L’administration n’a pas dérogé à ses habitudes – De nombreux candidats au concours de recrutement d’enseignants déçus en Kabylie

0

L’anarchie, le favoritisme et les passes droits ont marqué le déroulement du concours des enseignants qu’a organisé aujourd’hui, la Direction de l’Education de Tizi-Wezzu qui n’est pas à sa première machination en la matière.

Des candidats honnêtes sont livrés à leur propre sort devant une situation confuse ‘à faire perdre tout espoir à ceux qui ont postulé à l’inaccessible emploi. Les candidats qui ont vu leur place assurée, à travers les traditionnelles méthodes de recrutement en Algérie, étaient accompagnés dans la matinée, par des élus et des responsables de l’administration. Signe qui prouve une fois de plus, que ce n’est pas demain la veille que l’on verra les habitudes de recrutement changer.

Des candidats ont passé le concours pour la forme étant donné qu’ils sont épaulés par des gens puissants mais le candidat lambda même si il s’agit d’un candidat excellent et pourrait être un enseignant brillant pour nos enfants,l ne pourra pas malheureusement avoir sa place dans ces écuries d’Augias où la valeur de l’enseignant est reléguée à des affaires d’intérêts.

Des candidats sérieux venus dès les premières heures de la matinée pour passer le concours sont repartis déçus sans vouloir franchir même le seuil du centre d’examen. Ils se sont vite rendu compte que les jeux sont faits d’avance et que leur présence n’est qu’une formalité sans plus.

Les admis au concours sont déjà connus. Le déroulement du concours des recrutements des enseignants à Tizi-Wezzu reflète l’état de l’école dans ce pays.

Kamel. S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici