Leurs cachets revus à la baisse : Des chanteurs refusent de se produire à Tizi-Ouzou

11
Maison de la culture, Tizi Ouzou
Maison de la culture, Tizi Ouzou

SOCIÉTÉ (Tamurt) – C’est la fin de la période de grands pactoles qu’offrait Khalida Toumi à des artistes habitués à donner des spectacles à la maison de la culture de Tizi-Ouzou et qui étaient au préalable, inscrits sur le programme des soirées du mois de ramadan mais sans vouloir animer de galas, étant donné que leurs cachets sont revus à la baisse cette année faute de budget, à en croire des sources proches de la direction de la culture qui affirment que plusieurs chanteurs ont décliné l’invitation de se produire à Tizi-Wezzu.

Rien qu’à voir le programme des soirées depuis le début du mois sacré, on peut vérifier sur le terrain ce qu’avancent nos sources qui font état de la défection à la dernière minutes, des grands artistes qui ont refusé d’être portés sur le programme après avoir vérifie que le montant de leurs rémunération est tout bonnement réduit de plus de la moitie que les années précédentes, à l’exemple du cachet de Lounis Ait Menguellet qui était de l’ordre de 60 millions de centimes alors que cette année on a lui a proposé 20 millions tout comme Mohammed Allaoua qui a refusé catégoriquement de venir alors que les organisateurs de la maison de la culture font circuler une remueur quant à sa présence dans les prochaine jours, un acte qui a fait réagir Mohammed Allaoua qui aurait décidé de saisir la presse pour démentir cette machination. Or, pris au dépourvu devant ces défections, le relais du régime Ould Ali El Hadi n’a pas trouvé mieux faire que de faire appel à des artistes amateurs inconnus pour sauver la mise en leur offrant un cachet très insignifiant, à savoir 30 000 DA pour les têtes d’affiche et 15 000 DA pour les deuxième chanteurs des soirées souvent animées dans une salle clairsemée.

Des artistes qui ont refusé de chanter à la maison de la culture de Tizi-Wezzu durant les soirées du mois de ramadan ont révélé que Amel Wahbi a empoché un milliard et demi de centimes lors de sa venue au festival arabo africain de danse folklorique.

Farid Derdar

11 COMMENTAIRES

  1. Il y a une justice céleste et souvent même si celle ci n’est que de dernière minute ,je suis content j’ose le dire même si cela contrarie ceux qui ne sont pas de mon avis ,le pouvoir lâche ses toutous qui ont vendu leurs âmes au diable et se sont prostitue dans une qualité de prestation des moindres et que donc pour services rendus ces gens font des états d’âme dans leurs positions de « Marie couches toi »
    « Iffouk oughloul à yidhans » « Chiens la carcasse de l’ânon est totalement dépecée » il n y a plus rien à prendre sinon le goût de votre lâcheté qui vous restera sur la gorge
    « Grande pointure » , »Petite pointure » dommage que des entêtes refusent d’admettre et de comprendre ,un kabyle restera toujours un kabyle qui soit il et ainsi soit il et que les kabyles ça se met tous dans le même sac ,j’espère que la leçons profitera à certains « ici bas tout se rattrape sauf l’honneur »
    Khalida ,Ould Hadi tous le monde connaitra sa décrépitude et sera jeté comme une vieille chaussette, que restera t il à ces gens …??? De l’argent …Dieu fasse et au meilleur qu’un tel argent ne rentre point dans les poches de nos Kabyles et à bon entendeur salut …..GHERAB Avdella

  2. Vous êtes tous là bien calés dans vos emplois à empocher des salaires peut- être misérables, que ce soit en Algérie ou ailleurs et vous faîtes tout pour dégoûter les artistes de toute activité parce que c’est ouldali , c’est celui-ci et celui-ci.
    Les chanteurs ont besoin d’espaces pour gagner leur vie et laisser éclater leur talent. Là où ils peuvent le faire, il doivent le faire pour continuer à faire aimer la langue dans laquelle ils chantent. Sinon ils vont déserter ces espaces au profit d’autres qui viendraient de Chine ou d’ailleurs. Il crèveront de dégoût et de l’incompréhension. Laissons nos chanteurs chanter et cessez de nous chanter vos chansons ridicules de boycott d’espaces vitaux qu’il faut occuper et égayer la population, la sensibiliser et la faire aimer sa région de Kabylie. Bien au contraire je suggère à nos chanteurs d’aller à Oran, Constantine, Alger et ailleurs chanter. Faire des tournées. Il faut les aider à le faire en leur faisant des dons ou en les invitant via des associations.

    • a si mahmouh, tu ecris ceci:{ {{« Là où ils peuvent le faire, il doivent le faire pour continuer à faire aimer la langue dans laquelle ils chantent.»}} }

      Les lois du commerce sont universelles – On dit bien qu’on depense une fortune pour acquerir un public et 10 fois plus pour le preserver. L’art de la chanson, ce n’est pas seulement la composition, beaucoup et souvent les plus celebres ont des compositeurs et auteurs, alors qu’eux sont des performeurs ! la reussite est un tout. Leur production et la maniere dont elle est faite est capitale ! Cela represente 80% de la valeur d’un artiste ! Ce que vous leur proposeez c’est de se devaluer, c.a.d. gagner 20% par opportunite’ non merite’e et souffrir la perte de 80% de leur sueur… Le pire est que ca ne s’arrete pass la ! – Ca les suivra a travers le temps… le facteur temps est capital ! Je pense qu’Ait-Menguellet a appris sa lecon ! La est le secret du succes de Lwenes Matoub a tout dire…

    • Je pensais que la particule « Dda » ne SE donne pas à soi-même, mais cela est un détail. Revenons à l’essentiel :

      A vous entendre, on croirait que ce sont les lecteurs et contributeurs de ce site qui empêchent ces « artistes » de se produire à Oran et Constantine. Les Kabyles n’ont pas ce « pouvoir » que vous leur prétez. C’est tout bonnement nos concitoyens d’Oran et de Constantine qui ne reconnaissent pas la si grande valeur de ces « artistes » ou bien qu’ils n’ont peut être pas du tout envie de ces « montagnards » Kabyles, ou tout bonnement qu’ils refusent tout ce qui ne va pas dans le sens de la ligne arabo-musulmanne.

      Vous pouvez vous peut être suggérez à ces « artistes », afin justement qu’ils puissent chanter à Oran, de rajouter à leur répertoire des chansons arabisées ou à coloration islamique (medh), ils seront surement accueillis à Oran et on peut parier que leur cachet, à cette maison de la culture de Tizi, sera augmenté.

      Ce qui est dénoncé par les militants Kabyles c’est la complicité et la promiscuité de ces « artistes » avec le pouvoir qui opprime la Kabylie. Le fait qu’un individu s’exprime ou chante en Kabyle n’est pas une dispense pour faire tout et n’importe quoi. ouyahia sert le pouvoir et l’arabisation tout en feignant de s’exprimer en Kabyle et de rendre visite à la famille Matoub.

    • nous gagnons des salaires misérables mais oh! combien honnetes,contrairement à ces sois disant artistes qui font le pied de grue pour pouvoir (avoir le privilège) amuser la galerie.vendre son ame au diable ce n’est pas gager sa vie ou faire connaitre sa culture.pas la peine de faire dans la diversion assumez ce que vous pensez et surtout ce que vous que faites et ça c’est la moindre des choses.

  3. Azul Fellawen. Hannachi nous as dégoûtés du Foot, Amara Benyounes de la politique et voila Ould ali el-hadi de la culture, comment voulez-vous que la Kabylie avance « y as t-il un pilote dans l’avion?°

    • quand les hyènes rodent quelque part,une charogne n’est jamais loin et vis versa .ça, va comme un gang à nos pseudos artistes.de nos jours rares sont ceux qui ont des principes.tout ce qui rentre,fait ventre tel et leur devise .hélas!

  4. Azul IMAZIGHEN,
    JE NE SUIS PAS ARABE ET JE NE SUIS PAS MUSULMAN et JE SUIS CHEZ MOI – TAMAZGHA.
    Ces 2 chanteurs kabylnservices sont attirés que par l’oseille comme des loup.
    Des la lecture du texte je pensais qu’ils refusé de ce produire pour défendre TAMAZIGHT « contre cette arabisation, islamisation à tout va » mais non moi qui rêve encore d’une Kabylie unie.
    Le combat continu.

    • IL faut éveiller les exploité manipulés.

      La dignité et l’honneur ne s’achète pas.

      Pourquoi ne pas trouver une parade pour assécher la venue de petits chanteurs en non seulement leur dire qu’il ne servent que la cause de OULD cmata et ses affidés tout en leur proposant des aide dans ce dont ils ont besoin avec la collaboration de tout ceux qui peuvent contribuer.

      Laisser OULD HADI danser avec ses maîtres ,BOUTEFKLIKA et TOUFIK du drs maudit.

  5. Tant que vous parlerez de «mois sacré» à propos de ramadan, on ne sortira pas de l’auberge.

    Di l’anjiri, il y a tout un peuple qui ne se reconnait que dans 11 mois républicains.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici