Alors que les employés de ses deux journaux n’ont pas reçu leurs salaires – Hicham Aboud prend la fuite vers l’étranger

0

Ayant vouloir signé son retour en grand pompe avec le lancement de deux quotidiens financés par le DRS, Hicham Aboud a fini par tout laissé tomber. Il vient de prendre la fuite vers l’étranger, nous-t-on appris de sources proches à Mon Journal. Cet agent notoire des services secrets algériens a été lâché par le DRS après le limogeage du colonel Fawzi. Hichem About s’est vu asphyxier par les distributeurs de la publicité institutionnelle. Ces deux journaux butent à un embargo de l’ANEP, l’agence chargée de repartir l’argent du contribuable à des supports médiatiques. Des dizaines de milliards allaient être débloquer pour Hicham Aboud si Fawzi est toujours maintenu dans son poste. Mais, à la surprise général, le grand pactole n’est pas parvenu en fin de compte au caisses de ce corrompu de la dernière pluie. Ces agitations sur l’Etat de santé de Bouteflika lui ont coûté chère. Son protecteur a été demi de ses fonction à la tête du service de la presse au sein du DRS. Et la fortune anticipée s’effondre comme un château de carte devant l’impuissance des deux hommes. Ces derniers ont sombré dans une situation de fragilisation sans précèdent. Hicham qui n’a pas honoré les salaires de ses journalistes et autres travailleurs de ses deux quotidiens, préfère prendre la fuite. Sous la pression de son personnel et de la justice, cet agent secret se rend en Tunisie, affirme une source proche de Mon Journal. Les journalistes et tout le personnel de ses deux quotidiens sont entonnés d’apprendre que leur directeur a brusquement disparu sans informer personnes dans ces deux rédactions.

Farid. D

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici