Suite à une requête d’une dizaine d’islamistes : Les bars sommés de fermer avant 22 heures à Tizi-Ouzou

7
Les islamistes algériens
Les islamistes algériens

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Les islamistes gagnent du terrain à Tizi-Ouzou. Ils veulent régner en maîtres des lieux et dictent leurs lois. Même si leur nombre est insignifiant, l’administration locale s’incline devant les moindres exigences de ces barbus venus d’un autre âge. La dernière sommation en date, la fermeture des débits de boissons et des bars. Les services de sécurité ont vite réagit. C’est à se demander si c’est ce groupuscule d’islamistes qui gère directement les affaires de la cité. D’ailleurs, depuis trois jours, les policiers somment les propriétaires de bars de baisser le rideau à 22 heures, alors qu’auparavant les portes restaient ouvertes jusqu’à minuit. bien que la réglementation soit connue à ce sujet, les services de sécurité resserrent les vis. Ils exercent une pression terrible sur les gérants des bars et débits de boissons, qui pourtant exercent dans la légalité la plus totale. Ceci en plus de la fermeture d’un grand nombre à travers les quatre coins de la wilaya.

Cette décision a été prise par le wali de Tizi-Ouzou, selon des gérants de bars, le jour même où les islamistes ont établi une pétition contre les bars. Une pétition signée par 125 personnes, dont des mineurs. Ils dénoncent ,soit disant, le comportement immoral de certains clients.
La célérité avec laquelle le wali a répondu favorablement à la requête de ces islamistes nous fait croire qu’il s’agit de l’administration qui a fait actionner ces barbus pour justifier leur intervention ou leurs nouvelles lois draconiennes. « On tolère la vente de la drogue mais on établi des lois et des règles draconiennes contre les commerçants d’alcool qui activent dans la légalité et la transparence. Il est plus facile de vendre de la drogue à Tizi-Ouzou que de l’alcool », lâche avec un air furieux un barman de la nouvelle ville. En un mot, c’est l’administration qui veut islamiser la société Kabyle par tous les moyens possibles, dernier rempart contre l’intégrisme en Algérie.

Les islamistes sont encouragés par le pouvoir. Les boutiques de produits cosmétiques et des librairies de style oriental poussent comme des champignons en Kabylie.

L’année passée, l’intervention lors d’une conférence d’une prêtresse islamiste à la cité universitaire fille de M’Douha a incité 12 étudiantes à porter le voile dès le lendemain. Les islamistes radicaux agissent dans l’ombre avec l’appui de l’administration et des services de sécurité.

Syfax N’Ath Wezguen

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici