Un Kabyle de service à la rescousse du clan d’Oujda : Ahmed Ouyahia candidat aux présidentielles

40
Ahmed Ouyahia
Ahmed Ouyahia

ALGÉRIE (Tamurt) – Tous les scénario sont possibles, dans un pays où la classe politique est inexorablement vouée à l’amateurisme, à l’approche des élections présidentielles qui s’annoncent favorables à l’actuel premier ministre qui continue de silloner les région d’Alger avec son bâton de pèlerin dans le souci de préparer la population à sa prochaine candidature.

Or, on entend parler ces derniers jours, du retour inattendu de son prédécesseur, le cher Ahmed Ouyahia, au devant de la scène au point de le présenter comme le candidat du DRS à la suite de rencontres qu’il aurait eu avec le patron des services secrets algériens. Ce dernier lui aurait parler de la possibilité de le présenter au prochaine scrutin pour croiser le fer avec le candidat de l’est Abdelmalek Sellal qui est en passe d’amorcer la dernière ligne droite avant d’annoncer sa candidature. Pour lui barrer la route dans sa lancée pour la succession de Bouteflika, le clan d’Oujda, avec le soutien des services, veut miser cette fois-ci, sur un Kabyle qui faussera les calculs d’une stratégie d’un régime qui a peur d’un retour fracassant des gens de l’est qu’il a chassé depuis l’arrivée de Bouteflika au pouvoir.

D’ailleurs, les partisans du président ont tout fait contre la réussite de la visite de Sellal en Kabylie par peur de séduire les militants du RND qui lui ont affiché un soutien total. Donc, aux dernières informations, la donne pourrait changer à la faveur des tractations entre Ahmed Ouyahia et le patron des services sur les prochaines présidentielles où chaque clan du régime essaye de jouer la carte de la Kabylie où les populations continuent de s’opposer au régime central d’Alger, en appelant à rescousse des Kabyles de service pour sauver les meubles.

Cette méthode est souvent utilisée par les décideurs pour assurer leur pérennité dans une Algérie vouée ces derniers mois, à des calculs minutieux d’un pouvoir en proie à d’énormes dissensions.

Farid Derdar

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici