Des voyous sèment la terreur au sein des résidences universitaires : Les étudiants de Tamda réclament la sécurité

8
université de Tizi-Ouzou
université de Tizi-Ouzou

TAMDA (Tamurt) – Livrés à eux mêmes, les étudiants de Tamda ne savent plus quoi faire devant la multiplication d’actes d’agressions et la dégradation de la situation sécuritaire au sein de leur université et résidences. Les étudiantes sont les plus touchées par ce problème.

Des voyous s’introduisent même à l’intérieur de leur cité au vu et au su de tout le monde. C’est la panique générale à Tamda. Personne n’est là pour les protéger, excepté leurs collègues étudiants. Des bandes de voyous dictent leur loi sans crainte. Cette situation perdure depuis des années, mais les responsables ne veulent rien faire et ignorent complètement les cris de détresse des étudiantes.
Une marche a été improvisée hier par le comité des étudiant pour réclamer plus de sécurité. Des centaines d’entre eux ont marché ce matin à la ville de Tizi-Ouzou. La procession s’est ébranlée devant le portail de l’université Mouloud Mammeri pour s’arrêter devant l’entrée principale du siège de la wilaya. Une manière pour les étudiantes de faire rappeler au wali ses promesses qui ne sont jamais tenues.

Le laxisme des services de sécurité est également dénoncé. Les étudiants n’arrivent pas à comprendre pourquoi le problème n’est pas réglé. Il suffit pourtant juste de poster des policiers au niveau du pôle universitaire de Tamda pour voir le phénomène s’arrêter.

Plusieurs filles ont été agressées à Tamda par des délinquants. Même leur évacuation vers les urgences est un autre combat pour ces étudiantes. La cité est dépourvue même d’une ambulance et d’une unité de soins.

Youva Ifarwen

8 COMMENTAIRES

  1. How lengthy did it take for us to double that quantity? Practically, the term ‘hybrid’ implies a crossover or integration of two programs or factors.
    [extra resources->http://handmas1987.fotopages.com]

  2. Les islamistes sont mieux organisés que les kabyles dans les cités universitaires !

    chaque islamiste a la mission qui lui incombe dans le campus et il la remplie de la meilleure façon.

    Sont- ils plus intelligents et plus courageux que nos étudiants kabyles qui demandent à leur bourreaux la sécurité ?

    2000 ou 3000 étudiants unis ne peuvent-ils pas venir à bout d ‘ un groupuscule de 10 ou 15 individus qui sèment la terreur ?

    n y a t – il pas quelques costaux ou bons sportifs pour briser les os ou trancher la carotide d ‘ un des leurs ?

    aux étudiants de défendre leur territoire en ne comptant que sur leur propre force non celle des colons budgétivores arabo-tvardha lâches et complices du pouvoir

  3. Les Kabyles sont en train d’inventer un comportement nouveau : demander leurs droits comme un mendiant demande l’aumone. Les étudiants de Tamda, d’un niveau intellectuel bien supérieur, font mieux : réclamer la protection de ceux qui sont payés pour les maintenir dans l’ insécurité.
    Un etat voyou ennemi des Kabyles peut-il assurer la sécurité des Kabyles ???

    • Azul agma,

      Ton commentaire est très pertinent. Comment demander de l’aide à ceux qui sont chargés de nous tuer, nous humilier et nous terroriser? Dites-moi les étudiants de cette honorable université, vous manque t-il des bras et des jambes pour donner une bonne raclée à cette racaille de voyous ou alors il n’y a plus Irgazen? Avez-vous peur d’eux si oui pourquoi? Ont-ils dix bras chacun et vous aucun? Unissez-vous et allez leur mettre une rouste qu’ils n’oublieront jamais et croyez-moi ils ne reviendront plus. Croyez-moi, je vous parle d’expérience: j’étais étudiant à Bouzaréah entre 1985 et 1990, je n’avais que 18 ans et nous les kabyles on était vraiment unis et on s’etaient t battus plusieurs fois avec les chiens islamistes, oeil pour oeil et dent pour dent.Nous avons souvent défendu nos soeurs kabyles quand des banu hillal les embêtaient. Nous n’avions pas peur et la cité universitaire de Hydra peut en témoigner. Une autre anecdote: dans mon village, près d’Akbou, quelques voyous ont semé la pagaille pendant quelques mois en commettant divers larcins. Un jour, ils se sont attaqués à l’un de mes frères et c’était l’erreur à ne pas commettre car malheureusement pour eux nous sommes six frères et pas de poule mouillée. Ils ont été tabassés comme il fallait et depuis les vols ont cessé.
      Alors, vous, en pleine Kabylie, vous auriez peur de quelques voyous alors que vous êtes des milliers?
      Je suis désespéré quand je lis ce genre d’info. Comprenez une fois pour toutes que c’est à nous d’assurer notre sécurité chez nous et à personne d’autre et surtout pas aux services d’insécurité. Je vous suggère de désigner 20 ou 30 gaillards bien costauds et courageux et les désigner lors d’une réunion comme responsables de la sécurité de votre université et je vous assure que si vous êtes tous derrière eux les voyoux ne reviendront plus.

  4. KABYLES ARRETER DE PLEURNICHER COMME DES GONZESSES.Et dites a vos intellectuels on à compris QU’ILS ARRETENT DE NOUS EXPLIQUER OU ESSAYER DE NOUS FAIRE COMPRENDRE.

    « 50 ANS D’EXPLICATION ET DE GEMISSEMENT CELA SUFFIT »

    LA REPONSE A TOUTES SES QUESTIONS  » ou sont les hommes « 

    • {{Construisez un État Kabyle pour les Kabyles ….}}

      Le reste est pleurnichage inutile.

      Nos  »intélectuels  » Kabyles doivent prendre position car leur silence est complice

      Les intelectuels Kabyles, les artistes qui remplissent les salles en europe et au Canada sont absents aux premières lignes des marches du 20 Avril passé

      {{Ou étaient ils ce 20 avril pourquoi ils n ont pas marché avec ceux et celles qui leurs remplissent les salles !!??}}

      ou etaient Takfarinas ce jour là ce 20 avril , Lounis AM, Idir, et j en passe des Ait Larbi, SADI …et c. ????????????????

      Y en a meme eu un artiste présent ce 20 avril à Montréal et il n est pas venu a la marche qui s est déroulé a Montréal et qlq heures, le soir, il se pointe à son Gala … Beurk !

      Ne ne sommes opas c…. l intélectuel vibre avec les siens !!!

      • azul i mohand; azul akwit

        comme on dit :j’ai la chaire de poule en lisant intellectuels et artistes kabyles.Depuis que j’avais connu le combat de la kabylie « qui s’est transformé en combat pour l’amazighité par des pseudo intellectuels et artistes kabylo-algerianistes » ,je me mefie de ce genre d’espece.

        Les intellectuels ou artistes ,generalement, ils sont toujours à la tête d’un combat mais les notres, ils arrivent souvent au moment de la recolte pour prendre leur part de gateau et eviter qu’ils soient condamner par l’histoire.

        AT Iffassen imaghvan akw dwid yaghran ur ilaq ara adettun taqvayelit ittemenzut.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici