Ath Wizguen – Quand la police fait dans la provocation !

0

Les policiers d’Ath Wizguèn n’arrêtent pas de s’illustrer ces derniers temps par un excès de zèle qui prête vraiment à suspicion. Si leur laxisme ne date pas d’aujourd’hui, par contre, leurs manières d’agir, ridicules et provocatrices sont nouvellement « introduites ». Ces policiers qui ne s’emballement nullement concernant l’insécurité et le banditisme alarmant qui règne en Kabylie, excellent bien en matière de provocation envers les humbles citoyens. Cela, notamment en ce mois de Ramadhan. Cette semaine, des citoyens de cette région se sont plaint à la rédaction de tamurt.info d’un procédé utilisé par ces policiers plutôt rôdé des feignants et des bras cassés pour justifier leurs journées. Ces derniers ne trouvent pas mieux que de sortir devant leur commissariat pour verbaliser le maximum de véhicules de passage. Ces derniers distribuent des procès à tour de bras. Cela en recourant à la manière la plus facile. Ce qui soulève le courroux des citoyens d’Ath Wizguèn. « Ces policiers doivent cesser leurs provocations, car c’est flagrant et c’est insupportable. Qu’ils aillent lutter contre l’insécurité qui guette nos citoyens, qu’ils aillent arrêter les corrompus de tout poil qui sont partout présents s’ils ont le courage. Ils n’ont entre les yeux que les pauvres et humbles citoyens. C’est de la lâcheté pure et dure ! » Fulmine un citoyen de cette région, excédé par les provocations de ces policiers. Pour rappel, la semaine passée, c’est un pauvre vendeur de boissons alcoolisé, âgé de 64 ans qui fait les frais de cette police « spéciale ». Cette arrestation a été annoncée par la cellule de communication de la DGSN, à travers un communiqué reprit par la presse, comme si qu’il s’agissait d’un grand bandit notoire. Il est a signaler qu’un bon nombre des policiers travaillant dans le commissariat de la ville d’Ath Wizguèn recourent à un procédé qui prête plutôt à rire, pour arrondir leur fins de mois. Ces policiers connus dans cette région participent à des soirées d’animations artistiques dans les fêtes de mariages dans les villages de cette région. Ces derniers excellents entre autres instruments de musique, la Derbouka, le Bendir, le Tbel et El ɣiḍha.
Amnay.A

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici