Viendra, viendra pas : Sellal en visite demain à Tizi-Ouzou

5

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le premier ministre Algérien Abdelmalek Sellal, président intérimaire grâce à l’hospitalisation de sa majesté « Bouteflika », exilé médical à Paris, est attendu demain matin dans la capitale du Djurdjura. L’information est confirmée par les autorités officielles.

Cette visite était prévue initialement pour le 5 juillet dernier, avant d’être annulée à la dernière minute pour des raisons que tout le monde ignore. La visite de ce haut responsable algérien en Kabylie, officiellement inscrite dans le cadre du travail, est à vrai dire politique.

Les responsables politiques algériens ne se rendent en Kabylie qu’à la veille d’échéances électorales importantes, comme les présidentielles. Bouteflika par exemple ne s’est jamais rendu en tant que chef de l’état en Kabylie durant les 14 années de son règne, alors qu’il a effectué cinq visites à la ville de Sétif en tant que président et a fait le tour de toute l’Algérie. Le fils de la ville Marocaine, Oujda, ne venait en Kabylie que durant les campagnes électorales, dont la première en 1999 pour insulter directement les Kabyle à Tizi-Ouzou.

Pour Sellal, lui qui éprouve un énorme plaisir de se moquer des algériens, semble perdre son humour ces derniers temps. La maladie de Bouteflika lui offre une chance inouïe d’accéder au poste suprême.

Sa visite demain à Tizi-Ouzou n’a suscité aucune réaction à Tizi-Ouzou. Personne n’en parle d’ailleurs. Exceptés les opportunistes et les Kabyles de services qui sont sur le qui-vive pour accueillir le représentant de l’état.

Pour l’anecdote, nous avons appris que ce matin des troupes de musique traditionnelle, « Idbalèn », se sont disputés l’opportunité » d’accueillir l’envoyé spécial du pouvoir.

Youva Ifrawen

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici