Selon des parlementaires algériens : « 400 000 dinars par mois pour chaque député »

5

ALGÉRIE (Tamurt) – Les rumeurs concernant l’augmentation des salaires des parlementaires algériens viennent d’être confirmées par les députés eux même. Leurs salaires qui étaient de 300 000 dinars mensuellement sont déjà revus à la hausse. Une augmentation de 100 000 dinars est accordée aux législateurs à partir du mois de juin prochain, avec effet rétroactif depuis le mois de janvier 2013. Les députés algériens toucheront donc une mensualité de 400 000 dinars par mois.

L’information qui a été rapportée par certains titres de la presse algérienne a été démentie timidement et d’une manière non-officielle par le président du parlement. Mais, d’autres députés, notamment ceux de l’opposition, ont bien confirmée l’information. Une attitude qui montre que le pouvoir a décidé de revoir à la hausse le salaire des députés discrètement.

C’est un salaire surréaliste et qui dépasse l’entendement. En fin de mandat en 2017, les parlementaires empocheront des milliards de dinars, alors que le niveau de vie de la population ne cesse de régresser. La somme que percevra un seul député en fin d’année avoisine à peu de chose près le budget que l’état accorde annuellement aux communes. Impensable.

Le hic est que, malgré les salaires faramineux, le parlement algérien ne joue aucun rôle dans la vie politique et dans la prise de décisions. Son rôle est relégué au second plan. Les députés ne font que lever la main et l’hémicycle de Zigoud Youcef à Alger, qui est qualifié, par les députés eux même, de chambre d’enregistrement. Les législateurs ne font qu’accompagner les délégations ministérielles lors de lors sorties et visite de différentes régions de pays, afin de séjourner dans des palaces ou hôtels les plus huppés.

Le débat contradictoire n’a jamais franchi la porte de siège du parlement. « On a remarqué que sur les 480 députés que compte l’Assemblée Populaire Nationale (APN), au moins 400 ont passé les fêtes de fin d’année et de réveillon de l’année 2012 en Europe et quelques îles de l’océan », nous déclara un fonctionnaire à l’APN. Notre interlocuteur nous a précisé que la plupart des députés, ceux issus des régions arabophones, sont des polygames, surtout ceux qui en sont à leur troisième au quatrième mandat. « Ils mènent des vie de princes et ils font ce qu’ils veulent. J’assiste parfois à leur discutions en marge de leurs travaux. Le souci des députés algériens se limitent aux affaires personnelles d’abord, puisque la plupart sont des importateurs, le reste, ils ne parlent que de nourriture et de femmes. », ajouta le fonctionnaire de l’APN qui aura tout vu lors de sa carrière à l’APN.

Notre interlocuteur nous a indiqué que depuis que le chef de l’état algérien est hospitalisé, les députés vivent la peur au ventre de voir un autre président élu, ce qui provoquerait à coup sûr la dissolution de l’actuel parlement.

La patronne du Parti des travailleurs, Luisa Hanoune, est la doyenne des députés algériens avec ses quatre mandats. Elle aura bientôt 20 ans de carrière et sa présentation aux prochaines élections est évidence. On a jamais vu dans le monde entier, et depuis que le onde et monde, un opposant politiques passer des décennies au parlement!
Elle, la femme politique la plus riche en Algérie, qui prétend défendre les pauvres ! Heureux les martyrs qui n’ont rien vu.

Faroudja Aït Massal

5 COMMENTAIRES

  1. Et dire que le corps médical est en gréve depuis plus d’un mois, je crois, pour quémander des miettes. Mais il est vrai que ces crapules lèche-culs se soignent chez leur mère fafa, la putain !

  2. Chers amis,

    Restons zen. Bien sûr que les députés algériens ne méritent pas leur salaire du fait déjà qu’ils savent qu’ils sont au service d’un régime mafieux et corrompu dans un bled PROVISOIRE et qu’ils le font quand même. Ce ne sont que des opportunistes, des khobzistes, des sans foi ni loi et tout ce que vous voulez (sauf exception qui confirme la règle).

    Mais en admettant qu’ils fassent leur travail correctement, on peut dire que les 300.000 DA (3000 €) qu’ils perçoivent (pardon, qu’ils reçoivent) n’est pas une somme exagérée si on les compare aux autres députés du monde (africains et autres) :
    – Guinée-Bissau (900 €) ;
    – Burkina Faso (1100 €) ;
    – Burundi, (1 700 €) ;
    – Pologne (2100 €) ;
    – Portugal, Maroc, Sénégal (3000€) ;
    – Congo-Brazzaville (3 100 €) ;
    – Côte d’Ivoire (3 500 €) ;
    – Tunisie ( 4900 €) ;
    – Grèce (5900 €) ;
    – RD Congo (6 000 €) ;
    – Kenya (7500 €)
    – Afrique du Sud, France (8 000 €)

    Enfin, { {{«yella wemâic, tella temâict»}} } … Bonjour chez vous.

    • Ce ne sont pas des députés mais des occupants d’une chambre d’enregistrement et rien d’autre. Ils ont toujours la main levée pour dire OUI et le syndrome du crocodile qui a la bouche ouverte même s’il n’a pas faim. Il mérite une chose : Qu’ils soient jugés pour trahison envers le peuple et approbation d’une dictature sans pareille dans le Monde.

  3. La  » mangeoire  » attire irrésistiblement les khobzistes  » sans foi, ni loi « , sans principes, sans égards, sans pitié ! L’égoïsme effréné et exacerbé à l’extrême, ils s’en fichent de tout, n’ont aucune vision d’avenir pour la collectivité, ils sont là pour « servir le Régime militaire, et se servir « , servir leurs égos démesurés, leurs « ventres percés », leur faim jamais assouvie ! Ils n’attendent que les mascarades électorales pour sauter dans l’arène des loups, ce  » théâtre d’ombre » des menteurs et trompeurs, pour candidater, afin de bénéficier de 4000€/mois, les commissions occultes, les subsides en liquides, les avantages divers, les trafics en tous genres, les hôtels et palaces pleins de filles de joie, de réconfort, et se régaler…..alors que des pans entiers de la population végètent dans la misère indicible et effroyable !

    Ils apportent d’abord une  » caution politique  » au  » Pouvoir militaire « , dictatorial, sanguinaire, mafieux et prédateur ! Ils servent le Régime militaire, et servent leurs intérêts personnels, familiaux et clanique….le Clan mafieux auquel appartient leurs formations !

    • Azul, je connais même un dépot-é qui confond greffe de l’olivier et adduction de l’eau potable pour son poulailler…Abouh abouh, le peuple doit méditer le sort réservé à la veuve du COLONEL ALI MELLAH juste après l’indépendance, comme la conscience se situe au niveau de l »appareil gastrique, je ne dirais rien d’autre sauf rendre hommage à mon père qui m’a dit un jour qu’il ne cherchera jamais après les avantages dont profitent certains au nom de la révolution, d’après lui c’est source de maladies et au jugement dernier il n’a pas à se justifier devant les martyrs…Longue vie brave PERE.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici