AOKAS : Guerre de religions devant la mosquée-église

13
Liberté de culte
Liberté religieuse en Kabylie

BOUGIE (Tamurt) – On aurait dit que c’est une guerre de religions tellement le président de l’association religieuse de la mosquée en avait fait son cheval de bataille dans le quiproquo qui l’avait opposé, hier matin, devant le siège de la mosquée d’Aokas laquelle doit être, apparemment, démolie très prochainement, au mouvement associatif.

Effectivement, ils ont failli en arriver aux mains tellement il y avait de l’électricité dans l’air. Informés de la démolition de la mosquée laquelle est constituée de l’ancienne église et de son prolongement mais dont l’ancienne partie est totalement délabrée par le séisme et ses répliques qui ont d’ailleurs inquiété les citoyens, des jeunes militants du mouvement associatif ont observé, durant toute la matinée du samedi, un sit-in devant le siège de cette dernière en accrochant une banderole demandant l’annulation la décision de la démolition. « Nous voulons sauvegarder un site historique et nous ne sommes pas contre sa transformation en mosquée mais hélas ces derniers sont obtus et sont pour sa démolition car cette église est construite sur des fondations en forme de croix, comme toutes les églises du monde et c’est la raison de leur vœu de la démolir ». dira Hafet, un membre du mouvement associatif, non chrétien, alors que les musulmans de la commune ont mis cette action de protestation sur le compte des chrétiens.

Heurtés dans leur sensibilité, les pratiquants ont réagi en exigeant des contestataires d’enlever la banderole mais ils ont essuyé un Niet catégorique de ces derniers qui ont justifié cela par leur vœu de sauvegarder le patrimoine de la région.

Pour ce dimanche, les opposants ont décidé d’une autre action devant le siège de la mairie. Un citoyen d’Aokas soulignera que ce site est le seul au monde où on a tout le temps prié Dieu doublement et malgré cela les soi-disant musulmans sont choqués par notre réaction qui est quelque part légitime car nous voulons sauvegarder un site historique et non un lieu cultuel.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici