Les instructions du ministre du commerce piétinées – La Kabylie paralysée le jour de l’Aid

1

Le premier jour de la fête religieuse de l’Aid a paralysé toutes les villes de la Kabylie où le citoyen a passé des moments cauchemardesques a cause de la fermeture de quasiment tous les commerces. La joie de cette occasion se transforme dans certains cas en désagréments quand on voit que les riverains sont pénalisés depuis mercredi soir. Hormis quelques épiciers qui ouvert, les autres commerçants ont préféré baisser rideau dans la ville de Bougie qui donnait l’image d’une localité morte. Si c’était un appel à une grève générale, il n’aurait pas été suivi aussi massivement que cette journée de l’Aid qui a mis le citoyen dans une situation très difficile. Le centre de la capitale des Hammadites offre le visage d’une ville fantôme où même la circulation des voiture est très fluide contrai ment aux sempiternelles embouteillages des autres journées ordinaires. L’agence de transport de voyageurs est désertée par les bus surtout à destination des localités de la vallée de la Sommam.

Les quelques clandestins proposent des tarifs faramineux sans se soucier de leurs concitoyens dont la majorité sont de simples salariés qui veulent rendre visite à leurs proches en cette journée de fête. L’autre phénomène qui fait son apparition durant ce genre d’occasion, est le commerce à la sauvette où les vendeurs multiplient les prix par quatre ou cinq fois, profitant de la fermeture des commerces pour abuser de la situation du pauvre citoyen qui payent la mauvaise gestion des responsables de l’administration qui doivent veiller sur les exigences des permanences durant les jours de fête alors qu’on parle toujours de la mise en application des textes réglementaires. Mais, le citoyen est toujours pénalisé de fait qu’il ne trouve même pas où acheter une baguette du pain alors que des calendriers des ouvertures de commerces les jours de l’Aïd El Fitr ont été élaborés au niveau local, approuvés par le wali et notifiés aux concernés pour répondre aux instructions du ministre du commerce.

Farid. D.info

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici