Ça bouillonne à Melbou et Souk El Tenine

0

Rien ne va plus à Melbou. Depuis mercredi dernier, le siège de la mairie a été fermé par les habitants du village d’Ahrik qui revendiquent l’amélioration de leur cadre de vie.

Le manque d’eau, le raccordement au gaz de ville, le renforcement de l’éclairage public et la réhabilitation de la route qui mène à leur localité sont leurs principales revendications. Alors que l’adjoint-maire, intérimaire de l’édile communal, parti en congé annuel, a tenté de les raisonner, ces derniers exigent la venue du wali ou de son secrétaire général pour permettre la réouverture de la mairie.

Dans la commune, voisine de Souk El Tenine, ce sont les responsables et les élus communaux du FFS qui pointent du doigt l’exécutif communal, constitué d’élus du parti rival le RCD, qu’ils accusent d’une gestion totalitaire. Ils lui reprochent d’avoir attribué un terrain communal à un particulier pour la modique somme de cinq millions de centimes pour installer un manège pour enfants alors que les autres communaux louent ce genre de terrain à cent fois plus. La gestion du couffin du ramadhan et le recrutement du personnel ont également constitué des récriminations.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici