Il décline l’offre des décideurs d’Alger : Liamine Zeroual craint un scénario désastreux

13

ALGÉRIE (Tamurt) – Ayant perdu toutes les chances de voir Bouteflika revenir aux commandes, les décideurs d’Alger préparent en douceur la succession d’un président en convalescence depuis plus de deux mois. Toutes les mains-d’œuvre deviennent possibles pour un scenario qui épargnera la chute pure et simple d’un régime composé de dictateurs à la recherche d’une porte de sortie la plus large et la moins désastreuse aussi, à en croire les tentatives lancées de manière à convaincre des anciens dirigeants qu’on nous présente honnête à revenir au bercail pour assurer, sous une autre forme, la pérennité du régime après des années de corruption et de répression à l’égard des Kabyles.

Ils jettent leur dévolu sur la personne de Liamine Zeroual, un militaire qui a fait un passage à vide avec un mini mandat entaché de fraude électorale et de toutes autres formes de corruption. On veut le réhabiliter comme l’homme des situations difficiles.

Les relais du régime qui lui ont rendu visite pour le convaincre à se présenter aux élections présidentielles ont essuyé un refus catégorique de ce général à la retraite qui a compris tous les enjeux du temps de fait qu’il est sollicité seulement comme pour assumer la sale besogne du régime.

Les membres du comité de soutien à Zeroual doivent maintenant réfléchir à une autre personne qui peut donner du crédit au système mafieux d’Alger qui cherche désespérément un président dans une conjoncture favorable à déterrer toutes les haches de guerre. Zeroual craint de servir comme pion aux corrompus.

Farid Derdar

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici