´assure un salaire de 300.000 DA et plus ! et une chaise eternelle et leur avantages .

    Ur tanmirth}}

  5. Les élections ânegériennes ne me concerne pas. La seule chose qui m’intéresse c’est la sécession définitive de la Kabylie avec l’entité coloniale française nommée « Algérie ». Et puis cette référence au 1er novembre 54, me donne la nausée.

    Saga des Gémeaux

  6. messieurs de la rédaction, arrêtez de faire l’apologie (si, si !) de ceux qui refusent jusqu’à notre existence. on n’existe pas pour boutef, boutef ne doit pas exister pour nous. on n’existe pas pour l’etat algerien, idem. l’operation de secours du mak pour la famille dont la maison s’est effondrée est bien plus importante que toute la politique de l’etat arabe d’algerie. ils peuvent pavoiser les gens de la tv alg., on parle d’eux sur tamurt.info !

  7. Discours de Winston Churchill à propos de l’Islam

    Extraits d’un discours prononcé par Winston Churchill. Lui et le Général de Gaulle bénéficiaient d’une grande liberté d’expression, ayant vécu avant l’ère du politiquement correct décadent.

    « Combien effrayantes sont les malédictions que le mahométanisme fait reposer sur ses fidèles ! Outre la frénésie fanatique, qui est aussi dangereuse pour l’homme que la peur de l’eau pour le chien, on y trouve une terrible apathie fataliste.

    Les effets sont patents dans certains pays. Habitudes imprévoyantes, systèmes agricoles aberrants, lenteur des méthodes commerciales, et insécurité de la propriété se retrouvent partout où les adeptes du Prophète gouvernent ou vivent.

    Un sensualisme avilissant dépouille la vie de sa grâce et de sa distinction, ensuite de sa dignité et de sa sainteté. Le fait que dans la loi mahométane toute femme, qu’elle soit enfant, épouse ou concubine doive appartenir à un homme comme son entière propriété, ne fait que repousser l’extinction totale de l’esclavage au jour où l’Islam aura cessé d’être un pouvoir important parmi les hommes.

    Certains musulmans peuvent montrer de splendides qualités, mais l’influence de la religion paralyse le développement social de ceux qui la suivent.

    Aucune force aussi rétrograde n’existe dans le monde.

    Loin d’être moribond le mahométanisme est une foi militante et prosélyte. Il s’est déjà répandu partout en Afrique centrale, attirant de courageux guerriers pour chaque avancée et partout où la chrétienté n’est pas protégée par les armes puissantes de la science, science contre laquelle elle a vainement luttée, la civilisation de l’Europe moderne peut s’écrouler, comme s’est écroulée la civilisation de la Rome antique. »

    Source: Sir Winston Churchill, The River War, first edition, Vol. II, London : Longmans, Green & Co., 1899, pages 248-50,[ via Chrétienté Info.->http://www.postedeveille.ca/2009/06/combien-effrayantes-sont-les-mal%C3%A9dictions-que-le-mahom%C3%A9tanisme-fait–reposer-sur-ses-fid%C3%A8les-outre-la-fr%C3%A9n%C3%A9sie-fa.html]

  8. Trois milliards de dollars pour le colonialisme arabe et zero dollar pour le peuple kabyle

    Plus de trois milliards de dollars pour construire une mosquée coloniale au dieu mythique et colonialiste des arabes, allah. Mais zéro dollar pour la Kabylie qui vient de subir une épreuve tragique a cause des chutes de neiges de plus de deux mètres. L’Etat colonial arabo-nazi d’Alger préfère encourager le colonialisme arabe en cherchant la mort du peuple Kabyle.

    Les citoyens kabyles doivent cesser de payer des impôts a cet Etat colonial arabe qui utilise l’argent de nos impôts pour financer la colonisation arabe en Kabylie et l’extermination de notre peuple kabyle par l’arabisation, latéralisation, la répression et la terreur. Vive la Kabylie indépendante!

  9. Un president elu avec 90 % de citoyens ? n’a pas besoin de faire appel à ces derniers pour aller (foter) voter !il n’yaura pas de 2ème first novembre 54, et il n’yaura pas de participation de la kabylie.Warten auf den Frühling in der Kabylei.Thanemirth

  10. Bonjour,
    J’aimerais poser une question à tout les courageux Kabyles qui parlent de « colonialisme arabo-islamiste » ou « algérien »: tout cet argumentaire est bien beau, mais me semble relever clairement de l’idéologie INDEPENDANTISTE.

    Pourquoi continuez-vous a être attachés à l’Algérie (car l’autonomie n’est pas l’indépendance) si vous en pensez tans de mal ??

    Un indépendantiste assumé.

  11. esque ces academicien ect.. qui parlent dans les medias, pourons avoir odace de briser leur l acheter? dire haut et for que ce luis qui est a leur tete est iligitime et a violer la constitution qui etes dejas une prostituer .

  12. L’islam, la machine arabe à voyager vers le passé pour vous garantir un déménagement définitif au paléolithique néandertalien !

    La Kabylie retrouvera son orbite civilisationnel originel occidental même si le colonialisme arabe ainsi qu’allah (dieu des arabes), mohamed (prophete des arabes), et l’islam (religion des arabes) sont tous contre notre existence, notre culture, notre identité, notre liberté, et notre humanité !

    Rira bien qui rira le dernier. Une chose est sure cependant, a partir du 10 mai prochain, l’islam, la machine arabe à voyager vers le passé, va aider les anegériens a quitter notre époque pour un retour ou un déménagement définitif au paléolithique néandertalien! Bon voyage et bon débarras !

    Vivement l’indépendance de la Kabylie !

  13. Mass Said Tiisegouine,

    Je pense que tu es trop coincé dans la fin des années 70 et début des années 80 avec tes articles sortis directement d’el-Moudjahid de cette époque obscure de notre histoire.
    Détaches toi de cette vieille façon flniste de rapporter les choses.

    Je te cite: « Le détenteur du fauteuil d’El Mouradia, fort connu pour ses déclarations énigmatiques avec lesquelles il a toujours fait mordre la poussière à ses adversaires les plus farouches et les plus avertis, a donc, encore une fois, réussi à mettre une épine dans la gorge aussi bien de la classe politique que du simple observateur.  »
    Mais vraiment quel est l’intérêt de rapporter des propos insignifiants de ce fantoche de président qu’est Boutesrika. Je te dirai ami said, Boutesrika n’a mis une épine dans aucune gorge si ce n’est dans la tienne!

    Ce despote sait au fond de lui même qu’il n’a aucune légitimité historique de novembre il veut s’en fabriquer une le 10 mai comme il l’a fait d’ailleurs avec sa stupide concorde civile. Cet individu surfe sur du bluffe et malheureusement il trouve toujours des oreilles naives et attentives pour faire écho à ses salades.

  14. Sachant ce qu’a ramené, comme aliénation et oppression des peuples de ce pays, le 1° novembre, ma foi je dirais, sans aucun risque de me tromper, effectivement, ça sera un deuxième 1°novembre ! Apparemment, il y a beaucoup de gens qui se sentent bien dans cette posture d’esclaves; qu’ils y restent à jamais ! Hilary Clinton prônant l’autodétermination pour les sahraouis, les Kabyles sont mis en demeure de ne penser que Kabyle et de travailler à leur autonomie prochaine, le plus vite sera le mieux !

  15. «{Comment sera l’Algérie d’après dix mai ?}»… c’est la question à deux balles et on s’en tape. Elle restera ce qu’elle est : un cloaque arabo-islamo-mahométan.

    ce sont des élections ângériennes et non Kabyles. Gros bla bla inutile à la Kabylie.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici