Un candidat invite par ruse la mère du Rebelle à un meeting du FFS à Ath Wagnun : La fourberie de trop

6
Matoub Aldjia, mere de Louanes
Matoub Aldjia, mere de Louanes

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Mais au-delà de toutes ces « normes » qui « entachent » une campagne, certains ont poussé l’outrecuidance jusque dans ses derniers retranchements et jusqu’à user tout simplement de cynisme, de fourberie, voire même de flagornerie.

C’est précisément ce qui s’est passé avant-hier, dernier jour de campagne, à Ath Wagnun, cette localité connue sous le sobriquet de «La 6ème flotte » pour tout ce que ses habitants ont apporté lors du printemps berbère de 1980.

Aucune morale ne semble freiner l’appétit et les méthodes de certains candidats aux strapontins.

Le candidat tête de liste “FFS” d’Ath Wagnun, 20 km au nord de Tizi-Ouzou, n’a pas trouvé mieux que de simuler, tenez-vous bien, une sorte de cérémonie de dépôt d’une gerbe de fleurs sur la grande stature en pierre de Matoub Lounès qui se dresse fièrement sur un socle érigé au centre de la placette du chef-lieu de la cette localité, Tabourt N Tkobain, en présence de la mère du barde Aldjia Matoub.
Sa présence, à cette cérémonie, a étonné plus d’un car ce n’était ni l’anniversaire de Lounès, ni celui de sa naissance et encore moins celui de la commémoration de l’érection de la stèle, d’autant plus que juste après, était programmé un meeting électoral du même candidat qui a « ramené » la mère du Rebelle à Wagnun.

De sources internes à la fondation Matoub Lounes, on a appris que le candidat en question a utilisé le subterfuge suivant: il est allé inviter la mère du rebelle et les membres de la fondation pour soit-disant, « réinaugurer » la stèle de Matoub Lonès! Le nez de la statue a été effectivement saccagé il y a longtemps, mais il a déjà été réhabilité, mais surtout pas par lui.

La ruse a marché. La mère du Rebelle est allée jusqu’à déclamer quelques « achewiqs » lors de ce meeting. Un membres de la fondation, N.M. a même pris la parole pour appeler les gens à voter pour les candidats de leurs choix.

Ainsi on utilise l’image du Rebelle, très estimé dans cette région au point de friser la vénération pour une opération de vote très nuisible à la Kabylie. Cette même Kabylie pour laquelle le sang du Rebelle a coulé.
La couleuvre est trop grosse pour passer. Elle révèle au contraire l’immoralité de certains prétendants au fauteuil de pseudo maire.

Dans ce cas précis, l’intention, est toute étalée sur la place publique. Il reste que l’hypothétique électeur qu’on convoite, ne mord pas à l’hameçon pour qu’il ne soit pas roulé dans de la farine comme une vulgaire sardine.

C’est que le scrutin de jeudi prochain risque d’être une déconvenue. La population n’affiche aucun intérêt à ce cirque qui veut donner des sièges à des repris de justice, des faux monnayeurs, des pédophiles etc.
N’a t’on pas signalé, un peu partout, des personnages ayant ce profil sur certaines listes ?

Drôle d’époque: le cerveau s’est transformé en tube digestif et a fait la descente fatale vers le ventre.

Lounes O.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici