Grande manifestation scientifique et culturelle à Boudjima

6

SOCIÉTÉ (Tamurt) – C’est le cas par exemple des maisons d’éditions Alpha, Arhab, Koukou, des gens de plume tels que le célèbre caricaturiste Slim, Cheikh Samir, Ali Akermoun et tant d’autres. Le programme arrêté par les organisateurs est d’une richesse incontestable tant par la variété que par le contenu. En effet, à l’activité classée en continu, il y a lieu de relever les multiples stands réservés aux expositions de livres lesquels étaient destinés à la vente dédicace, des ateliers d’animations et de créations jeunesse au stand occupé par la Ligue des arts cinématographiques et dramatiques (LACD), l’atelier d’écriture animé par Keltoum Saali, une exposition sur le thème « le patrimoine de l’eau en Algérie et en Méditerranée » par l’Association de Réflexion, d’Echange et d’Actions pour l’Environnement et le Développement ( AZRRA-ED) et, enfin, une exposition de peintures. Et parallèlement à ce programme inscrit en « continu », les organisateurs ont retenu pour cette première journée de la manifestation des rendez-vous de communications.

Le premier n’est autre qu’une conférence animée par l’intellectuel Youcef Merahi autour du thème « l’écriture et l’édition en langue amazighe ». Après l’intervention de Youcef Merahi, la tribune sera occupée par les universitaires, Mme Ferroudja Ousmer et Hacène Metref, dans le cadre d’une table ronde ayant pour thème « lecture publique ». Mme Ferroudja Ousmer et Hacène Metref répondront à l’occasion de ce rendez-vous aux différents questionnements concernant le peu d’engouement pour la lecture en Algérie par la jeunesse. Ces deux universitaires partiront du constat que « le développement de la lecture publique est l’affaire de tous. Bien entendu, les pouvoirs publics sont les premiers concernés, car ils ont tous les leviers pour instaurer un plan national de la lecture (…) ». Après cette table ronde, l’intervention devait être effectuée par les élèves du collège de Boudjima dans le cadre d’une lecture théâtralisée. Cette première journée sera clôturée par la projection du film intitulée « la Colline oubliée » en hommage au défunt metteur en scène, Abderrahmane Bouguermouh.

Pour la journée d’aujourd’hui, il figure au programme une conférence qui sera animée par le journaliste et écrivain algérien, Rachid Mokhtari, autour du thème « le roman algérien post-I988 : personnages cherchent fiction ». Après l’intervention de Rachid Mokhtari, suivront des lectures par l’atelier d’écritures. Suivra enfin la projection d’un film documentaire réalisé par Caroline Philibert et Luc Thiébaut et titré « A chacun son Algérie ». Nous devons signaler enfin que les stands réservés à l’exposition livresque sont loin de l’indigence. En effet, les exposants ont répondu à tous les goûts en matière de lecture. Le visiteur peut y trouver de la littérature destinée à l’enfance jusqu’aux écrits destinés au lectorat intellectuel.

Saïd Tissegouine

6 COMMENTAIRES

    • This is completed for their protection and well being. Communal spots are used by numerous people daily, and as a result, acquire all kinds of grime.
      [click this link->http://frankietobon3.webnode.com/blog]

  1. Azul akkwit s-umata,

    Afud igerzen, il faut absolument encourager ce genre d’initiative, afin de sortir au plus vite de l’obscurantisme arabo-islamo baatiste…

    L’Avenir ne pourra être radieux qu’en ayant une approche scientifique du monde…..

    Tanemmirt.

    AGWZUL

    • Waw, avoir une approche scientifique du monde, c’est grandiose ça! Ca se voit que tu n’es pas de Boudjima toi, sache mon ami(e) qu’à moins de 20m de cette soit disant splendide bibliothèque, tu peux acheter toutes sortes de stupéfiants, et ça au vu et au su de tout le monde, « 3inani » comme on dit chez nous, et personne ne lève le petit doigt. Tu peux même garer ta bagnole devant le portail du siège de l’APC pendant que tu fais ton p’tit business de merde. Alors pointez bien vos doigts vers l’arabo-islamo baathisme, pendant que vos enfants dérivent vers la débauche, la drogue et la prostitution.

  2. L’intellectuel Youcef Merrahi, il ne faut pas exagérer aussi, peut peut nommer les gens pour ce qu’ils sont simplement sans faire dans le pompeux, Dda Youcef est un chic type, il est poète, militant et administrateur du HCA, il n’y a pas besoin d’autre qualificatif ponpeux!

    • Newer machines regularly just take ‘chipped’ cartridges. A HEPA filter air purifier is the very best preference for decreasing airborne dander.
      [more->http://totalcmd.pl/forum/profile.php?id=16116]

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici