Le FFS risque de perdre l’APW de Tizi-Ouzou

0

Quelques jours seulement après l’installation de l’Assemblée Populaire de la Wilaya de Tizi-Ouzou et de l’élection du président d’APW « docteur Tamadartaza », d’obédience FFS, d’autres élections seront organisées incessamment.
Et pour cause, le président d’APW a été, comme tout le monde le sait, élu aussi sénateur de la wilaya de Tizi-Ouzou jeudi dernier. Son successeur sera donc connu dans les prochains jours.
Le FFS, qui a obtenu, pour rappel, 17 sièges sur les 47 que compte l’APW de Tizi-Ouzou, avait conclu une alliance avec les 7 autres élus du RND. Une coalition qui a permis au FFS de prendre les rênes de l’APW, gérée par son ennemi juré, le RCD durant le mandat dernier.
Toutefois, cette alliance, dite athématique par les responsables du parti d’Aït Ahmed, risque de voler en éclat. Selon des sources proches de plusieurs formations politiques, une alliance entre le RCD-FLN et RND pour la prise de l’APW est d’ores et déjà formée en coulisse. Une alliance, si elle se confirme, qui pourra être fatale au FFS. « C’est du à l’amateurisme de nos responsables politiques locales. Puisque le FFS a décidé de présenter le docteur Tamadartaza au sénatoriales, pourquoi l’a-t-on élu P/APW pour quelques jours seulement ? On aurait du élire un autre à sa place ! », Fait remarquer un élu APW du FFS qui a requis l’anonymat. Ainsi, le scenario des élections locales n’est pas près de connaître son épilogue.
On parle de sommes faramineuses pour l’achat des sièges et des voix pour la prise des APC, au lendemain des élections locales organisées par le pouvoir central d’Alger.
D’où vient tout cet argent ? Pourquoi aucune enquête n’est déclenchée du marchandage des élus? La réponse est claire comme l’eau de roche : « c’est voulu par le pouvoir d’Alger» repondent les citoyens.

Le vrai visage des militants des partis politiques, y compris ceux qui s’autoproclament de l’opposition, est dévoilé. Leur opportunisme est étalé en plein jour. Le peuple Kabyle reste l’otage des négociations d’intérêts de quelques personnes.

Izem Irath

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici