Après la venue d’Abdellatif Baba Ahmed : Le Collectif d’étudiants et de diplômés Amazighs répondent au ministre de l’éducation

0

COMMUNIQUE (Tamurt) – Suite à la pseudo-réponse du Ministre de l’éducation nationale Baba Ahmed, lors de sa virée dans la ville de Tizi-Ouzou le 28/05/2013, le Ministre est revenu sur la question de Tamazight en disant que « la question de la généralisation de Tamazight est dépendante du nombre de d’enseignants qualifiés pour remplir cette tache  ».

Une fois de plus le Ministre vient de confirmer la véritable malhonnêteté, le non sérieux, et la volonté politique du pouvoir négationniste de réduire encore notre identité à un patrimoine du pays, et d’assurer la place à leur projet d’assimilation et de discrimination. Et sa réponse n’est que traditionnelle qui s’inscrit dans le permanent discours de manouevre et de neutralisation.

En premier lieu le Ministre de l’éducation nationale qui est venu de la planète Mars, n’est pas accourant que le département de langue et culture Amazighes de Tizi-Ouzou forme les diplômés licenciés de quatre-ans, depuis 1990. Pour votre information, seulement pour cette année (2013), le département de langue et culture Amazighes de l’université de Mouloud MAMMERI de Tizi-ouzou bientôt formera plus de 300 licenciés cycle LMD, et 220 autres cycle classique sans compter les universités de Bougie et Tuβiret. C’est-à-dire le nombre des postes offerts par les académies de l’éducation est en-deçà de ce que forme les trois universités.

En contraste le ministre nous répond avec des propos qui explique la négation de toute les énergies, et les compétences, qui existent sur le terrain et qui attendent de Messieurs les dominants, de nous accepter en tant que Amazigh et en tant que peuple (Igduden imaziɣen) et non pas un patrimoine matériel à contempler.

Comment se fait-il, jusqu’à ce jour nous n’arrivons pas à sa généralisation même pas au niveau d’une seule Wilaya, en étant langue nationale. Comment allez-vous nous expliquer qu’en 1995/1996, 16 wilaya ont opté pour son enseignement alors qu’aujourd’hui elle ne reste que dans 6 wilayas.

Monsieur le ministre arrêtez la démagogie, les mensonges, et les tintamarres qui reflètent l’image de votre régime figé obnubilé dans son complexe d’Etat d’une seule Langue et identité au détriment de la nôtre, qui est autochtone. Elle n’est ni importée au 7ème siècle, ni une survivante entretenue par la main étrangère, l’argument facile classique de votre régime qui ne voulait pas se réconcilier avec l’histoire, et qui ne voulait pas croire qu’il est le plus sauvage et le destructeur de tous les régimes qu’a connu le sol de l’Afrique du Nord à travers son histoire.

Tizi-Ouzou, le 30/05/2013

Le Collectif des Etudiants et Diplômés Amazighs

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici