Elle devait intervenir sur les ondes de Radio Tamurt – Leila Hadj Arab se démarque du débat !

17
Leila Hadj Arabe
Leila Hadj Arabe

KABYLIE (Tamurt) – Selon l’animateur de l’émission, Karim, Leila Hadj Arab qui devait prendre part à cette séance de débat, s’est ravisée à la dernière minute, car il n’était pas question pour le RCD de débattre avec un mouvement politique qui n’est pas concerné par les prochaines élections locales. Elle faisait allusion au MAK. Avant qu’elle ne rajoute qu’elle ne souhaite pas s’exprimer avec des citoyens résidant en dehors de l’Algérie, c’est à dire avec ceux qui ne sont pas établis à l’intérieur du pays.

Cette émission, initiée par le staff de Radio Tamurt, a comme objectif de débattre les élections locales prévues pour le 29 novembre prochain entre les principales forces politiques de Kabylie, à l’instar du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) qui a été représenté par M. Razik Zouaoui, Secrétaire National à la promotion de la culture et de la langue Kabyle. Quant au Front des Forces Socialistes (FFS) il n’avait pas répondu favorablement à l’invitation de Karim.

Pour revenir à l´émission, M. Razik Zouaoui et les auditeurs, ont débattu, dans une atmosphère bon enfant, de la situation politique et sociale en Kabylie et notamment de la position des autonomistes. Cette position consiste à bouder les prochaines élections, que le pouvoir compte organiser.

Selon Razik Zouaoui, le MAK compte investir le terrain pour sensibiliser la population Kabyle pour expliquer l’inutilité de cette échéance électorale. Il rajoute que malgré les intimidations du pouvoir algérien, les militants du mouvement autonomiste, continuent de sensibiliser les Kabyles à travers une campagne de boycott des élections.

Les auditeurs de Radio Tamurt ont soulevé des questions pertinentes au responsable du MAK. Ils ont aussi cherché à comprendre la position du MAK, vis-à-vis des élections en général, du projet du MAK en faveur de la Kabylie, ainsi que les démarches introduites par le Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK) en faveur de la reconnaissance de la cause kabyle à l’étranger ainsi que de la mobilisation pour alerter l’opinion publique internationale par rapport aux intimidations que les militants du MAK subissent en permanence.

Aziz Ait-Amirouche pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici