Le racisme du régime d’Alger n’a pas de limite : « Il est interdit aux policiers de s’exprimer en kabyle »

24

ALGÉRIE (Tamurt) – Désormais il est interdit aux policiers de s’exprimer dans leur langue maternelle pendant leur service en Kabylie. Des instructions officieuses leurs ont été données par leur hiérarchie pour ne s’exprimer qu’en langue arabe. Même l’arabe dialectal leur est interdit.

Il est exigé des policiers l’usage de l’arabe académique dans toutes communications, notamment entre collègues. Selon des proches de policiers qui nous ont révélé cette information, depuis plusieurs mois déjà, il est interdit aux officiers de s’exprimer en langue kabyle lors de leur intervention et pendant les réunions de travail, alors qu’avant elles se faisant sans aucun complexe en langue kabyle.

Notre source précise qu’aucune note officielle n’a été émise par la direction générale, mais des instructions verbales, c’est-à-dire officieuses, ont été données d’interdire progressivement aux policiers Kabyles de s’exprimer dans leur langue maternelle durant les heures de service.

Selon la même source, la langue française n’est étrangement pas interdite aux policiers. Ceux qui s’expriment et qui maîtrisent la langue de Molière ne sont pas concernés par cette interdiction, notamment pour ceux qui travaillent dans l’administration et les laboratoires, à dire que la langue française est officielle dans ce pays.

La raison de la non-interdiction de la langue française au policier est due certainement à l’incapacité des responsables algériens d’arabiser la science, surtout dans le domaine des enquêtes scientifiques. Le pouvoir algérien et tous les régimes arabes ne pourront jamais par exemple arabiser la médecine, c’est le cas alors pour le domaine de la police scientifique.

L’interdiction de s’exprimer en kabyle s’explique par l’attitude raciste et ségrégationnistes des décideurs Algériens qui veulent effacer toute trace de la culture et de la langue kabyle.

Toutefois, certains policiers Kabyles ont refusé d’abdiquer devant ces nouvelles injonctions et défient leur supérieurs. Ils continuent à s’exprimer dans leur langue, ajoute notre interlocuteur.

Youva Ifarwen

24 COMMENTAIRES

  1. Conneries,encore des conneries,continuez à cultiver la haine entre algériens,dans toutes les administrations, y compris ailleurs qu’en Kabylie,des algériens s’expriment en kabyle , en chaoui, en tamahi ou en mozabite sans que qui que ce soit le leur ai interdit de le faire. Continuez à cultiver le mensonge et à dresser des algériens contre d’autres algériens. Voudriez vous que je commence par dire aussi, que dans la totalité des secteurs qu’ils soient ministériels ou économiques, les kabyles sont présents en force et qu’ils pratiquent la solidarité ethnique contre le reste de la population algerienne?je ne franchirai jamais ce pas car les kabyles comme le reste des algériens partagent les mêmes préoccupations et les mêmes attentes ,ils ont les mêmes soucis, ceux d’espérer le meilleur pour leurs enfants, donc pour leur pays. Je suis profondément choqué par cette manière d’agir en vue de diviser les algériens et les dresser les uns contre les autres. Nous avons eu les harkis cela suffit, les algériens sont dans la même barque,qu’ils soient de l’est, de l’ouest, du nord, du sud et de quelques origine culturelle que ce soit. Je haï ce racisme primaire cultive à l’égard de l’autre. Prenez la peine de vous documenter, de vous cultiver pour vous rendre compte que cela ne servira qu’à nous asservir et empêcher tout développement. Le terrorisme à fait beaucoup de dégâts non seulement dans notre chair ,mais surtout dans nos esprits, résultat de l’intolérance et de la haine de l’autre, celui qui est différent. De grâce mes compatriotes kabyles, mes frères amazighes , mes concitoyens arabises, extirpez la haine qui habite vos cœurs pour regarder ensemble dans la même direction, celle de bâtir le meilleur avenir qui soit pour nos enfants. Aimons notre pays, comme l’ont aimé nos pères et grands pères, dont beaucoup le plus cher de ce qu’ils possèdent : LA VIE. Soyons respectueux de leur mémoire.

  2. Je m’excuse mais à votre place je vérifierais cette info au lieu de se précipiter parceque moi perso j’ai jamais entendu un policier ‘dans la rue parler en arabe literraire.

    • Cher momo on parle de kabyle ou tamazight et non du dialecte arabe d ‘Alger. Ceux qui parlent ce dialecte arabe se sont eux-même désintégrés de tout ce qui est kabyle ou amazigh.

      • Cher Amazigh7800

        quand on compte « yiwen …. sin  » .. et qu’on se rabat sur les chiffres arabe à partir du 3, on ne donne pas de leçon à « CEUX qui parle « CE DIALECTE ARABE » comme tu dit » 😉 :p

  3. Et vous refusez toujours de vous voir et de vous reconnaître colonisés !!!!!!!

    Personnellement, je n’ai jamais eu et n’ai aucun ami arabe ou musulman.

  4. je ne crois pas à cet article mais si c’est vraiment vrai ,c’est grave pour une nation qui se dit musulmane car avant d’être musulman respecte ton patrimoine culturel et tes ancêtres et ne jamais nier tes origines.celui qui a penser à cet article est l’ennemi de l’Algérie,il provoque une guerre dans son pays.

  5. azul d’après les information diffuser sur le net et la presse algériens que le PATRON DE LA DGSN
    a donner des instruction pour faire des formation en langue amazigh pour touts les officier de la police danc cette nouvelle information ça tien pas de bout reste la confirmation .
    vive tamazight

  6. ÊTES-VOUS SÛRS de ce que vous avancez??? Je pense qu’il faut nous éviter des crises de colère inutilement en tant que kabyles. Alors SVP si vous n’êtes pas sûrs d’une information ne la publiez pas. Ca irrite les gens au plus haut point. On ne doit se baser par des ouï-dire. Ce soir cet article m’a fait très mal car je ne peux supporter une insulte que celle d’interdire au policiers kabyles de ne pas parler en kabyle. Vous dites vous-même qu’il n ‘ y a pas de note écrite!!1 ALors!!!!

    Ils nous ont toujours combattu par le mensonge, combattons-les par la vérité!

    • mon cousin a été embeté dans le comissariat de bgayet pour avoir dit azul fell-awen à deux policiers l’un arabe l’autre kabyle. on lui a reproché de ne pas avoir dit salam 3alaykum.

    • Mais ça fait belle lurette que « nos » poulets nous parlent en arabe à V’gayet ! Je m’en doutais qu’ils le faisaient par injonction de leur hiérarchie. Cette article me le confirme. Ne nous laissons pas faire. Puisqu’ils nous servent en rien, alors autant les mépriser en les… boudant tout simplement !

  7. A compter d’aujourd’hui je ne m’exprimerai qu’en Kabyle lorsque je suis en Algérie et ce devant n’importe qui . Celui qui veut me comprendre tant mieux et tant pis pour les autres ils n’ont qu’à s’y mettre s’ils ne veulent pas accuser du retard lorsque le train passera.
    Je m’en moque je parle cinq langues…………………………sans compter l’Arabe

  8. Azul !
    Ils peuvent dormir sur leurs deux oreilles, personne n’a besoin d’interdire quoique ce soit officieusement ou officiellement, puisque Tizi Ouzou est d’ores et déjà transformée par des kabyles eux-mêmes, en une cité étrangère pour d’autres kabyles.
    Dieu préserve nous de nos amis, car nos ennemis on les connaît.

    • Azul felawen. Merci Youva, tu as tout à fait raison. ça se passe maintenant au cœur du glorieux Djurdjura, alors que déjà durant la crise anti berbèriste de 1949, les jeunes militants kabyles, en réaction, aux flots de haine dont ils furent eux-mêmes et leur langue injustement victimes, avaient convenus avec dignité dans ces moments difficiles, de n’utiliser désormais aucune autre langue que la leur, ce qui et légitime. mais comme il est dommage que les kabyles sont depuis, les plus indifférents des hommes aux choses du passé, certains sont en train de piétiner le travail de leurs valeureux ancêtres dans une course effrénée à qui mimera le meilleur perroquet . Comme l’avais si bien dit Vico : « un peuple qui ne sait pas trouver en lui le commandement et l’obéissance, obéira à un autre peuple ». Comme aucun peuple ne peut défendre la langue d’autrui, il incombe donc à chacun d’avoir la dignité de défendre la sienne.

      • Azul Fellawen,

        Cette configuration d’une terre occupée, me rappelle l’occupation de la Kabylie par les colonialistes français qui se trouvaient eux-mêmes au cœur du Djurdjura, y avait installé des casernes dans les villages, des écoles en langue française, les caïds, qui travaillaient pour la france en effrayant les villageois

        Aujourd’hui, les français ont passé la main aux sauterelles, qui y exercent le même stratagème.

        J’admet que cela fait 900 ans que nos terres sont occupé, que notre peuple est asservi.

        Et pourtant, il parle toujours le Kabyle. J’aperçois là, la force de notre culture, la puissance de notre peuple, la volonté, et l’indestructible culture.

        Nous n’avons jamais disposé d’une armée efficace,, malgré les tentatives d’érosions, nous sommes toujours debout, certes déçu, démotivé, mais toujours debout.

        L’algérie va tomber, les occidentaux et moyen-orientaux veulent se l’approprier.

        Ils en finissent avec la syrie. Ne voyez-vous pas qu’ils sont en train de déconstruire le panarabisme, qu’ils ont construit auparavant.

        Notre heure à sonné, plus que quelques mois.

        Soyons prêt, lorsque l’édifice algérie sombrera, nous pourrons éclore, et cela est imminent.

        Vive le peuple Kabyle, le GPK, le MAK.

        • Cher ami
          la France ne nous a jamais interdit de parler en Kabyle. Seuls Arraw n bakhta veulent nous effacer de la surface de la terre.

          • La france ne nous a jamais permis d’avoir des écoles s’appuyant sur la langue Kabyle pour l’éducation de notre peuple.

            Les Kabyles qui ont intégré l’armée française (= police arabo islamiste d’aujourd’hui), étaient tenu de s’exprimer en français, et recevait leurs ordres en français.

            Intégrer les rangs de la police revient à se soumettre à l’arabo islamisme, quelque soit la situation personnelle de ceux qui s’y investissent.

            Il n’y a aucune interdiction de parler le Kabyle en Kabylie.

      • Tu n’as pas tors sur ce jugement , mais ne généralise pas ,ne t’ inquiète pas , il en reste encore plus que l’ on peut croire avec une discrétion total , une vrai organisation secrète . Alors, on n’ as patienter jusqu’ à maintenant, il seras bientot l’ heure , restons debout ,. et vive nous ! IMAZIREN c’ est maintenant ou jamais restons unis .

  9. Je retiens tout le sens du comportement et la conscience de ces kabyles (ces policiers du dernier paragraphe) qui n’abdique pas. Le kabyle est votre langue, il ne faut pas avoir le complexe de la parler et de s’exprimer.

    Llan wid ifaqen, iqbayliyen zeddigen ugaren wid nni yenzan. Tazwawt (taqbaylit) d tutlayt n tyemmat, acHal yid-nne§, am ipulisen yugin ddel, tajmilt i kunwi, ilaq yal yiwen deg-nne§, anida ma yella ur iqebel aya. Awalen usan-d seg wul fiHel a suqel. Nekni ur ilaq ara berru uqerru, ad n issin iman-nne§.

  10. Franchement cette police d’un état arabo-islamique ou l’oppression est une seconde nature doit en effet parler l’arabe qu’aucun peuple ne parle d’ailleurs, comme cela au moins ils auront l’air de zombis !! Le jour ou on aura une police au service du citoyen et de la sécurité, ce jour là ils parleront la langue de leur peuple ! Oui à une police kabyle, non bras droit d’un pouvoir sadique et autiste !!

  11. Autant dire qu’il falille désormais aux flics d’Algérie de se faire comprendre par onomatopées.
    Car le qoreich n’est parlé que par Bouteflika et le premier cercle de sa cour lors de causeries religieuses.

    Il appartient aux policiers kabyles de transgresser allègrement cette consigne non écrite.
    Cette consigne est de mise dans la gendarmerie depuis longtemps déjà. Mais elle n’a pas empêché les vrais patriotes de ce corps de s’efforcer de se faire comprendre par les kabyles, y compris de la part de certains arabophones qui ont appris la langue pour faire correctement leur travail.

    Le chef du Hamas a pris la même résolution à Tizi Ouzou ; mais celui-là l’a fait pour d’autres raisons, notamment celle de se rendre sympathique lorsqu’il aura à débiter son discours intégriste qu’il réserve aux taghouts kabyle

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici