Mercantilisme, marchandage des listes électorales, absence d’exécutif du parti, démissions … : Le MPA d’Amara Ben Younes, un agrégat de pique sous

7
Amara Benyounès
Amara Benyounès

ALGÉRIE (Tamurt) – Après son congrès, où seuls d’illustres inconnus se sont déplacés pour légitimer une singulière formation politique façonnée de fond en comble par les laboratoires du pouvoir occultes afin de mater le mouvement démocratique que mènent les Kabyles via le MAK et à un degré moindre le RCD.

Sans exécutif ni bureau national, le MPA, digne héritier de l’affront nommé UDR, Amara Ben Younes savait qu’un bureau national allait s’imposer lors des élections législatives, seule élection, au coté de la présidentielle où la logique de clientélisme et de course à l’indignité nationale dominent dans l’opération de parachutage que supervise les services du généralissime Mediene, patron du DRS et du pouvoir occulte.

Ceci dit, toutes les têtes de listes désignées par le patron du MPA ne sont autres que des entrepreneurs dans la majorité vireux. Il suffit juste de jeter un coup d’œil sur les comptes-rendus de la presse algérienne qui rapporte de temps à autre les défections ou les désignations des têtes des listes aux législatives pour comprendre que seuls les « friqués » ont droit de cité chez les Ben Younes, les cleptomanes historiques.

L’argent, le nerf de la guerre.

A Sétif, Oran, Saïda, ou dans d’autres wilayas, aucun militant politique n’est désigné pour mener la campagne électorale. Sauf à Tizi-Wezzu, où un cousin de Hocine Ait Ahmed est appelé en rescousse pour se présenter sous la houlette du MPA aux élections, défiant ainsi son parti d’origine, le FFS, et faisant face, laisse-t-on dire, à une forte pression familiale et amicale pour quitter cette répréhensible crasseuse aventure avec les ennemis historiques du chef du FFS. Sur ce point, il faut rappeler que le frère du chef du MPA était proche collaborateur de Hocine Ait Ahmed, avant de le « trahir » et rejoindre le camp du pouvoir de Ben Bella et subtiliser la caisse du FFS.

Aucun militant de l’UDR n’est maintenu au MPA

A commencer par la plus proche collaboratrice d’Amara Ben Younes, Magda Batel. Très proche de la famille des Ben Younes depuis son départ du RCD, elle figurait avec le patron de la Dépêche de Kabylie dans toutes ses sorties. Or, depuis que le parti est mis sur pied, Mme. Batel, marié à un journaliste algérien, ne figure plus. Selon des informations, « une grave affaire de mœurs aurait provoquée ce divorce entre Magda et Amara ».

Ni Mohand Ait Abdellah, ni Arezki Abbout, ni les douze derniers démissionnaires de Tizi-Wezzu n’y figurent aussi. Même procédé à Bougie, Madjid Betache, député UDR-ANR a claqué la porte. Amara Ben Younes a choisi le chemin le plus court pour s’enrichir davantage malgré tout ce qu’il a eu comme privilèges de la part de Bouteflika.

Selon des informations, Amara n’a pas voulu se présenter aux élections « de peur d’être humilié encore une fois ». Il a choisi ainsi de prendre distance, sous prétexte qu’il sera désigné à la tête d’un ministère. Peine perdue, car, selon une source bien informée, Amara serait en train de ramasser des milliards, que cette source a estimés à pas moins de 100 millions de dinars. « Il sait qu’il n’aura rien surtout que le pouvoir a besoin du FFS et pas d’une coquille vide que seuls les pique sous envahissent ».

Nous reviendrons dans nos prochains comptes-rendus sur plus de détails sur cette histoire de vente de têtes de listes de la part du patron du MPA, car, selon un militant du RCD, « il est le seul à le faire d’une manière aussi indigne, contrairement aux autres qui mettent en avant des intérêts politiques, même si l’argent occupe tous les étages ».

« Je suis tout de même heureux que le parti n’ait aucune structure en Kabylie. Hormis les quelques clients déçus, aucun autre militant n’a daigné répondre à leur appel ».

L’anachorète mourra en ermite politique !

Amghid Illeli

7 COMMENTAIRES

  1. This very best supply for the hydrotherapy procedures. Open up burning normally plays a detrimental part as it generates ample volume of smokes.
    [our site->http://blogs.rediff.com/marvispolicastri6]

  2. on m’a raconté une histoire il y a de cela quelques annees ,sur ce chef du mpa ,à savoir : un jour un groupe de citoyens de petite kabylie voulaient l’aider lorsqu’il était ministre de la santé , on lui a dit : fais gaffe ,il y a un complot à constantine pour te broyer ,il a répondu ceci : tranquilliser vous ,vous les petits kabyles , vous êtes loin de la politique !!! , après avoir été démis de ses fonctions,et éjecté du RCD ,il est venu chez les petits kabyles pour former un nouveau parti ,l ‘ UDR et là ,il est allé voir ses copains ,ils lui ont répondu : oh le grand qui est devenu petit ,veut redevenir grand ????????????? MAIS les petits ne peuvent devenir grands ,et les grands ne peuvent devenir petits ,alors , pq tu changes de tactique ??

  3. Je suis kabyle et à présent j’ai honte oui j’ai honte de dire que je suis kabyle et ce à cause de ces vauriens de Said Sadi , de Amar Benyounes et surtout de cet âne( aghioul amokrane) de Mehenni qui nous sort chaque fois une ânerie plus grosse que lui .Calmez- vous mes fréres et soyez algériens c’est déjà suffisant de l’être!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici