Tamazight : Une pétition et des questions

24

COMMUNIQUE (Tamurt) – Depuis un mois, une pétition circule dans les milieux kabyles pour l’officialisation de la langue amazighe en Algérie.

Jusqu’en 2001, une telle action aurait sûrement été promise à un succès qu’il est difficile de réaliser de nos jours, et ce malgré le fossé technologique séparant les deux époques. Mais la Kabylie avait déjà, en vain, fait bien mieux que des pétitions. Si une année scolaire blanche (1994-95), deux millions de Kabyles ayant déferlé sur Alger le 14/06/2001 et 127 personnes tuées entre 2001 et 2003 n’ont rien apporté que peuvent faire aujourd’hui des signatures, et ce, quel que soit leur nombre ou leur qualité ? Cependant, au-delà du caractère dépassé de cette revendication, et à cause de lui, cette pétition interpelle.

A l’heure du Gouvernement Provisoire Kabyle et du mot d’ordre d’autodétermination de la Kabylie, et sans douter aucunement de la bonne foi de ses auteurs et des signataires, certains observateurs éclairés trouvent cette initiative pour le moins trouble. Quelques hypothèses sont avancées.

1- Les leçons de l’Histoire ne sont pas retenues.

« Tamazight langue nationale et officielle » était la revendication principale de la Kabylie durant deux décennies (1980-2001). Ce slogan nous avait menés dans une impasse que le Printemps Noir révéla dramatiquement dans le sang. Le Printemps Noir a surtout ouvert un nouvel horizon et fixé un nouveau cap pour le combat national kabyle, celui de l’autonomie régionale qui, en 10 ans de lutte, a abouti à la revendication du droit à l’autodétermination de la Kabylie. Sommes-nous donc si ignorants de notre propre histoire, de ses enseignements et de ses avancées ? Dans tous les cas, cette voie a été condamnée par l’Histoire.

2- Le retour en arrière de la Kabylie fait le jeu du pouvoir algérien.

Revenir à la revendication de « Tamazight langue nationale et officielle » est un soulagement pour le régime antikabyle d’Alger qui sait qu’elle ne peut, dans le pire des cas pour lui, que lui faciliter la politique d’arabisation visant la mort même de la langue kabyle et de l’identité qu’elle porte. Cela signifierait que le peuple kabyle accepte de demeurer une simple minorité nationale linguistique et se condamne lui-même à se fondre linguistiquement dans la majorité arabe et, sur le plan identitaire, dans l’algérianité arabo-musulmane.

Nous savons surtout que le statut de langue officielle ne résout pas le problème d’un peuple. Par exemple, le Tamasheq est consacré langue nationale et officielle au Niger et au Mali mais il y est en perpétuelle régression depuis les années soixante. Les Touaregs de ces deux pays ne peuvent même pas se plaindre d’un traitement linguistique discriminatoire auprès des instances internationales dès lors que leur langue est officielle. Ce statut, s’il venait à être accordé au « tamazight » en Algérie ne ferait que dédouaner le régime algérien quant à son attitude raciste envers nous, tout en remettant les clés de notre langue entre les mains d’un Etat ennemi.
Cette pétition, dans le meilleur des cas, ramènerait la Kabylie à la case-départ d’il y a 30 ans, celle de 1980.


3- La question « démocratique » de la pétition :

Une pétition est par définition un droit et une liberté démocratiques que personne ne peut remettre en cause. Pour autant un droit et une liberté sont censés faire avancer un peuple vers plus de droits et libertés que ne suppose leur simple exercice. Ils visent le progrès et non la régression comme dans le cas actuel de cette pétition. Nous sommes face à une attitude suicidaire. C’est comme si, un groupe de personnes sur un bateau ou dans un avion veut se faire exploser sans tenir compte du reste des passagers. La démocratie ne doit pas remettre en cause des acquis mais les approfondir. Ce qui est urgent en ce 20 avril 2013 est de sortir massivement dans la rue pour revendiquer comme un seul homme l’exercice du droit à l’autodétermination de la Kabylie et non d’aller, tels des SDF (Sans-domicile-fixe) linguistiques, quémander auprès de nos bourreaux et des assassins de nos enfants, qu’ils daignent nous accorder une miette de « langue amazighe » qui reste par ailleurs à définir.

Mais essayons d’aller au bout de la logique de cette incompréhensible démarche. Oublions le fait que le texte de la pétition annonce imprudemment une « imminente » révision constitutionnelle qui n’est pas à l’ordre du jour, du moins d’ici le 20 avril prochain, voire même la fin de l’année en cours, et allons dans le sens de cette pétition. Admettons que ce pouvoir tuant nos enfants et menant une politique tous-azimuts de dépersonnalisation de la Kabylie depuis toujours, brûlant nos forêts et occupant militairement de manière outrageuse ces derniers temps le territoire kabyle, en vienne par miracle à accéder à cette pétition. Allons-nous nous mettre à ses pieds et lui savoir gré d’un tel acte en oubliant 50 ans, un demi-siècle, de luttes, de sacrifices et de souffrances, de larmes et de sang de plusieurs générations de Kabyles ?

Dans tous les cas, cette regrettable initiative pourrait faire le jeu des grandes manœuvres ayant déjà commencé pour les présidentielles de 2014 que la Kabylie est, comme à son accoutumée depuis 1999, tenue de boycotter. Nul candidat qui refuserait de s’engager à respecter le droit du peuple kabyle à son autodétermination ne saurait trouver grâce auprès de celui-ci.

Ayons plutôt à l’esprit les faits ayant jalonné notre histoire, y compris du temps du Mouvement National. En effet, Ait Ahmed, dans « Mémoires d’un combattant », raconte qu’à l’époque de la crise antiberbère (1949), il reçut la visite de Mohamed Belouizdad dépêché par les « centralistes » pour le convaincre de rester dans la direction du MTLD d’où furent chassés tous les Kabyles pour crime de berbérisme. Ait Ahmed écrit avoir donné cette lucide réponse à son visiteur : « La différence entre vous et nous, c’est que nous les Kabyles sommes prêts à accepter une Algérie arabe à une Algérie française mais vous les Arabes, vous préférerez une Algérie française à une Algérie berbère ». Cette position raciste en face de nous n’a fait que se muscler depuis l’indépendance de l’Algérie contre la Kabylie.

Venir donc, en avril 2013 à en appeler « au président de la République, au gouvernement et aux parlementaires » algériens comme le fait cette pétition, est pour le moins troublant. Mais entrainer la Kabylie vers son suicide est inadmissible.

La Kabylie est en train de se confectionner un drapeau national, demain elle entamera la mise sur pied d’un Conseil National et d’une commission chargée d’élaborer sa Constitution démocratique pour son prochain Etat.

Tels sont les seuls et vrais enjeux de ce 20 avril 2013.

Un groupe de citoyens kabyles

24 COMMENTAIRES

  1. cette péte-ition est sortie tout droit du laboratoire du cabinet noir!elle ne merite méme pas de s’attarder dessus.retour a l’envoyeur comme disait l’autre!

  2. cinquante ans après l’indépendance ,il nous faut quémander l’officialisation de notre langue! pauvre de nous; nous n’osons pas regarder la vérité en face.
    Pour les arabes les kabyles ne sont qu’un obstacle qu’il faut écarter ou fouler aux pieds.La question de vie ou de mort se posera entre les deux peuples.Cette terre, qui est la notre, deviendra tôt ou tard un champ clos, une enceinte murée, où les deux peuples devront combattre, sans merci, et où l’un des deux devra mourir.

  3. Azul , j’ai vue la pétition et là j’ai constaté le sens , beaucoup sont les muet de ses ânegeriennes intellectuelles dont leurs soucie est de normalisée le génocide commet par nos ennemis Arabo-musulmans . tannemert

  4. Azul akkwit s-umata a ttiysmatin d w atmaten,

    Il n’ ya plus à tergiverser, l’Indépendance totale pleine et entière de notre très chère Kabylie belle et rebelle telle doit être désormais l’objectif de tout citoyen Amazigh des Kabylies.

    Cependant il se posera le problème de territorialité, à savoir 1) la Kabylie du Constantinois et oui il y a encore Kabyles dans le Constantinois, la Kabylie des Babors, la Kabylie du Djurdjura (centrale) et la Kabylie de la Mitidja, c’est à dire qu’à 40 KM à peine au Sud d’Alger se trouve nos frères Kabyles de l’Atlas Blidéen (adrar igerumen) Chréah, at Salah, at Uzra, at Misra, et autrefois dans la plaine les at bu Yaqub, et de l’autre côté vers le Djurdjura (Mouzaia) se trouvent les Isauden (At Messaud).

    Attention comme vous le voyez je n’inclus pas les Icenouiyen, ni les At Menacer non pas pour créer une quelconque différence mais du point de vue linguistique ceux-ci se rattachent plutôt aux Imazighen du Rif tels que Ibuqquyen, Ikebdanen.

    Or les Imazighende Blida sont Kabyles et justement leur particularité linguistique se caractérise par une sorte de synthèse naturelle entre le Berbère des Kabylies et le Berbères des Awras ce qui est un atout que jepourrais étayer par des centaines d’exemples.

    Donc le problème est ardu, la territorialité est assujetti aux compétences de souveraineté du futur Etat Amazigh de Kabylie qui devra assumer l’application à tous ses citoyens d’une protection la plus absolue sur son territoire aux frontières intangibles et inaliénables.

    Tanemmirt.

    AGWZUL

  5. il faut lire l´histoire de notre pays bien comme il le faut !!!!!!!!!!!!!!! d´ou vienne les tribunes Zkara ( clan de Oujda) elle continue le parcours de la malediction de ce pays !

    On ne peut pas comparez un droit fondamentale et ligitime par une faveur personelle ( par un coup de signature quelle puisse Tamazight devra etre un langue Officielle ) !!!!!!!!! une question de principe que l´Algerie actuelle entraine de continué le chemin du viole et l´agression ce principe depuis 62 , même sans rendra compte du mal commis , le crime et génocide depuis le temps des colonisations ,allié de la trahison ! elle trahit le sang des mathyrs de ce pays par une alliance avec les neo-colonisateurs avec la haute trahison pour juste contrarié et s´appuyé par force et déscrimination des autochtones du pays , un diable de toute forme ! prenons l´example comment l´Algerie s´ingère dans les pays étrangers , elle persiste par les droits fondamentaux d´autres nations loine d´elle !!!!!!! par example : Sahara Occidentale , Libye , Tunisie , Syrie , Irak , Isreal ( elle s´ingère même dans les fiscalités entre les Isrealites et les Palestiniens ) ou elle va avec ces comportements fasciste et raciste , elle est toujours dans la coquille du rêve construire et assureur d´el Oumma Arabia , le rêve de Benbella ! elle nie ces voleurs et corrupue à l´èchelle internationale par des milliards de euro , mais les vrais Arabes reconnaisse leur batards qu´ils sont entraine de faire un sale boulot d´ingérance d´Orphelinat ( malheureusement l´ADN à perdu son compasse d´Orientation )

  6. Ay atmaten, il n’est pas nécessaire de sortir de Saint-Cyr pour comprendre que des signatures ne régleront ce que des centaines
    de manifestations, de morts, de veuves et de prisonniers n’ont pas pu régler. En plus Boutef vous l’a dit clairement à Tizi: elle ne sera jamais langue officielle!!!
    Arrêtez d’insulter l’intelligence des Kabyles. Cette pétition est juste une façcon sournoise de nous ramener 33 ans en arrière. Cela ne fait que l’affaire du régime qui préfère ramener le débat entre Kabyles (et non le débat avec lui) à ce niveau plutôt qu’à celui de l’autodétermination.
    Cela s’appelle de la révision à rabais!
    Qui mieux est, la pétition précisait que l’initiative appartient à des gens qui ne font partie d’aucun courant politique. Bien, Boutef qui est un politicien l’interprète comme relevant de gens non organisés qui ne feront aucun suivi de l’affaire. Et d’ailleurs comment pourront-ils faire le suivi puisqu’ils n’ont aucune organisation?
    Il y a sûrement beaucoup de naiveté chez certains de ces initiateurs mais il y a à coup sûr {{au moins un qui est à la solde du pouvoir et qui a influencé dans ce sens.}}Connaissez-vous une seule cause gagnée en Algérie ou dans une dictature en générale par le biais de signatures?

    Un million de manifestants n’a pas été écouté, on viendra me faire croire que quelques signatures le seront.

  7. eclaircissement opportun !

    En effet, en quoi cela me concerne-t-il, ce que ce regime ou n’importe quel autre regime arabo-islamiste, dont les Arabes et les islamistes n’en veulent point, me concerne-t-il. Chacun voit midi a sa porte. Il y a pres de 8 milliards de personnes sur terre a faire rouler dans leur arabo-machinisme… p[ourquoi ne s’en prenent-ils qu’a nous? Non merci ! Je m’en fiche eperduemment de Tamazight – Ce qui m’interesse et que j’aurai a tout prix c’est MA LIBERTE’ SUR LA TERRE DE MES ANCESTRES, un point c’est tout. Et la, libre, je peux me foutreau chinoisun jour, a l’anglais un autre, et je ne sais quoi… c.a.d. Kabyle TOUS LES JOURS.

    Ce n’est plus une question technique, bureaucratique ou je ne sais quoi, c’est aussi simple que TO BE OR NOT TO BE – Etre ou ne pas etre.

    C’est le seul sujet qu’il y a debattreentre Kabyles, et je ne sais a quoi cela peut-il servir d’y meler tout le monde. Mais debattre quoi apres un demi-siecle de deni pur et simple?

  8. bonjour,je veux adressé au chef de rédaction ou le responsable TAMURT , c’est koi l’objectif ou l’intérêt de critiqué, je suis militant de l’autonomie parmi les milliers qu’ils contribuent et essaient on silence rassemblé tous les kabyles. SVP ne critiquer pas tous ce que est kabyle.

  9. je suis contre les pétitions pourquoi? 1er: jamais une pétition a réglée un problème qu’il que soit linguistique, syndicale ou conflictuel ! trop démocratique dans un payé dictatorial soutenu par des charognard occidental, car ces occidentaux dit démocratique ne cherchent que leurs intérêt. pour vu que sa dure misère et sommeil dans les payés riche gouvernés par des personnes qui cherche leurs intérêt, mais pas les intérêts de leurs peuple. 2em: demander sa langue via une pétition est une honte!! les langues méritent respect et dignité notre langue Kabyle doit être prise en charge en l’imposant par tout les kabyles, notre langue n’a pas besoin d’etre officialiser par les non concernés par cette langue, par contre l’officialisation viens des Kabyles et les Kabyles ont besoin d’un état pour régler le problème définitivement. 3em: dans la plus part des cas les initiateurs de pétitions ont des calculs autres que les revendications contenues! perdurer la cause pour leurs intérêts ou pour qui tire les ficelles, par fois les initiateurs on les connais même pas. 4em: même si les non concernés par la langue Kabyle accepterons d’officialiser tamazight mais pas taqvaylit! le problème ne sera pas régler … voir l’exemple du Maroc. pour le moment tamazight en général TAQVAYLIT en particulier si vraiment les Kabyles veulent régler le problème une foi pour toute je les invite a rejoindre le MAK et le GPK seul moyen de sortie de crise autrement en tourne au rond avec vos pétitions. tanmirt.

    • Pourquoi je ne signe pas la pétition ?

      Tout d’abord, je veux préciser que ceux et celles qui ont décidé de la signer ont mon plein respect et considération.

      {{Pour ce qui est de la dite pétition, voici là où elle fait défaut :}}

      {{1- Sa formulation et ses références à outrance à couleurs NATIONALISTES ALGÉRIENS :}}

      {{On nous tue, nous brime nous nie sur la terre de nos Ancetres et c’est nous, Kabyles, qui devont jurer que cette BATARDE D ALGÉRIE EST NOTRE AMOUR !}}

      {{Je reprends ici ces passages applaventristes devant l algérie négatrice du Kabyle}}

      1 des luttes pour la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes,

      2 la guerre de libération nationale a constitué une période clé.

      3 Elle a donné naissance aux {{droits des Algériens}} à la liberté individuelle et collective allant dans le sens des textes {{internationaux ratifiés par l’Algérie.}}

      4 nécessité de {{libérer le peuple algérien}}

      5 implique {{l’égalité des Algériens}} quels que soient

      6 Ce {{droit du peuple algérien}} fondé sur un projet de société juste

      7 Plus de {{50 ans après l’indépendance}},

      8 {{nouveaux sacrifices dont l’Algérie}} aurait pu faire l’économie, elle qui a subi des atrocités innommables pour accéder à sa souveraineté.

      9 elle {{permettra à l’Algérie de se réconcilier avec elle-même}} et d’asseoir la démocratie.

      10 {{Pour une Algérie démocratique et plurielle.}}

      Une chose est certaine cette Batarde d’Algérie va reformuler sa merd… de constitution et elle mettra Tamazight officielle et … la retranscrira en Arabe ou en Tifinagh pour nous envoyer soit en Arabie ou à 3000 ans avant !

      Non, Messieurs et Dames les signataires, cette formulation est insultante, rabaisse le Kabyle que je suis et mon seul et ultime combat est pour UN ETAT KABYLE !

      Qui osera etre contre l autonomie de la Kabylie ? La Kabylie autonome = plus de forces, plus de pouvoirs local pour gérer ses propres affaires y compris cette maudite langue Tamazight !! Notre école etc …

      Cette pétition est en retard de 30 ans !! On est en 2013 on est à l aire de l affirmation Kabyle ! D’abord et … Algérien … peut-être un jour et si jamais alors tant pis pour l’algérianité ! Vive ma Kabylité car elle ne m a jaMAIS TIRÉ A BALLES EXPLOSIVES ET N A PAS ASSASSINÉ 3 COLONELS ET EMPRISONNÉ UN CADAVRE LÉGENDAIRE !
      {{
      Vive le GPK, vive la Kabylie autonome au minimum !}}

  10. Ne pas publier svp

    Je pense que le system a batard ? qu´il va asphexier et freiner ces marches par un évenement en parallèle avant le 20 afin qu´il justifi sa fameuse lutte et prendre d´avantage le terrain , déjà les planificateur et leur
    architectes de la criminologie ils sont sur le point d´une réunion ( 5 + 5 pays ) donc ils vont trouver une formule monstrueuse pour bloffer l´évenement Amazigh le 20 .04 ! soit par un évenement criminelle ayant une secousse internationale par les medias des neo-colonisateurs , sinon ils vont creer ou déclancher une émeute sudiste la plus slogante que notre évenement Amazigh !
    la seule formule et la plus précipante du GPK de creer une cellule de média ailleurs que l´Europe  » ils connaissent bien notre chanson  » ( il faut intervenir ailleur media telque TV Fox ou même leur juré et allié par titre  » el jazira  » ou même une média Nipponaise ) de transmettre une information sur 20 avril au même un multiple warning en cas ( la dérive ikahbounen ou imaafen nadouth ) Soyez intelligent en double tranche .

  11. cet article de nos meuilleurs citoyens kabyles,méme ecrit en francais,ttaqvaylit!vous avez tout dit,tout décrit,reste aux kabyles de choisir entre vivre ou disparaitre?RDV LE 20 AVRIL.le jour de notre naissance colléctive ou de notre echec collectif!

  12. supplier les arabo khoroto envahisseur pour que notre identité sois accepté
    ce groupe qui lance cette petition sois ils sont naif sois ils sont a la solde des khoroto
    il nya que la kabylie autonome et independante qui prendera en charge notre identité

  13. Bonne analyse
    !
    Le nain d ‘ EL-Mouradia n ‘ est pas facile lui qui sort de la matrice criminelle du MALG , number one dans les tours de passe passe de la manipulation , et l ‘ art de souffler du chaud et du froid .
    Il n ‘ a pas besoin de conseils des services de propagande et de diversion pour ce travail dont il excelle;à l’ image de ses embrassades hypocrites et ses belles paroles .

    Sa méthode , dans les dossiers importants depuis son installation , a toujours consisté à gagner du temps pour trouver la stratégie du pire , en jouant sur l’ usure du temps .

    il fait semblant de te donner d’ une main pendant qu ‘ il se prépare à te casser de l’ autre voici le .
    profil pathologique de ce bonhomme .

    Concernant l’ officialisation du tamazight , il utilise encore une clientèle anonyme  » un groupe de citoyens kabyles demande l’ officialisation de la langue amazigh  » vous dites ? qui sont ces personnes d ‘ abord qui restreignent un large mouvement à un simple groupe de personnes ,? une clientèle recrutée sur place bien sûr .

    Quoi qu ‘ il en soit et au vu de la genèse du mouvement sous ses ses différentes formes force est de constater que le système criminel demeurera toujours sourd à cette revendication .

    Le stade de quémander la langue amazigh , à son bourreau , comme langue nationale et officielle est largement dépassé ,il ridiculisera davantage le peuple kabyle et le rétrogradera effectivement au stade d ‘ une minorité ou  » groupuscule « , selon leur terminologie ,qui se dissout dans l’ arabisme .

    actuellement , le constat et l’ état des lieux est tel que toutes les luttes se sont avérées infructueuses depuis 3 décennies .
    cette revendication ne trouvera son noble rôle , que sous le statut d ‘ un peuple KABYLE qui la revendique comme sa langue nationale et officielle dans le cadre de son autonomie .

    Sans ça elle sera toujours l’ instrument entre les mains d ‘ un pouvoir raciste qui la rabaissera tout le temps au rang de langue de folklore

    • {boutflika et sa clique peuvent s´amuser avec ses islamistes mais avec nous ils ont aucune chance, il suffit juste d´y avoir le meme but(un avenir commun) , parfois cela est faisable dans la divergence, un systéme politique ne peut pas fonctionné sans la concession !} comme disait Maatub « azidh tamaacht »

  14. cette revendication aurai été recevable avec succès pendant les années 80, cette époque là notre soif est de voir notre langue écrite comme toutes les langues du monde mais le pouvoir raciste nous réponds avec des intimidations et emprisonnements dont je suis victime les années 76, je pense faire une pétition aujourd’hui pour l’officialisation de Tamazight est une chose périmée ou bien une régression et sa fera la joie du pouvoir certainement pour faire oublier au peuple kabyle le projet d’autodétermination. demander ma langue dans le pays de mes ancêtres c’est vraiment drôle et c’est touchant dans le fond du cœur.
    on a besoin d’un état kabyle et nous gérerons notre destin à notre manière.

    j’ai pas l’habitude d’écrire veuillez rectifier un peu le texte
    un ancien condamné par le pouvoir de boumediéne

  15. OUI , la Kabylie a son hymne national et nous sommes heureux de le chanter, chanter un hymne où nous comprenons ce que nous chantons. Kassaman a fait des Kabyles le seul peuple au monde qui chante un hymne en une langue étrangère. Inconcevable. OUI, la Kabylie est entrain de déliverer des cartesd’identités Nationales kabyles ( logiquement le passeport devrait suivre parceque l’un ne peut pas exister sans l’autre). OUI , le drapeau Kabyle est en phase avancée.OUI, il y a d’une manière générale des idées pour faire avancer la Kabylie économiquement donc vers une autodétermination ou une indépendance. Avec tout ça en notre possession on parle d’aller demander  » humblement » au pouvoir algérien de nous autoriser « Officiellement » à utiliser la langue Kabyle en Kabylie!!!! Idée géniale qui va être applaudie à El Mouradia!!. Voilà ce qui va se passer: Le pouvoir va créer le MAK dialogiste, il va officialiser mais avec la transcription en lettres arabes ou tifinagh, une manière de nous retarder étenellement. Nous allons automatiquement, retomber dans une configuration où c’est la langue arabe qui en sortira vainqueur, puisqu’elle sera de plus en plus utiliser comme base pour l’apprentissage, quelque soit la transcription. Non ! il faut batailler pour que les filles et les garçons kabyles obtiennent le droit d’apprendre en première langue leur langue maternelle comme les enfants du reste du monde. Il faut batailler pour que le gendarme, le policiers,l’agent de bureau, etc…acceptent et reconnaissent NOTRE carte d’identité. Mais pa spétition!
    Pétition?? mais on va revenir en arrière A BOU RREB!!!! Non !! Non!! et Non

    • {Le journal el moudjahid(édité en francais), oragne officiel de la presse du fln(avant et aprés 62), depuis 2002 consacre chaque samedi une page dans leur journal en kabyle avec la transcription Ab-wZ et quelque partricules suplémantaire spécifique à la langue kabyle, pardoxalement le kabyle dans l´ecole n´a pas de place telque celle réservé pour l´arabe et monde arabe}, {{dans les autres regions du pays cette problematique n´a pas été posé donc cela est comprehensible}} {{mais en kabylie cela n´a rien de noramal}} !
      Les gens sont aux manque de volonté d´apprendre leur langue ou tout simplement l´etat algerien pour des convictions ideologique rend l´apprentissage du kabyle pour les ecoliers impossible meme dans son milieu naturel! comment peut- on expliqué cette inédite situation????

  16. De même que ladite pétition incriminée ne porte les noms de ses initiateurs, « le groupe de militants kabyles  » qui la critique en fait de même.

    Qui compose ce groupe de militants ?

    Par cette pratique de manipulations à l’envi, Tamurt participe au brouillage tout azimut du combat identitaire, autonomiste et indépendantiste.

    • Le sujet des pétition il se fait par des groupes d’intelectuels bien réputés dans la société mais aussi qui doit être forcément soutenu par les groupes de masses même s’il faut appeler à des grèves,des marches ect.. Hélas ce j’est pas le cas aujourd’hui.
      Surtout la kabylie,depuis octobre 88,elle n’a jamais été victime du pouvoir central d’ALGER,mais plutôt par le culte de personalité.Une partie avoue à HOCINE AIT AHMED et une autre à SAID SADI, surtout ce dernier.
      -IL s’est opposé à la marche du 25 janvier 90 qui a acquis les deux centres de recherche des universités de TIZI-OUZOU et de BOUGIE,mais de quel droit.
      -Pendant la grève du cartable.Pour le compte des élections présidentielles 95 il a rendu impossible l’officialisation de la langue Amazigh via son ex-complice Ould ali l’baudet après que FERHAT M’HENNI menaça de boycott de ces élections en Kabylie si le pouvoir ne reconnaitrait pas TAMAZIGHT comme langue nationale et officielle. Alors l’état à cette occasion donna la TV et la radio pour appeler à la reprise des cours.Une année d’études perdue aux kabyles.
      – Pendant le printemps noir. SADI s’est fidélisé avec le mouvement des Archs et il les a rendus voyous après que ce mouvement appela au boycott des élections présidentielles 2004.

      Quant au FFS c’était aux municipales 2002. Une bonne partie de la population s’est retiré de la contestation en se soumettant au mauvais calcul de ZI L’HOCINE(je le respecte qu’il est révolutionnaire et non opportuniste).Avant ces élections municipales le pouvoir profitat de redynamiser les forces de police soit-disant pour sécuriser les bureaux de vote alors qu’en réalité pour encercler le mouvement de contestation et c’est le début de l’émiettage du mouvement.
      A chaque fois la source du mal c’est le vote.
      Sinon rappelons bien lorsque les deux partis traditionnels kabyles(kabyles qu’on le veuille ou non) ont boycotté les deux les législatives 2002,le pouvoir s’est tout de suite précipité à donner le statut de langue nationale à TAMAZIGHT.Et bien mes frères on remarque à chaque fois devant le »soclage »des kabyles par l’union le pouvoir devient de la mayonnaise.Aussi les kabyles durant les moments de contestation doivent ignorer l’existence de partis et d’élections pour n’obéir à personne jusquà l’issue effective de la cause sinon ce sera le champs libre à l’arabo-islamisme et le manu-militari.
      Donc on pourrait conclure que le problème vient à chaque fois de l’intérieur et non pas du pouvoir ou des islamistes. La mort de ces derniers serait ni plus ni moins l’union des kabyles.

      Gare à la censure.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici