Le MAK se recueille sur la tombe de Ben Hanafi

2

Après une minute de silence, la délégation du MAK a procédé au dépôt d’une gerbe de fleurs sur la tombe du poète Ben Hanafi.

Le président du MAK, M. Bouaziz Ait Chebib, a rendu un vibrant hommage au poète dans un kabyle limpide en insistant sur le fait que « l’oubli est le plus grand ennemi des peuples et des cultures ; notre présence ici entre dans le cadre de la valorisation et la perpétuation de notre mémoire collective à travers des hommes de culture de la trempe de Ben Hanafi ».

Parlant du poète, il dira : “{il était le poète du peuple qui disait tout haut ce qui se pensait tout bas. Doué d’une connaissance profonde de l’histoire et des coutumes kabyles, il sillonnait toute la kabylie afin de porter la voix de la raison, de la justice et de la dignité. Il ne ratait aucune occasion pour fustiger le pouvoir infâme et défendre sa culture, sa langue et son identité. Il a vécu pauvre mais digne. Il refusait l’opulence synonyme de reniement. Son œuvre et son combat resteront des repères pour les générations futures dans leur quête de liberté}”

A la fin de l’allocution, on a assisté à un véritable engouement de la part des jeunes qui ont pris des photos de souvenir avec le drapeau amazigh. Avant de quitter les lieux, le président du MAK a offert, aux organisateurs de l’hommage, l’emblème amazigh en guise de remerciement. Un geste fortement apprécié.

Ait Sidi Atmane, Ouacif, (Tamurt.info)

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici