Tabassé par des policiers pour violation de carême : Slimane Rebaïne compte déposer plainte

17

KABYLIE (Tamurt) – Du coup, c’est l’affolement. Des proches à lui indiquent qu’il a été approché pour qu’il fasse preuve de son pardon, de son indulgence et de sa clémence envers ses agresseurs pour qu’il ne dépose pas plainte et que cette agression soit étouffée à ce niveau.

Après les dénonciations, Slimane, ayant déjà vécu la même expérience l’année dernière pour le même reproche (celui d’avoir cassé le jeûne), n’en a pas fini avec la police qui l’a encore convoqué ce dimanche matin.

Près deux heures durant, la victime a été interrogée dans le commissariat de la localité de d’At Douala où le passage à tabac s’est produit. Lors de cet interrogatoire, les policiers ont tout fait pour le dissuader de déposer cette fameuse plainte qui fait si peur aux auteurs de cet acte qui s’apparente à une agression en règle. On indique qu’on lui a même reproché le fait d’avoir alerté la presse, et partant l’opinion publique, sur ce qu’il a subi. Slimane, touché dans son fond, bafoué dans son honneur, lui qui souffre déjà de troubles psychiatriques qui nécessitent la prise d’un traitement continu, refuse de faire marche arrière et d’abdiquer devant cette fatalité. Il refusera même de signer un PV, comme le voulait les policiers.

Cet acte de « pugilat » a valu à Slimane Rebaïne, ce jeune anonyme qui souffre le martyre dans cette Kabylie malmenée, jetée aux gémonies, royalement ignorée, et où la misère est aux portes de toutes les chaumières, de tous les villages, où la mort côtoie les vivants, une quinzaine de jours d’incapacité de travail.
Aujourd’hui, Slimane refuse de pardonner. Il compte déposer plainte contre ses agresseurs auprès du procureur.

Ce jeudi 26 juillet 2012, restera sans doute gravé dans la mémoire de cette victime sans défense qui, attaquée par derrière, a subi la foudre de trois policiers dont un gradé qui lui ont asséné des coups de poings à la tête, sur son visage, des coups de pieds au niveau des épaules etc.

Lounès O

17 COMMENTAIRES

  1. Que peut-on attendre des voyous habillés en policiers?
    Qu’ils comprennent que chacun est libre de choisir sa religion?
    Dans un état qui a abdiqué devant les terroristes il faut s’attendre à pire.

  2. azul ! depuis quelques années, Il est de nature et même ordinaire que des nons jeûneurs soient tabassés ou carrément mis en prison souvenez-vous le groupe de Ain el Hammam. Cette fois, c’est encore d’un commissariat d’ath Doula que vient cet ignoble événement : un jeune homme est tabassé par la police qui est sensée le proteger, une police qui crois dur comme fer qu’on peut encore frapper impunément sur des inocents, une police qui crois que dieu est si faible qu’il faut l’aider à proteger l’islam qui n’est pourtant pas né d’hier. Ces policiers devraient avoir honte, ils ne sont pas dignes de porter l’uniforme des services de sécurité, ils doivent êtres radiés de ce corps, et interdits d’emploi dans tous les secteurs de l’administration qu’ils ont trahie et salie. la justice doit faire de ces gens des exemples de chatiment, sinon c’est la portre ouverte à toutes les dérives. c’est les prémices de l’entrée en vigueur de l’instauration de la police du vice et de la vertue tristement célébre sous d’autres cieux. Allons donc messieux ces combattants de dieu de tous bords barbus ou encasquéttés, la foi ne concerne que la personne et son créateur, et nul ne doit s’immisser entre eux. seule la loi doit prévaloir !!! c’est honteux qu’un policier frappe un homme !! honteux !!! C’est à croire que ces policiers sont le bras armé de ceux que dérange la paix dans cette belle Algérie qu’ils veulent voir périodiquement à feu et à sang.

  3. Une honte a ces hommes qui ne méritent même pas cette appellation, ils sont la honte de l’humanité par leurs soifs criminelles sous le déguisement hypocrite de ce qu’il ne devrait même pas nommer.C’est cela le salafisme.Ma liberté m’appartient à moi seul, je l’ai acquise grâce à moi uniquement moi, sans l’aide de personne. Ina3dine bouine ,qui me dira un jour c’est grace à lui ou à elle que je suis devenu ce que je suis aujourd’hui à Nürnberg/Allemagne.Vive la kabylie et ses femmes et hommes propres.

  4. il faut bien qu’un jour nous cessions de nous lamenter sur notre sort.ne dit-on pas que,tout peuple a le gouvernement qu’il merite,doreavant nous refusons les walis et les chefs de dairas qui ne sont ni elus,ni mandates pour exercer leurs fonctoons en kabylie,nous refusons les maires,meme elus,qui tremblent devant un simple gendarme ou policier ou qui ne respectent pas les valeurs de laicite et de democratie de leurs circonscriptions.le peuple kabyle est libre et souverain et c’est ppas les apprentis salafistes sponsorisé par le pouvoir d’alger qui puissent nous renvoyer en moyen age.

  5. Plus de 12000 arabes de syrie seraient arrivés à alger fuyant la guerre fratricide que se livrent les arabes en syrie.La rumeur enfle à ALGER ET EN KABYLIE où l’on se préparerait à installer en kabylie ces réfugiés arabes.

  6. Ce jeune kabyle est tabassé chez lui, au cœur de la Kabylie, par un policier arabe venu d’ailleurs se comportant en conquérant et en maitre chez nous. Ce n’est pas seulement une affaire du ramadan ! Le plus insupportable pour le policier arabe est le fait qu’un petit kabyle, un dominé, un sous citoyen puisse ne pas appliquer les préceptes de la religion du maitre arabe, pour lui c’est une défiance envers l’autorité du maître arabe, pour lui c’est l’arrogance du dominé. Cet arabe ne peut imaginer, il est formaté définitivement de la sorte, que le kabyle puisse ne pas avoir les mêmes croyances que le maitre arabe. Ce policier arabe manifeste uniquement son complexe de supériorité envers un être dont il est profondément convaincu qu’il est inférieur à lui. Pour qui se prend ce kabyle ? doit-il se dire

    Porter plainte est malheureusement sans importance et inutile, jadis on disait «I w thiyi urumi c th kagh igmass » (tabassé par un français je me suis plains à son frère). Maintenant, c’est « Iwthiyi ouarabe c th kagh igmass » (tabassé par un arabe je me suis plains à son frère) Le colonisateur a changé mais la domination est toujours là, cette citation populaire, issue malheureusement de notre longue expérience de peuple dominé et sous tutelle, est toujours d’actualité, elle reflète réellement le déclin profond de notre peuple.

    Malheureusement, encore en 2012, cette sagesse populaire reste encore valable pour nous les kabyles. Nous sommes toujours un peuple dominé et colonisé. Porter plainte devant un tribunal arabe pour se plaindre d’un arabe est une imbécilité. Les tribunaux arabes sont animés de la même haine et du même mépris du kabyle que le simple arabe, le gendarme arabe ou le policier arabe. Ils ont été nourris, dés leurs naissances, à la haine de tout ce qui est kabyle.

    Nous ne sommes pas encore un peuple libre et indépendant. Nous ne sommes pas un peuple souverain et c’est là notre vrai problème, la source de tous nos maux et de toutes les humiliations que nous subissons. Nous ne maitrisons rien de notre destin, nous sommes à la merci des plus vils peuples, des plus retardés et des plus arriérés. D’ailleurs notre tragédie est d’autant plus insupportable que nous sommes dominés par un des peuples les plus arriérés du monde !!

    Les arabes en Algérie ont tout entre leurs mains : la justice, l’armée, la police, l’économie, nos âmes, le destin de nos enfants, le pouvoir de vie et de mort sur nous, ce sont les maîtres de l’Algérie, terre de Massinissa et de Jugurtha, ils sont nos maîtres. Ils nous tabasseront quand ils auront envie, ils choisiront la religion pour nous, ils nous imposeront leur langue bédouine, leurs us et coutumes dignes du moyen âge, ils momifieront nos filles et nos femmes avec leur burka et leur tchadors…ils peuvent tout nous faire, nous sommes leur chose, leurs esclaves.

    Les arabes font la loi chez nous et nous restons passifs, nous les regardons détruire, casser, démolir, fait de notre pays le fief de toutes les misères, de toutes décadences et de tous les sous développements. L’Algérie est irrécupérable, elle a sombré et perdu son âme, c’est déjà l’enfer, elle porte le tchador, ils s’attaquent alors au peu qui nous reste, au plus précieux, à notre chère Kabylie.

    Il est temps de rendre les coups, il est temps de relever la tête, l’arabe ne craint que celui qui lui tient tête et celui qui rend les coups en plus fort, l’exemple d’Israël en est la parfaite illustration.

    Pour se faire respecter par les arabes, pour chaque coup qu’ils donnent, ils doivent en recevoir cent, il ne faut rien leur laisser passer, ils ne comprennent que la force. La tolérance, les valeurs de respect…sont à oublier quand on a affaire à eux.

    Nous devons aussi faire une vraie analyse de nos combats passés face à ce colonisateur et surtout prendre la réalité comme elle est et non comme nous souhaitons qu’elle soit, les kabyles doivent poser cette question : Le pacifisme, la modération et la retenue pourront-ils nous libérer de la domination arabe ? Moi, je ne le crois pas.

    Le peuple arabe est connu et reconnu pour son intolérance et ses us et coutumes sont dénuées de toute valeur de tolérance, humaine et universelle, je ne pense pas que face à un tel peuple le pacifisme suffira.

    Farid. A

  7. Pendant que l’on tabasse un jeune Kabyle mangant un bout dans cette canicule, Les boites de nuits dans la region d’Annaba font le plein avec biere et liqueurs a gogo (voir article dans les medias khorotos) penadnt ces nuits rammadanesque arabes. Il est clair que ces policiers arabes sont la bas pour casser du kabyle a n’importe quelle occasion. le cauchemar arabesque continue!

  8. meme sans le depot de plainte de slimane,la police des polices se doit normalement ouvrir une enquete et rendre public les sanctions prises a l’encontre de ces hors la loi en uniforme,c’est seulement aprés que slimane choisira de déposer plainte ou pas et meme demander des indemnites pour l’agression subie.parait-il les menaces ont déja commencées a pleuvoir sur ses proches,méme sa mére de 70 ans a eté convoquée au commissariat.

  9. Au Maroc, il existe un mouvement : » Massaymich « (non jeuneur), ils luttent pour que le jeune soit pratiquer uniquement par les musulmans pratiquant;

  10. Au Maroc, il existe un mouvement : » Massaymich « (non jeuneur), ils luttent pour que le jeune soit pratiquer uniquement par les musulmans pratiquant;

  11. Le pire qui puisse arriver aune victime est de tomber dans le jeu de « pretendre », c.a.d. SEMENTIRASOI-MEME !

    L’Algerie est une republique ARABE ET ISLAMIQUE – C’est dans les 1ers article de cette poubelle.

    Vous voulez la liberte’, il FAUAT ECRIRE NOTRE CONSTITUTION

    Croyez-moi qu’il n’y a pas le moindre singe qui soit venu me dire quoi a midi et a longueur de journee.

    Pourquoi? Les barbouses ne font pas la loi ici et ne la font parce qu’ils sont minoritaires…

    Attendre attendre davantage, c’est attendre qu’on devienne minoritaire, pour apres cesser de prettendre…

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici