Inscription des militaires sur le fichier électoral : Les prémices d’une fraude massive

6

ALGÉRIE (Tamurt) – On s’en doutait au début du lancement de la campagne, via la convocation du corps électoral par Bouteflika. Maintenant les choses sont claires comme de l’eau de roche.

Ni les engagements solennels de Bouteflika, ni la suite donnée à ces « garanties » par ses relais médiatiques et politiques ne peuvent apporter la preuve de la volonté du pouvoir algérien d’organiser des élections honnêtes et propres.

Le ton a été donné par Ahmed Ouyahia, Premier ministre, patron d’un parti né d’une fraude massive et d’un détournement d’une volonté politique pour s’opposer à l’intégrisme. « On va renforcer la sécurité lors du scrutin », a-t-il annoncé récemment. Cette déclaration n’est pas fausse.

C’est une suite logique à ce que les laboratoires du régime préparent pour assurer d’abord une forte participation avec un tripotage sans précédent des listes électorales, ensuite, assurer une victoire à ses fidèles serviteurs, dont le FFS fait partie désormais.

Plus de 400.000 militaires ont été inscrits sur le fichier électoral sans qu’ils aient présentés la preuve de leur radiation du fichier électoral de leur commune d’origine. Ce nombre sera revu à la hausse puisque 1 millions de militaires sont en activité dans les casernes. Avec un tel réservoir, 1 million de voix, que reste-t-il de crédibilité à une élection dont le processus de préparation est déjà biaisé ? Quelle sera la réaction des partis, surtout le FFS qui s’est joint à la kermesse du régime ?

Malgré la forte pression exercée sur la Kabylie, avec la présence de plusieurs milliers de soldats de l’Armée algérienne, le citoyen kabyle est resté convaincu que sa « voix » exprimée par son abstension pour dire non à une nouvelle mascarade sera entendue. Le MAK, soulagé par la position du RCD, pourra dire que la Kabylie a définitivement rompu avec le régime, en boudant, encore une fois, une élection qui ne la concerne pas.

Un appel est déjà lancé depuis les dernières intempéries pour dire haut et fort que hormis un référendum sur l’autodétermination de la Kabylie, aucune autre élection n’aura l’aval des Kabyles libres.

A.A

6 COMMENTAIRES

  1. «{les prémices d’une fraude massive}»

    et alors ?! En quoi cela regarde la Kabylie ?!

    l’ângérie arabo-isalmo-égorgeuse est «{une fraude massive}» à elle toute seule ! cette contrée ne sait même pas d’où elle sort ! elle ne sait même pas qui est son père ou sa mère !

    c’est une vieille folle qui tourne en rond ! c’est une monstruosité universelle !

    z’êtes pas fatigués d’écrire des articles qui vous ridiculisent et qui filent la gerbe aux kabyles de la diaspora ?

  2. M. ALLAOUA & CO RECUPERENT LE PRINTEMPS AMAZIGH

    Mohamed ALLAOUA et ses complices ont programmé le rapt de notre mémoire collective. Jusqu’où iront les traîtres ? Jusqu’à quel point allons nous les laisser faire ?

    Pour que Nul n’oublie! Jusqu’ici, la date sacrée du 20 Avril représentait une date plus qu’importante pour tout Kabyle digne de ce nom. Elle nous permettait de nous réunir et de commémorer dignement tout le malheur que nous avons subi et continuons encore à subir de la part de ceux qui veulent nous faire disparaître comme peuple.

    Cette date est devenue tellement symbolique qu’elle a été reprise par toutes les autres communautés Amazighes de Libye au Maroc et jusqu’au îles Canaries.

    Le « Rubicon » est désormais sur le point d’être franchi par le pouvoir qui a décidé de brouiller le message en encourageant ses serviteurs à organiser une « fête » à l’occasion du 20 AVRIL 2012 mais pour « célébrer » les 10 ans de succès de son agent principal Mohamed ALLAOUA. Nous avons assisté ces dernières années à l’émergence de ces « fêtes » organisées par des « CHAROGNARDS » qui ne se gênent pas à s’enrichir en exploitant les malheurs de leurs propres frères et soeurs!

    Aussi, si vous pensez que le printemps Amazigh qui était la date sacrée de FEU MATOUB LOUNES, pour ne citer que lui est une bonne occasion pour danser et se réjouir alors faites donc !
    Prendre part à cette convocation de la HONTE reviendrait en terme clair à vous réjouir entre autres :

    1/ Du viol commis à l’endroit de nos jeunes filles par les services d’insécurité au sein de la cité universitaire de Tizi Ouzou en 1980 (Et si c’était vous même, votre fille ou votre actuelle épouse ?)

    2/ Oser vous réjouir de danser dans la mare de sang de FEU MATOUB LOUNES, et des dizaines de vies ravies à la fleur de l’âge ;

    3/ Encourager tous ces traîtres à continuer leurs basses œuvres au service du pouvoir qui ne cherche qu’à nous exterminer par tous moyens ;

    4/ Perdre la qualité essentielle qui était celle d’être KABYLE justement éveillé et loin de tous les intégrismes destructeurs et racistes dont nous sommes victimes en tant que peuple.

    5/ De ne pas tenir compte des familles endeuillées et qui subiront une nouvelle fois le malheur par notre trahison envers la cause commune pour laquelle elles ont perdu des êtres très chers !.

    6/ Danser en face du jeune qui ne peut plus marcher parce qu’un gendarme l’a amputé A VIE de ses jambes en le visant avec des armes de guerre…

    Ainsi, même si vous n’êtes pas pourvu (e) d’une fibre militante, vous ne pouvez feindre l’ignorance du pacte moral qui nous lie tous les uns aux autres.

    BOYCOTTONS CE RENDEZ-VOUS DE LA HONTE, NOTRE PRINTEMPS N’EST PAS A VENDRE !

    « A lεemṛ-iw, a lεemṛ-iw, d idurar i d lεemṛ-iw! » MATOUB LOUNES

  3. L’inscription de ces militaires sur le lieu de leur stationnement, n’est qu’une précaution pour avoir à sa disposition ces quelques quatre cent mille voix en réserve, pour frauder à sa convenance !

  4. Le FFS va finir par boycotter et puis ils vont nous dire que Ait Ahmed en grand stratège a fait cela afin d’affaiblir le pouvoir mais je ne sais pas si cette couleuvre va encore passer.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici