Mossa Ag Attaher à Radio Tamurt « Le MNLA est le porte-parole légitime du peuple de l’Azawad »

8
Mossa Ag Attaher
Mossa Ag Attaher

KABYLIE (Tamurt) – L’invité de Radio Tamurt, a rappelé tout d’abord, les multiples tentatives de manipulation du Mali pour effacer la culture du peuple de l’Azawad. « Ils veulent qu’on devienne des Maliens de force »}, ajoute Mossa Ag Attaher. {« Nous, on refuse de nier notre culture, notre identité et nos origines », ajoute-il.

La question de la religion a suscité, une part importante dans le débat. En effet, l’intervenant précise la nécessité de la séparation de la religion, besoin spirituel personnel, et de l’Etat.
Le responsable de la CTEA, ajoute qu’il est temps de rompre avec les manipulation religieuse dans le territoire de l’AZAWAD et de combattre le terrorisme qui s’est implanté dans notre région.

L’invité de Karim At Kerma, sur les ondes de Radio Tamurt, Mass Mosa Ag Attaher, n’a pas oublié d’adresser sa reconnaissance au Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK), d’avoir reconnu le Conseil de Transition de l’État de l’Azawad (CTEA). Il a aussi renouvellé sa solidarité avec le peuple Kabyle, pour son combat pour l’autodétermination, la liberté et la dignité.

Abordant, le volet du traitement de l’information par les médias, le coordinateur de l’action diplomatique du CTEA, dénonce l’intox menée par une certainne presse specialiste dans la desinformation. S’agissant des derniers combats qui se sont déroulés, dans le territoire de l’Azawad, l’invité de radio tamurt a confirmé que les partisans du MNLA (Mouvement National de Libération de l’Azawad) ont infligé aux terroristes des défaites sévères.

Répondant à une question, de la rédaction de Tamurt.info relative à l’intervention militaire que la CEDEAO prépare, Mossa Ag Attaher, refuse cette option, en disant que le problème du peuple de l’Azawad n’est qu’un problème politique : {“le problème de fond est la marginalisation de notre peuple et le développement économique de notre territoire.”}

{“La solution à l’actuel conflit réside, selon l’intervenant, dans un dialogue politique avec l’état du Mali, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unis (ONU) et la médiation de la CEDEAO.”}

Mossa Ag Attaher rajoute par ailleurs que le CTEA s’inscrit dans la charte des Nations Unis, qui prévoit le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et dans la charte des peuples autochtones, le Mali par contre a démontré sa volonté de détruire et d’éliminer notre peuple. {“On ne veut plus de ce pays, qui a choisi la voie du génocide du peuple de l’Azawad”}, affirme-il.

Vers la fin de l’emission, qui a duré pas moins de trois heures, le vice-président du Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK), M. Lyazid Abid, est intervenu pour réafirmer le soutien indéfectible de l’Anavad à l’Azawad: “{Votre combat est juste. Vos valeurs de liberté et de laïcité sont aussi les notres.}

Il dira qu'{“effectivement quand un peuple n’a pas le droit d’étudier sa langue, c’est qu’il n’est pas libre mais colonisé”}.

” Le vice président du GPK, Lyazid Abid, terminera en disant que “{la victoire des peuples Touareg et Kabyle est inéluctable. Elle est toute proche}”.

rediffusion, aujourd’hui à 19h et demain à 21h : http://www.tamurt.info/radio/multiplayer.php

Aziz Ait-Amirouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici