20 avril 2012, une marche historique : Le MAK s’impose dans les colonnes de la presse Algérienne

20
Presse algérienne
Presse algérienne

KABYLIE (Tamurt) – Motivée par un minimum de professionnalisme ainsi que par le souci d’éviter un ratage flagrant de la plus importante célébration de la double commémoration du printemps de 1980 et de celui de 2001 pendant ces dix dernières années, les principaux journaux de la presse privée Algérienne qui ont boudé les activités du MAK depuis toujours, ont été contraints de couvrir, tant bien que mal, cette marche historique du 20 Avril 2012 organisée dans les rues de Tizi-Ouzou et qui a drainé des milliers de citoyens kabyles acquis aux thèses autonomistes.

Le quotidien El Watan a rapporté l’information à la Une de son édition d’aujourd’hui (21/04/2012) à travers un papier intitulé « Le MAK et les étudiants au rendez-vous ».

Le journal Arabophone El Khabar, quant à lui, et dans un article de couverture titré « Un appel au boycott des élections et un autre à l’officialisation de tamazight », a mis l’accent sur la détermination de Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie à boycotter toutes les échéances électorales à venir jusqu’à la satisfaction de sa principale revendication qui demeure le référendum pour l’autodétermination du peuple kabyle.

D’autres journaux, à l’instar du Soir d’Algérie, se sont contentés de couvrir toutes les festivités du 20 Avril à travers des synthèses dans lesquelles la marche du MAK à été citée. La dépêche de Kabylie a consacré un article spécial à la marche du MAK sans parler des mots d’ordre qui fâchent.

Quant au correspondant du quotidien Liberté qui a couvert cet événement à Tizi-Ouzou, il s’est illustré par un papier entaché de partialité, de subjectivité et d’attitude étroitement partisane.

À l’exception de cet individu qui a imaginé une marche du RCD et complètement ignoré la marche nationale kabyle, tous les observateurs présent hier à Tizi-Ouzou, s’accordent à dire que le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie à réussi une grandiose marche suivie par le comité national des étudiants démocrates amazigh et quelques cadres du RCD.

Il est important de noter aussi, qu’aucun journal n’a fait allusion à l’extraordinaire sens de responsabilité et de fraternité du président du MAK Bouaziz Ait Chebib qui a tenu à saluer, un à un, tous les cadres du RCD présents sur les lieux et qui a rendu hommage à tous les militants du FFS présents parmi les marcheurs.

À travers cette grandiose marche, il est clair que le MAK s’est imposé sur les colonnes des principaux titres de la presse Algérienne. Cette dernière serait mieux inspirée de continuer à couvrir, mais avec plus d’objectivité et de professionnalisme, les actions de cette principale force politique de la Kabylie.

C’est de cette manière responsable que notre corporation journalistique pourrait préserver ce qui reste de la déontologie et de l’éthique de ce métier en Algérie.

Ameghnas n Timanit pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici