Crime militaire à Bougie : Les deux jeunes tués par les militaires ont été inhumés aujourd’hui

13

BOUGIE (Tamurt) – Aujourd’hui, a eu lieu l’inhumation des deux jeunes victimes tuées par les militaires à Bougie. Il s’agit de Sahli Sofiane et Saidj Mounir, âgés entre 21 et 23 ans.
Rappel des faits : Dans la soirée de vendredi à samedi, cinq jeunes kabyles de Bougie se trouvant à bord d’un véhicule ont été pris pour cible par un groupe de militaires qui disent les avoir confondus avec des terroristes. Deux jeunes ont été tués par les éléments de l’armée algérienne et deux autres ont été blessés. Signalons, que le jeune qui a pris la fuite pour sauver sa vie, a été retrouvé sain et sauf.

Une délégation du MAK conduite par Mouloud Mebarki, président du conseil national, s’est déplacée à Souk el tenine et à Derguina pour présenter les condoléances et assurer les familles des défunts de la solidarité du Mouvement autonomiste.

Pour apaiser la situation et rejeter la faute sur les victimes, les autorités ont donné l’explication que la « bavure s’est passé entre minuit et une heure du matin ». Après s’être entretenu avec les familles des victimes, la délégation du MAK dément catégoriquement et dénonce le mensonge officiel en avançant que les évènements ont eu lieu entre Souk El Tenine et Derguina entre 21 et 22h.

Face à ce crime, la population est consternée. A l’heure où nous mettons ce papier en ligne, des émeutes ont déjà éclaté entre des jeunes et la police.

Dans une déclaration mise en ligne sur son site  » Le MAK, qui a toujours dénoncé la présence suspecte d’une ANP en surnombre, se comportant de surcroît en armée d’occupation, condamne avec force cette prétendue « bavure » et réitère son exigence d’une démilitarisation de la Kabylie. Il exprime sa solidarité avec les 2 victimes blessées et présente ses condoléances aux familles des deux jeunes défunts. Par ailleurs, le MAK appelle les kabyles à l’extrême vigilance et à l’union face à la présence nuisible de l’Etat Algérien à travers des services de répression qui ne sèment que la mort, la haine et la discorde en Kabylie. »

La Rédaction

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici