Sofiane et Mounir assassinés par l’armée algérienne

15
Sofiane et Mounir assassinés par l’armée algérienne
Sofiane et Mounir assassinés par l’armée algérienne

(TAMURT) – Aujourd’hui c’est Mounir et Sofiane à Darguina et demain, nul ne sait quel forfait cette armée d’occupation prévoit de commettre. Toutes ces personnes sont innocentes. Leur seul tort est d’être Kabyle et de vivre en Kabylie.

Sofiane et Mounir sont assassinés à proximité des gorges de Kherrata lieu, où le 8 mai 1945 des centaines de Kabyles furent jetés dans des ravins abrupts et si profonds qu’aucune survie n’est possible. Ce 21 décembre 2012, le parcours de ces deux innocents n’a pas croisé le fruit du sacrifice de ces milliers de Kabyles morts le 8 mai 1945 et pendant la guerre 1954-1962 pour que leur progéniture vive en liberté. Leur ardeur de la vie est stoppée nette par les kalachnikovs d’une armée devenue au fils des ans plus sauvage que l’armée coloniale française.

La présence, en surnombre, de cette armée en Kabylie ne nous apporte aucune sécurité, aucun réconfort. Désormais, nul Kabyle n’est à l’abri de ses exactions. La présence de l’armée algérienne sur notre territoire est maintenue pour nous humilier, pour assurer l’impunité des terroristes repentis et faciliter les actions des terroristes encore en activité. Ailleurs où l’islamisme a triomphé lors des élections législatives de 1991, le terrorisme a disparu et les militaires aussi. En Kabylie, pays réfractaire au terrorisme islamiste et à son idéologie, on nous assassine en plein jour, en toute impunité, sous prétexte d’une soi-disant protection contre le terrorisme.

Tous les discours de bravoure et d’honneur de l’incorruptible Lhocine Ait Ahmed et de l’intrépide Saïd Sadi n’auront apparemment servi à rien. L’amour de nos Hommes pour l’Algérie s’est mué en illusion mortelle. Leur engagement du côté des militaires ou des islamistes n’ont pas fédéré les Algériens autour de leur projet démocratique. Bien au contraire, ils ont récolté le doute, la méfiance voire le mépris des non-Kabyles.

En Kabylie même, le désolant spectacle que nous offrent les candidats de nos deux partis est hallucinant. Ils s’entredéchirent à couteaux tirés avant de coaliser avec les partis du pouvoir raciste, le FLN et le RND, dans le vain espoir d’entrer dans les grâces de chefs de daïras qui sont nommés pour nous réprimer.

À cette déconfiture politique, s’ajoutent les assassinats et kidnappings qui font le lit des crimes économiques et écologiques. Nos forêts sont brûlées par les militaires, chaque été. Les nappes phréatiques sont volontairement polluées par l’extraction illicite de sable sur les lits de nos rivières. Ceci est minutieusement géré par les gendarmes. Le sabotage de tout investissement en Kabylie est la feuille de route des walis sous la surveillance du ministre de l’Intérieur…

Là où elle peut, l’Algérie sabote la Kabylie. Elle le fait de manière systématique, méthodique et scientifique. Plus elle est puissante et riche plus forte est sa nuisance au plus profond de la société kabyle. Elle agit ainsi pour nous faire croire que non seulement notre destin est entre ses mains mais en plus, en dehors d’elle le peuple kabyle n’a point de salut.

Pour commettre ses forfaits sans que l’opinion internationale s’en inquiète, l’Algérie soudoie la France, sa tutrice, dans le concert des nations. Cette France qui, selon son président, a promis de faire la guerre à l’argent est piégée par une Algérie qui ne cherche qu’à acheter le silence des pays occidentaux.

L’assassinat de Sofiane et Mounir, le lendemain du discours de François Hollande à l’Assemblée, rappelle que le pardon de la France qu’exige le pouvoir criminel d’Alger doit être adressé aux Algériens en général et au peuple kabyle en particulier et non à un gouvernement de façade représenté par un Bouteflika sénile. Selon les archives de la guerre d’Algérie, 75 % des effectifs de l’armée de l’ALN engagés dans la guerre contre la France sont originaires de Kabylie. D’ailleurs, un jour la Kabylie obligera le pouvoir algérien à lui demander pardon pour les crimes qu’il a commis sur son territoire avant et après 1962.

Par conséquent chaque Kabyle est interpellé pour en tirer toutes les conséquences. Il est temps de se réapproprier les réflexes patriotiques de notre vaillant Cheikh Aheddad. Rappelez-vous son célèbre coup de bâton au marché d’Akbou. Tout engagement ou combat pour la liberté de la Kabylie se doit d’aller dans ce sens.
Cinquante ans après l’indépendance, l’Algérie a épuisé le capital-confiance des Kabyles.

Rappelons-nous, ils sont venus quémander notre aide contre leurs frères fanatisés par l’islam. Ils nous ont confisqué nos fusils pour nous imposer leurs salafistes.

Mes condoléances les plus attristées aux familles Salhi et Said,

Lyazid Abid

Pour l’G.P.K.

15 COMMENTAIRES

  1. @ voussad
    Aghyoul que tu ai, va baver ailleurs si cela ne touche pas.
    L’erreur du passé c’est d’avoir combattu le colon français, ils auraient du combattre ta race de colon araboislamisterroriste et les rayés de Tamazgha.

  2. Azul IMAZIGHEN,
    Paix à leur âmes et bon courage aux familles.
    Nos ancêtres l’ont fait avec le colon français pourquoi pas nous avec ce colon araboislamisterroriste, nous devrions monter un groupe armé et se servir « armes, munitions.. » dans leur barrages armée, gendarmerie et leur régler leur compte, un Kabyle assassinés = un militaire/gendarme assassinés.
    Et là cet état d’assassin commencera à trembler.
    Union et Solidarité.
    Je suis PRESENTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT

    • Mais où sont passés les fameux J.R.K (Jeunes Kabyles Révolutionnaires)?

      Ces blanc-becs qui parlent trop et ne font rien.

      Ahlil.Liassez-moi pleurer.

    • Tes ancestres n’ont rien fait ou plutot n’ont pas fait ce qu’ils auraient du faire – s’occuper de leur oignons. Les Kabyles n’ont jamais cre’e de gouvernement et une armee ou du moins une milice pour se proteger. A y penser profondemment et serieusement, ils ont toujours ete la a attendre qu’un mari quelconque viennent les organiser, sinon c’est l’orgueuil mal place’ de s’entretuer pour des olives et des figues et un nif surestime’. Pour une fois qu’une poigne’e d’hommes decident de sortir de cette tradition il a du mal a convaincre les kabish d’y participer reellement. La triste realite’ kabyle.

      • tu te trompe tu ne va pas saper le moral des kabyles avec ton message ,les kabyles n`ont jamais abdiquer et saurons quoi faire et reagir face a l`armee d`occupation arabo khoroto.

  3. Les photos des victimes suffiraient je pense. Quand a l’auto-defense, il n’y a pas lieu de la creer mais de la recuperer, cart elle a toujours existe’ dans tous les villages Kabyles jusqu’a ce que certains Kabyles se sont mis a trouver secours aupres de l’ennemi, c.a.d. les cours algeriennes et leurs gendarmeries. Il a fallu qu’un commis de cette mafia monte et puisse descendre dans un village pour que lui et d’autres encore y retournent. En l’espace de quelques decennies, ils y campent et maintenant s’amusent a la chasse… de petits larbins ou faut-il dire LAPINS Kabyles?
    La question que se posent certains est ou sont les armes?
    La reponse est simple: sur les epaules, dans sacoches, aux ceintures, dans les malles de ces chasseurs-memes.

    Puisque jeu de la disparition mysterieuse et la mort subite insistent de s’instataller en Kabylie, autant l’aider – Il est seulement temps de changer de disparus, pondus et morts et brule’s.

  4. tanmirt tameqrant iw navad azul a mass yazid abid azul awk aux membres du gouvernement Kabyle le GPK et le MAK vous êtes notre espoir notre histoire bon courage nous sommes avec vous. nous parviendrons.

  5. mais que venons nous faire,nos intellectuels doivent nous giuidé le peuple kabyle est livré a lui meme et aux arabos integriste,proposez nous des choses trouver des moyens efficace et intelligent pour nous en sortir

  6. azul,
    encore deux jeunes assassinés, et rajouter deux enfant par une bombe artisanal et un vieil homme par une mine etc…..
    jusqu’à quand allons nous tolérer cette tuerie organisée ?
    la lutte pacifique a ses limite et la fatalité conduit a se résigner au pire.
    je crois et je pense qu’il est grand temps d’agir, personne ne le fera pour nous au contraire.
    la kabylie ne doit rien attendre de l’internationale pour se libérer du joug des néo colonialistes de l’algérianisme pur création de la france arabo islamiste des francs maçons.
    nous devons tous nous unir et bannir les luttes de clans et les rivalités qui profite a ceux qui veulent nous détruire.je suis pour l’indépendance avec les anciennes frontières de la kabylie .
    une kabylie démocrate et laïque pour tous, mais les discours ne suffisent plus et il faut organiser son auto-défense chercher des solutions aussi radical et efficace face a l’oppresseur . prenons notre destinée en main il est plus que grand temps. vive la kabylie indépendante. liberté a tous sauvons notre honneur !

  7. Tanemmirt a mass Lyazid. Tes mots sont allés droit au coeur. Ton message est cair et net.
    Les Kabyles doivent sortir de leur torpeur, secouer leur burnous.
    Les Kabyles qui maitrisent l’anglais doivent s’approcher du monde anglo-saxon pour chercher des appuis.La France a passé un deal avec Ben Bella avant qu’il ne quitte la prison.
    Depuis elle est restée fidèle à son engagement à soutenir le gouvernement arabiste d’Alger contre les méchant Amazighs, comme ça s’est fait au Maroc en 1912 (traité du Protectorat). Protectorat vient du mot protéger. Protéger le sultan et le royaume chérifien arabiste du danger amazigh!
    D’ailleurs les Français et les Arabes du Maroc se sont alliés pour combattre les Amazighs dans le Rif et le Moyen Atlas. Les Amazighs se sont battus comme des lions dans leurs montagnes (Anoual, Bougafer, Saghro,etc) . Des milliers d’Amazighs se sont sacrifiés pour la liberté, même les femmes se sont jettées dans le combat. Mais les Français, les Espagnols et les Arabes ont juré leur perte.

  8. azul

    tanemirt MAS ABID, on dit:l’histoire se transmet et l’espoir se donne.

    aujourdhui,nous n’avons que le GPK qui transmet l’histoire de la kabylie au peuple kabyle et il n y a que le GPK qui donne l’espoir aux enfants et à la jeunesse de kabylie.

    LA KABYLIE peuple et Etat attend beaucoup du GPK pour lui rendre sa dignité et sa liberté.il faut continuer à transmettre l’histoire et à donner de l’espoir.

    tanemirt

  9. Je suis ému par votre déclaration monsieur le vis président, oui, nous avons payé avec notre chair,
    nous saurons nous souvenir, ce n’est qu’une question de temps, le sort de l’Algérie sera scellé, s’il veulent nous couler, ils couleront avec nous. Nous nous remonterons, eux resteront au fond.
    aujourd’hui, je me suis résigné, je suis devenu militant du MAK.
    l’indépendance de la Kabylie est notre issue salutaire.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici