Selon le sujet de littérature arabe du BAC : « L’Algérie est arabe et musulmane »

15

ALGÉRIE (Tamurt) – Le nouveau ministre algérien de l’éducation, Abdelatif Babahmed, ne rate aucune occasion pour rabaisser un peu plus l’identité Amazigh. Après avoir annoncé la semaine passée que l’enseignement de la langue Tamazight relèvait du domaine de l’impossible, il enfonce le clou avec les sujets présentés aux candidats du baccalauréat. En effet, dans la matière littérature arabe, le sujet donné est une insulte flagrante envers les amazigh de l’Afrique du nord.

« L’Algérie est une nation arabe et musulmane », peut-on lire au début du texte de cette matière. Le sujet ne fait aucune référence aux amazighs d’Algérie. Dans un pays qui se respecte, les responsables d’un tel acte sont passibles de peine d’emprisonnement « pour ségrégation raciale ».

Les candidats Kabyles ainsi que leurs parents n’ont pas caché leur indignation face à ces graves dérapages du ministère de l’éducation. L’arabisation effrénée prônée depuis plus d’un demi-siècle par le clan d’Oujda a pris des proportions alarmantes depuis l’arrivée d’Abdelkader El Mali (Bouteflika ) au pouvoir.

Malheureusement, le système éducatif algérien qui a produit le plus grand nombre de terroristes en Algérie a, apparemment, encore de beaux jours devant lui. De ce fait, il n’est pas étonnant de voir les enfants des hauts responsables de ce pays inscrits dans des écoles étrangères. Il en est de même pour le système de santé ! A bon entendeur.

Faroudja Aït Massal

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici