Assemblée constituante égyptienne : Les amazighs de Siwa réclament leur reconnaissance

7

EGYPTE (Tamurt) – Amani El Ouahchi, dans une déclaration à la presse écrite Egyptienne, a dénoncé la marginalisation des Amazighs du désert de Siwa par les nouveaux maîtres de l’Egypte. Une marginalisation, selon elle, qui ne permettra aucunement aux rétablissements de l’ordre et de la stabilité politique du pays. L’oratrice pousse le bouchon très loin. Ella va jusqu’à menacer les dirigeants égyptiens de soulèvements populaires et révolutionnaires des Amazighs de Siwa si jamais leurs droits sont ignorés comme au temps du dictateur Moubarek.

La lutte armée pour faire valoir les droits des Imazighen de Siwa n’est pas à écarter, selon la militante Amani El Ouahchi. Elle estime que la minorité ethnique du Sinaï, au nord de l’Egypte, situé aux frontières Israéliennes, est l’exemple le plus édifiant. Ils ont réussi à faire plier le régime Moubarek par la voix de la lutte armée et ont arraché une bonne partie de leurs droits les plus élémentaires. La mise en garde des militants de Siwa n’est guère fortuite. Ils se préparent d’ores et déjà aux formes de luttes à entamer dans les plus brefs délais. Les habitants de Siwa vont sortir leurs têtes de l’eau. Ils comptent investir le terrain et la lutte. Des assemblées et des réunions entre différentes tribus de la région se font au quotidien ces derniers mois. Ils se préparent avec arrache pied à la lutte pour la reconnaissance de leurs droits culturels bafoués des siècles durant.

Izem Irath

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici