A cause de désaccord avec les responsables du parti, 45 militants du FFS quittent le parti à El Kseur

5

BOUGIE (Tamurt) – La saignée continue au FFS. Les démissions de militants de base continuent. Des sections entières jettent l’éponge, à causse essentiellement du changement radical de la ligne politique de cette formation dite d’opposition.

Au début de cette semaine seulement, 45 Militants de la section d’el-kseur ont préparé une démission collective. Leur décision est prise, selon un communiqué rendu publique, « à cause de la non prise en charge des doléances des militants, sincères qui ne demandent que l’ouverture de la section que le secrétaire actuel a fermé, juste après les élections et ils demandent une Assemblée Générale pour réélire un nouveau 1er secrétaire de section » et d’ajouter que « ces même militants pensent bien qu’il y’a complicité au niveau des instances du parti ( Fédération) et qu’ils mènent en ce moment même une campagne de dénigrement contre le Maire et les élus du F.F.S ».

Ce parti politique fortement ancré en Kabylie n’arrive pas à sortir la tête de l’eau ces dernières années. Il fait face à une crise politique sans précédent qui a emporté plus de la moitié de ces militants de base.

Les raisons sont multiples, mais la démarcation du FFS de l’opposition et son soutien pratiquement directe au clan de Bouteflika, a suscité la colère et l’indignation des militants sincère de cette formation politique socialiste.

Le RCD, quant à lui, est resté fidèle à son clan de général Toufik, mais avec prudence et sans toucher à la sensibilité de ses militants de base. L’émiettement de ces deux parti politiques Kabyles a signé leur acte de décès. En même temps le pouvoir essaye de placer ces pions en Kabylie.

Youva Ifrawen

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici