Les habitants de Taqervoust protestent devant le tribunal

0

Les dix jeunes, du village Taqerboust, ont été arrêtés le jour des élections pour avoir exprimé leur colère contre des joutes organisées par le pourvoir et que la majorité des Kabyles avait rejeté. La justice leur reproche d’avoir empêché les élections, mais les accusés ne sont encore jugés.

Hier, pour dénoncer ce grave déni de justice, plusieurs centaines de jeunes du village Taqerboust, plus grand village de toute la Kabylie, ont manifesté devant le tribunal de la ville de Tuβiret. Ils réclament le relâchement des dix détenus, ou bien au moins leur jugement. Effectivement, un jugement est un droit élémentaire à toute personne accusée, quel que soit le délit commis.

Le pouvoir ne veut pas les présenter devant un juge, certainement à cause du manque de preuves à l’encontre de ces jeunes. La plupart sont des étudiants qui n’ont fait qu’exprimer leur opinion politique. Rappelons que dès qu’il s’agit de procès politiques similaires, en Kabylie, les juges ne font qu’appliquer les ordres. C’est une réalité que personne ne peut dissimuler, aujourd’hui.

Les trafiquants de drogue, les gérants des lieux de débauche, les terroristes repentis qui investissent des sommes faramineuses dans l’informel, ne sont jamais inquiétés par la justice. Les jeunes détenus de Taqerboust et leurs parents savent bien qu’ils ne peuvent compter que sur la solidarité des Kabyles. La seule arme qu’ils possèdent pour le moment, face à un régime arabo-islamiste persécuteur.

Les habitants de Taqarboust comptent maintenir la mobilisation et les actions de protestation jusqu’à ce que justice soit faite.

Youva Ifraouèn.info

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici