Le show de Ben Bitour à BRTV ou comment parler pour ne rien dire

30

PARIS (Tamurt) – Invité hier soir sur le plateau de brtv par Kamel Tarouiht, le candidat Ben Bitour, renvoie les missions de l’Etat en matière de promotion et développement de la langue amazighe à la société. « Pourquoi les amazighophones ne créent pas des fondations pour le développement de la langue amazighes et pourtant il y a des gens qui ont les moyens de le faire ».

Sur l’officialisation de tamazight, il préconise un référendum qui passe au préalable par un travail de promotion de la part des amazighophones qui doivent sillonner l’Algérie, « pour faire adhérer les autres parties du territoire algérien à cette réclamation ».

Un peu plus loin dans le débat, les journalistes de BRTV l’ont acculé en lui demandant : « pourquoi alors ne pas organiser un référendum pour l’officialisation de la langue arabe ? ».

A cela le candidat Ben bitour modifie sa position en disant qu’ »il n’y aura pas de référendum spécial pour tamazight, mais qu’ il s’agira d’ un référendum global concernant toute la constitution ».

Sur le plateau de la BRTV , Ben Bitour est venu défendre la langue arabe sans plus. quel démocrate !!!!

N’oublions pas que ce candidat était le premier ministre de Bouteflika quand celui-ci a déclaré à Tizi-Ouzou : « tamazight ne sera jamais langue officielle ». Alors pouvait-on s’attendre à autre chose de sa part ?

Les dignitaires du régime raciste d’alger à l’image du candidat Ben Bitour qui n’a pas levé le petit doigt durant les évènements du Printemps Noir, se découvrent, une fois éjectés, démocrates et partisans du développement de tamazight mais sans jamais défendre son officialisation. Ce serait prendre les amazighes pour des personnes naïves ! Les amazighes savent à quoi s’attendre avec ce genre d’individus !

Sur un autre plan, Ben Bitour ne se dit pas contre l’article 2 de la constitution qui consacre l’islam comme religion d’Etat. Le contraire en aurait étonné plus d’un.

Ben Bitour a refusé de répondre aux questions idéologiques comme la laicité, l’officialisation de tamazight, le statut de l’islam …. Il a martelé : « ma position personnelle n’est pas importante ».

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici