Pas de tamazight à Aokas

5

BOUGIE (Tamurt) – Alors que tous les berbérophones ont saisi l’occasion du rajout, à la constitution, de tamazight comme langue nationale, pour flanquer leurs enceintes commerciales des caractères en Tifinagh , la commune d’Aokas, pourtant gérée par un exécutif appartenant au RCD, a implanté des plaques d’accueil sur ses frontières portant des inscriptions en arabe, français et….anglais.

Point de tamazigh, ni en caractères latins, encore moins en tifinagh. Qui a décidé de cela ? La commune voisine de Tizi N’Berber a opté pour le berbère en caractères tifinagh et le français alors que l’arabe a été effacé par les citoyens.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici