Commune de Makouda : Les habitants du village La Cité, excédés par « l’immoralité » de leur voisine, incendient sa maison

28

TIZI-OUZOU (Tamurt) – « En dépit d’une multitude d’interpellations que les villageois lui ont adressées pour qu’elle cesse ses activités contraires à la morale et qui risquaient de porter atteinte à la bonne réputation de l’ensemble du village d’Ighil-Kloundj, nous affirment nos interlocuteurs, la femme a continué à se servir de sa maison comme lupanar ».

Et avant de procéder à l’acte incendiaire, avons-nous appris auprès de nos sources, les villageois ont d’abord interpellé les services de sécurité afin de mettre un terme aux « agissements » de cette personne.

« A la fin de l’ultimatum de quatre jours, précisent nos interlocuteurs à l’unanimité, et ne voyant rien venir de la part des forces de la république, les citoyens du village La Cité, comme un seul homme, ont décidé de faire justice eux-mêmes en incendiant la maison de la personne qui n’a pas voulu écouter la voix de la raison ».

De retour à Tizi-Ouzou-ville, nous avons appris auprès d’une source digne de foi que suite à cet acte de « justice », les autorités compétentes ont arrêté la décision d’ouvrir une enquête pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire et déterminer avec exactitude les responsabilités de toute personne qui s’y est impliquée.

Saïd Tissegouine

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici