Projection en avant-première du film kabyle « Imttawun n wul »

3

CULTURE (Tamurt) – Il va sans dire que le film, porteur d’un message, a été soumis à une critique sans la moindre concession une fois la projection terminée.

Parmi le public, figuraient des enseignants et leurs élèves. Le réalisateur a réussi à satisfaire à travers ses réponses tous les intervenants qui n’ont pas manqué de poser des questions fort pertinentes, et ce, aussi bien l’aspect technique du film que sur la manière dont a été traité le sujet.

De par ses multiples interventions, le public qui a assisté à la projection en avant-première d’ « Imttawun n wul » a prouvé ses grandes connaissances en matière cinématographique.

S’agissant de l’histoire du film, nous préférons laisser le soin à nos lecteurs et nos lectrices la découvrir eux-mêmes. Il est vrai cependant que le réalisateur Mokrane Hammar n’est ni John Ford ni william Welleman et le matériel de filmage mis à la disposition de son équipe de technicien n’est pas non plus celui de Panavision.

Idem concernant les moyens financiers mobilisés pour le tournage d’ « Imttawun n wul ». La situation financière d’Amusnaw est loin d’être celle de la Paramount ou la 20th Centry Fox. Nonobstant cela, « Imttawun n wul » est un film à voir.

Said Tissegouine

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici