A cause de ses prêches qui prônent la violence : Tifilkout pour l’éjection de l’imam du pouvoir

9

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Le pouvoir a bien décidé de détruire la société Kabyle. L’envoi d’imams radicaux qui appellent à la violence est la preuve irréfutable de cette politique qui incite à la guerre.

De plus en plus de voix s’élèvent, ces derniers temps en Kabylie, pour dénoncer les pratiques terroristes de ces imams. Des citoyens de village Tiflkout ont signé une pétition contre les prêcheurs de leur mosquée. Ils demandent même son départ.

« Nous sommes réuni ce vendredi le 10 août 2013, pour évaluer la situation qui prévaut dans notre village et ce suite aux provocations de l’Imam de la mosquée placé par l’Etat algérien dans son poste en qualité de fonctionnaire du Ministère des Affaires religieuses payé avec l’argent du contribuable. Les fidèles de notre village pratiquaient un Islam qui prône la paix et la tolérance depuis la nuit des temps. Nous n’avions jamais, par le passé, eu un problème d’ordre religieux jusqu’à la venue de cet imam. Nos anciens et quelques jeunes aussi pratiquent leur religion dans le respect total des autres et surtout des traditions et us kabyles. Depuis l’arrivée de cet imam dans le village, nous constatons que les prêches développés sont d’une teneur extrémiste portant atteinte aux valeurs sociales de respect et de tolérance régnant depuis des siècles dans notre village », peut-on lire dans une déclaration rendue publique par des habitants de ce village de la localité d’Illiten, à 75 km au sud-est de Tizi-Ouzou.

« L’Imam en question qui ne respecte point les fondements de la société soulève par ses discours un tollé généralisé par un discours de haine et de mépris envers les villageois non-croyants et les croyants laïcs », précise les rédacteurs de la déclaration. Et d’ajouter : « ces deux catégories ont de tout temps cohabité dans notre village en symbiose et en osmose dans un climat de convivialité, de liberté de conscience sans discrimination aucune. Nous citoyens du village TIFILKOUT dénonçons énergiquement les sermons intégristes et discours contre les valeurs kabyles que prêche cet imam et exigeons son départ immédiat ».

Les villageois menacent même de faire recours à l’usage de la force si leur demande ne trouve pas d’écho favorable. « Nous appelons toutes les personnes éprises de liberté et de tolérance à se joindre par solidarité à notre action pour condamner dans les actes et les faits des imams qui sèment la discorde et la haine par le biais de leurs discours et comportements. Nous sommes des villageois qui œuvrons pour une société moderniste et progressiste qui refuse toute violation des libertés fondamentales », conclue leur déclaration les habitants de Tifilkout.

R. Moussaoui

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici