Alors que la boite noire de l’avion militaire algérien qui s’est écrasé en France a été retrouvée : La seule victime civile à bord est un Kabyle d’Iwadiyen

5

FRANCE (Tamurt) – Parmi les six victimes du crash de l’avion militaire, vendredi après-midi, en Lozère, au sud de la France, figure un civil. C’est un Kabyle de la région d’Iwadiyen, en haute Kabylie, 40 km au sud-est de Tizi-Ouzou. C’est un représentant de la Banque d’Algérie, avons-nous appris auprès de sources sûres. Il s’agit de Mohamed Cherief, du village Aït Maalem, commune Aït Bouaddou. Un éminent banquier très estimé et respecté dans la région d’Iwadiyen.

Selon la télévision France 3 Midi-Pyrénées, la boite noire de l’avion a été retrouvée. Pas moins de 200 personnes, CRS, gendarmes et pompiers ont ratissé la zone dès la matinée de samedi dernier. Une opération menée avec succès, puisque de nouveaux éléments ont été déjà rapportés pour éclaircir ce drame maintenant que les enquêteurs ont localisé la boîte noire qui devrait livrer de précieuses informations.

Des enquêteurs du ministère de la défense algérienne sont arrivés samedi sur les lieux. Ils ont participé, eux aussi, aux recherches et à l’enquête.
L’avion, un bimoteur de type CASA C-295, transportait une cargaison de papier fiduciaire pour la fabrication de billets pour la Banque d’Algérie et ne contenait pas d’éléments militaires susceptibles d’exploser selon les déclarations du procureur de la république sur l’antenne de France 3 Midi-Pyrénées. D’après un communiqué de la grande muette, l’armée algérienne, l’accident s’est produit lors de l’exécution d’une mission d’acheminement d’équipement au profit de la Banque d’Algérie à partir de la France. « Un avion de transport des Forces aériennes de l’ANP (Armée nationale populaire) de type CASA 295 s’est écrasé vendredi à 15h45 en Lozère à 100 km au nord de Montpellier sur le chemin de retour en Algérie, avec à son bord six personnes », précise le communiqué.

Izem Irath

5 COMMENTAIRES

  1. Mais non… Pour faire disparaitre s de papiers vers une imprimerie fantome, on fait peter une fausse de papier bidon – Papier et feu sont copains . . . le vrai papier est certainement parti la semaine derniere . . . vers le qatar – qui va nous tirer bientot un investissement d’un milliard comme un petit lapin du chapeau…

    ou c’est peut-etre la paie en avance de bouteflika . . . au fau/enfers, la ou rejoindra la caisse… bientot, tres bientot – very tres tres bientot . . . demain peut-etre . . . non? tout a l’heure plutot?

  2. Nos économies nationale confisqués depuis leur départ 62 ! donc des comptes gouttes qu´ils convient de chez eux , autrement nous avions une indépendance territoiriale mais pas économique , des budgets élastiqués , un sociale opprimé , une misère progressive donc mais cher Kabyles , le fanfaronisme pour dire que nous somme riche en pétrole et en gaz !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! c faux ! just un dream happen ! nous avons rien depuis 62 , les projets réalisés actuellement avec peu mais surfacturés par des dizaines de milliards x 3 ou 4 ou 5 pour justifiés les transferts vers le pays voleur et détourneur de nos économies mais la complicité de leur collabos d´ici , maintenant notre survie grace un petit intéret sur l´inflation des prix grimppant de la source naturelle comme un pourboire ou un surplus pour la société indigène , ils ne veulent plus la récupération du cash ( comme billets ) malheureusement ils tomberons dans la fausse maine ! donc ce sabotage est bien calculé même auparavant un déjà vue sur ces opérations ! la crevasse aux indigènes et leur reponsables abuseurs donc ils préfèrent que le papier sera calciné par fumé que d´être entre les mains ?????????????????????????????????????????????????????. une affaire suspectieuse ! mais entre eux ils savent bien leur ennemis , une autre hypothèse ??? l´opposition sur l´achat ou l´investissement des armes lourdes ( le cash talk between them )

  3. Bizare! Il y’a 4 ans un camion semi de 20 tonnes avait disparu à marseille avec son chargement de papier fiduciaire destiné à la banque d’algérie. On sait ce qu’il est advenu de ce chargement des contenairs de faux billets avaient envahi l’algérie.
    au début de l’année en cours le siège de la banque d’algérie à alger ruisseau rue des fusillés, lieu d’entreposage et de fabrication de monnaie, est parti en fumée. Les flics présents sur les lieux ont empêché les pompiers d’intervenir rapidement.
    Aujourd’hui c’est un avion transportant du papier fiduciaire qui s’écrase.Quelle quantité, a’t’elle été récupérée et par qui?
    Un journaliste du journal du midi parti enquêter sur cette affaire s’est vu insulter et retirer les cartes mémoires de son appareil photos par les agents des services de sécurités algériens et francais sur les lieux.
    On peut parier qu’on ne saura jamais rien sur les suites de cette affaire, malgré la mort de 6 personnes.

  4. Depuis l’indépendance, les directeurs de banques d’institutions financières, de compagnies, d’administration Algériennes étaient majoritairement Kabyles. C’est pour cela que l’Algérie a très bien réussi.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici